Entretient d'embauche après embauche
Devil inside you :: The world is our playground :: Lake Helena :: The ranch
Sur Entretient d'embauche après embauche le Sam 29 Sep - 12:33
avatar
» METIER : Interne en chirurgie orthopédique

» AVATAR : Amber Heard
» CAPSULES : 1017
» MESSAGES : 41
» JE SURVIS DEPUIS LE : 10/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Entretient d'embauche après embauche
Quand Joy fait peur à son beau-frère parce qu'elle s'inquiète pour sa sœur alors qu'elle est majeure et vaccinée et mère d'une petite fille.
•••

Retrouver le confort d'un bon lit m'a ressuscité.

Enfin un bon lit, le mien était mieux. Mais après avoir dormi à même le sol durant presque trois ans... j'ai l'impression d'être au paradis. Ma vie est devenue une pub pour matelas. Celles qui passaient régulièrement sur toutes les chaînes et qui donnait envie d'attraper sa télécommande et de la jeter sur son poste. Celles où on voyait une nana se prélasser trois ans dans son lit et caresser son matelas comme une possédée.

Voilà. C'est moi tous les jours depuis que je suis arrivée ici. C'est à dire cinq jours.

Il m'a bien fallu ça pour me rendre compte que c'était réel. Que j'avais bien retrouvé ma sœur, qu'elle était vivante et que j'étais tata en plus. J'ai passé beaucoup de temps avec Colleen ces derniers jours. Presque tout mon temps à vrai dire. Et quand je n'étais pas avec elle, j'étais en train de dormir ou de manger. Un véritable parasite qui prend votre bouffe, votre lit et votre femme en plus de ça.

Ah oui, parce que je n'ai pas hérité que d'une nièce, j'ai aussi un beau-frère maintenant.

Ah Riley... ce petit con. J'ai toujours su qu'elle finirait avec lui. Même quand elle me pleurait dessus en hurlant qu'elle le détestait et voulait lui faire la peau. Sombre période que celle-ci. Alors évidemment que je me doutais qu'ils seraient proches un jour ou l'autre, mais là elle s'est carrément mariée avec lui.

Et moi, j'étais pas là.

Alors non, je ne suis pas jalouse d'avoir raté la cérémonie. Enfin si, j'aurais pu mettre une super robe que j'ai même pas. Et c'est vrai que ça m'énerve d'avoir raté le mariage de ma sœur, et sa grossesse, et son accouchement...

En fait non, ça ne m'énerve pas. Ça me rend folle. Mais passons.

Ce qui m'énerve vraiment par contre, c'est que je n'étais pas là pour faire la morale à Riley. Pour lui faire passer un entretient d'embauche en bonne et due forme. Parce que tous les petits amis de Colleen ont eu droit à leur entretient. Tous.

Alors un mari.

J'ai donc pris la décision de le faire aujourd'hui, même si je suis légèrement à la bourre. Je veux juste m'assurer... que tout ira bien. Qu'elle ne finira pas comme son ex femme. Je ne veux pas me montrer cruelle, ni planter le couteau dans une plaie à peine refermée. Je ne suis pas un monstre. Je veux simplement... m'assurer qu'il les protège comme il le devrait.

Ce qui est un peu gonflé, étant donné que jusque là il a fait son taf et que moi j'étais pas là.

Mais je n'ai pas à être rationnelle. Je suis une grande sœur. Une grande sœur inquiète.

Après avoir longuement galéré pour trouver cet imbécile et fait tous les étages de cette foutue maison, je le déniche finalement dans la cuisine et me laisse lourdement tomber sur une chaise. J'ai pour l'instant élu domicile près de la chambre de ma sœur parce qu'elle a insisté mais je pense déménager prochainement dans une des cabanes dehors. Après tout j'ai l'habitude des cabanes et celles là semblent confortables. Surtout je tiens pas trop à entendre Colleen faire des trucs avec le grand machin que j'ai devant moi. Elle restera éternellement pure et innocente à mes yeux. La petite fille a qui je pouvais faire gober que c'était des fées qui lui piquaient ses bonbons. Sans plus tarder, je désigne du menton la place en face de moi à mon beau-frère.

- Assieds toi.  


Oui, c'est un ordre. Alors bien sûr, il est totalement en droit de me conseiller d'aller cueillir des orties mais je ne suis pas sûre que Colleen soit ravie de savoir que l'élu de son coeur a mis sa sœur très en colère. De même, je ne suis pas sûre que Riley ait envie que la sœur de sa dulcinée veuille faire un collier avec ses dents.

Donc en définitive, il a plutôt intérêt à s'asseoir et à m'écouter.
©️ 2981 12289 0


Dernière édition par Joy Bennet le Lun 1 Oct - 2:58, édité 1 fois
Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le Sam 29 Sep - 15:42
avatar
» METIER : Chasseur

» AVATAR : Charlie Hunnam
» CAPSULES : 1704
» MESSAGES : 355
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Adminstrateur




La pelle se plante dans le sol. Je souffle “ Dans une terre grasse et pleine d’escargots… ” je retire un peu de terre et réitère “ Je veux creuser moi-même une fosse profonde… ” Je plante de nouveau la pelle “ Où je puisse à loisir étaler mes vieux os… ” Je réitère en retirant de la terre tout en continuant mon poème “ Et dormir dans l’oubli comme un requin dans l’onde. ” Et ainsi de suite… “ Je hais les testaments et je hais les tombeaux… Plutôt que d’implorer une larme du monde, … Vivant, j’aimerai mieux inviter les corbeaux… A saigner tous les bouts de ma carcasse immonde. ” Je regarde ce pour quoi je creuse et soupire.

Oui, je veux faire plaisir à Colleen en plantant un géranium. Mais bordel… Quand j’ai fait cette promesse, je ne penserai pas en trouver un en bon état un jour. Raté… J’ôte la plante de son pot et effrite la terre avant de la déposer dans le trou. Je le referme avec la terre, tassant le surplus. J’avise la plante un instant. Je parie qu’elle ne va pas tenir deux semaines. L’avantage c’est que creuser un tel trou ne m’a pas énormément sali. Je m’approche de l’écurie et dépose la pelle contre la paroi en bois avant d’aller vers la grande maison. Je me dirige vers la cuisine et m’y lave les mains. Je ne remercierai jamais assez Donovan d’avoir permis au camp de retrouver l’eau courant. Reste plus qu’à la rendre potable et je serai le plus heureux de ce monde.

Une voix froide tombe et m’ordonne de m’asseoir. Je redresse la tête et me retourne en m’essuyant les mains. “ Bien, chef! ” dis-je, entre l’amusement et la curiosité. Je m’execute et décale une chaise pour me poser dessus. “ Si tu veux me passer un savon pour le géranium, sache que j’ai viens juste de le planter donc… C’est pas pour ça, c’est ça ? ” La bouilloire se met à siffler derrière nous. Oui, entre-temps j’avais pris le luxe de faire chauffer de l’eau pour me faire un semblant de café. “ J’ai le droit de passer le café avant qu’on rentre dans le vif du sujet ? Si tu en veux y’en a assez pour deux, mais je te préviens… C’est du jus de chaussette. ” Sans attendre son autorisation, je retire la bouilloire et coup le réchaud. Je verse l’eau chaude dans le filtre avant de me rasseoir. “ Je t’écoute. ”

Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le Lun 1 Oct - 3:16
avatar
» METIER : Interne en chirurgie orthopédique

» AVATAR : Amber Heard
» CAPSULES : 1017
» MESSAGES : 41
» JE SURVIS DEPUIS LE : 10/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Entretient d'embauche après embauche
Quand Joy fait peur à son beau-frère parce qu'elle s'inquiète pour sa sœur alors qu'elle est majeure et vaccinée et mère d'une petite fille.
•••

Mais qu'est-ce que je m'en tape moi de son géranium.

Je suis pas là pour parler de son géranium, je suis là pour parler de ma sœur ! D'ailleurs je vois pas pourquoi je viendrai lui parler si ce n'est pas pour parler de Colleen.

Hein quoi ? Pour être gentille vous dites ?

Comprends pas.

- Veux bien du café aussi.

Ben oui, tant que j'y suis, autant en profiter un peu. Du coup monsieur va faire sa popote et moi je reste plantée là à le regarder. Génial tout ça. Tapotant distraitement la surface de mes ongles, j'observe un peu les alentours ne sachant pas trop quoi faire d'autre et suis plus plutôt contente de le voir se rasseoir. J'avais peur qu'il s'en aille faire je ne sais quoi d'autre et me laisse là toute seule.

Que ce soit bien clair, je l'aurais suivi.

- Merci. Je voulais te parler de Colleen, et de toi, parce que ça fait un moment qu'on s'est pas vu et que tu l'as un peu épousé quand j'étais occupée à taper du zombie.

J'hausse un sourcil, reposant mon dos sur le dossier du siège et croise mes bras. Pas très confortable d'ailleurs lui non plus.

- Je voulais juste...

Et voilà. Ça commence. Je voulais pas que cette conversation tourne au drame, parce que j'aime pas spécialement en faire des caisses pour quelque chose qui le mérite pas. Mais là... c'est un peu trop délicat pour que j'en parle comme s'il s'agissait d'une connerie de Dumbo qui m'a fait marrer.

- C'est que... toi et moi on sait ce qui est arrivé à ton ex-femme d'accord ? Et que ce soit clair, j'ai pas l'intention de te reprocher quoi que ce soit à ce sujet. Déjà parce que ça me regarde pas et ensuite parce que t'es pas franchement responsable. Mais je voulais m'assurer... que tu feras n'importe quoi pour elles. Colleen et Hope. Parce que c'est ton job maintenant, plus tellement le mien...

Même si je continuerai éternellement à m'inquiéter pour ma sœur et à essayer de la protéger, même si je devrais pas. Je sais que c'est quelqu'un de fort, et qu'elle a pas besoin qu'on soit toujours derrière son cul mais... ça me rassurerait de savoir que quelqu'un est prêt à donner sa vie pour elle.

Parce que c'est mon cas. Et que ça devrait être le sien aussi.
©️ 2981 12289 0
Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le Mar 2 Oct - 23:45
avatar
» METIER : Chasseur

» AVATAR : Charlie Hunnam
» CAPSULES : 1704
» MESSAGES : 355
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Adminstrateur


Joy veut du café ? Joy aura du café. Je dépose la cafetière et son filtre au-dessus sur la table et me rassieds. Bien sûr, on a deux tasses disponibles. Je ne suis pas idiot au point d’oublier de prendre de quoi boire le café. Elle commence à parler de ce dont elle voulait parler. Je l’écoute tout la regardant, tentant de comprendre où elle voulait en venir. Je reste silencieux, attendant la chute. Mais ce qu’elle dit ensuite… L’art et la manière de raviver des plaies. Je détourne le regard. Il me faut quelques secondes pour l’accepter et souffle “ Si c’est ce que tu demandes, sache que je donnerai ma vie pour elles. Lorsque… Lorsque Colleen et moi avons été séparé au début de tout ça… Nous étions encore loin d’être ensemble et… Elle m’a manqué. J’ai réalisé que c’était bien plus qu’un petit jeu entre nous. J’ai raté les premières années de la vie de ma fille. C’est assez douloureux comme ça. Je ne compte pas rater la suite. Et je fais mon maximum pour que Colleen n’ait plus à sortir dans un monde dangereux. ” Je ne sais pas réellement ce qu’elle veut d’autres à part ces promesses.

Oui je pense ce que je dis, mais les mots ne valent pas les actions. Je nous sers ces deux cafés une fois qu’il est passé et avance une tasse vers elle puis reprend doucement “ Il ne se passe pas une seule seconde sans que je ne craigne pour leurs vies. Je ne sais pas si je m’en remettrai. Je crois que je ne me suis jamais remis de la mort d’Elena non plus. Mais j’étais un autre homme. C’était une autre vie. Alors maintenant, je tente d’utiliser ce que j’ai pour les protéger : cette communauté et celles autour. On voit en moi un chef. Je n’en suis pas un. Je prends les décisions qu’il faut pour protéger ma famille. Et ça inclut de protéger ce ranch. Ça ne va pas plus loin. J’essaye d’être un père et un mari digne de ce nom parce que… Elles sont tout ce que j’ai. Certains jours j’aimerai arrêter d’être le chef de cet endroit. Mais en les voyant, je me rappelle pourquoi je me bats. Je ne voudrai pas que Hope tombe sur un mort-vivant. S’il y en a un aux alentours ? J’irai moi-même le tuer et l’enterrer. ”

Je reprends mon mutisme et trempe mes lèvres dans le café brulant. Encore trop chaud. Je sors ma poche de tabac et me roule une cigarette. “ Je ne t’ai même pas demandé comment tu as fait pour nous arriver en un seul morceau… Je suis sans doute le pire des beaux-frères, pas vrai ? Tu veux bien qu’on rattrape le temps perdu ? ”

Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le Jeu 4 Oct - 20:36
avatar
» METIER : Interne en chirurgie orthopédique

» AVATAR : Amber Heard
» CAPSULES : 1017
» MESSAGES : 41
» JE SURVIS DEPUIS LE : 10/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Entretient d'embauche après embauche
Quand Joy fait peur à son beau-frère parce qu'elle s'inquiète pour sa sœur alors qu'elle est majeure et vaccinée et mère d'une petite fille.
•••

Je sonde un long moment son regard, indécise.

Je sais que j'ai ravivé des plaies qui n'étaient pas encore refermées. Je sais aussi que c'est pas cool, et que s'il s'était permis de faire la même chose avec moi je lui aurais sûrement envoyé mon café à la figure. Je le sirote d'ailleurs doucement en l'écoutant, toujours pensive. Il est sincère, ça ne fait aucun doute. Ou alors c'est le meilleur menteur que j'ai jamais vu.

Et puis il est bon ce café. Pourquoi il dit qu'il est dégueulasse ? Il devrait aller faire un tour cinq ans dehors et revenir, il le trouvera bon son café.

- Tu peux compter sur mon aide si un jour t'en as besoin...

J'ai glissé ça entre deux gorgées. Très bas, comme si je ne l'assumais pas vraiment. En même temps, je ne vois pas en quoi je pourrais lui être utile, mais je sais qu'il est bon de savoir qu'on peut compter sur les autres en cas de pépin. Et... il le mérite quand même. J'ai l'intuition que c'est quelqu'un de bien et en général, je me trompe pas. C'est pour ça que j'ai poussé Colleen à lui pardonner à l'époque.

Ça parait si loin.  

Alors que je m'apprêtais à finir mon café dans le plus grand des silences, Riley semble vouloir sociabiliser avec le truc sauvage que je suis devenue. Et en effet, c'est dur. C'est devenu dur de communiquer avec les autres, d'essayer de leur faire confiance, de ne plus être constamment sur le qui-vive. Mes réflexes de solitaire ont la vie dure, c'est sans doute pour ça que je mets un moment à répondre.

Il va vraiment finir par croire que je le déteste et que mon unique but, c'est lui pourrir la vie.

- Je suis pas la belle-sœur qu'on rêve tous d'avoir non plus...


Je finis ma tasse de café, que j'ai bu trop vite. Encore un foutu automatisme, j'arrive même plus à profiter d'un moment de calme.

- Je veux bien oui... même si j'ai franchement aucune idée de comment j'ai fait pour arriver là, et je suis pas tout à fait en un seul morceau...

J'ai un sourire quelque peu amère en faisant la remarque. Je suis arrivée là en tuant, c'est aussi simple que ça. On s'en sort jamais sans avoir du sang sur les mains. Et je ne suis effectivement plus tout à fait entière.

Mais je suis là, donc au final, c'est plus si grave.

- Et toi dis moi, c'est quoi ce prénom de bobo qu'elle a la gamine ? Attends dis rien... c'est ma sœur qui a choisi ?

L'idée me fait largement sourire. Ça lui ressemble, effectivement. Elle a du se dire qu'elle lui apporterait de l'espoir, ou un truc dans le genre, et qu'elle en avait besoin. On a un problème avec les prénoms à connotation positive dans ma famille.

Remarque, c'est vrai que c'est un joli prénom, Hope.
©️ 2981 12289 0
Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le Sam 6 Oct - 18:30
avatar
» METIER : Chasseur

» AVATAR : Charlie Hunnam
» CAPSULES : 1704
» MESSAGES : 355
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Adminstrateur


Tout en roulant ma cigarette, je l’ai bien entendu me proposer son aide ? Un étonnement nait dans mon regard avant de se muer dans un silence. Ouai, c’est le genre de trucs qu’on dit parce qu’on le pense mais qu’on peine à le dire. Elle se dépêche de boire son café, mais je la retiens d’une question supplémentaire. Elle reste un moment silencieuse. Ai-je mis un coup de pied dans la fourmilière ? Elle finit par rompre ce silence et me dire qu’elle n’est pas la belle-sœur qu’on rêve d’avoir. J’arque un sourcil. La regardant finir sa tasse. Elle attaque le vif du sujet tout en l’évitant d’une pirouette. Je pense qu’il faudra que je me contente de ça. “ Dois-je te rappeler que je suis loin d’être le beau-frère idéal ? Voici seulement qu’on discute réellement ensemble… Et encore, tu as dû venir me trouver pour ça. Peu importe comment tu t’y es prise. Si tu ne veux pas en parler, je comprends. Tout ce qui compte c’est que tu sois là. C’est important pour Colleen. Donc ça l’est pour moi. ”

Je souris et trempe une nouvelle fois mes lèvres dans mon café lorsque sa question me provoque un rire. Je manque de m’étouffer un instant avant de me ressaisir. “ Je comprends pourquoi tu dis que tu n’es pas la belle-sœur rêvée… Si tu tentes encore une fois de me tuer de la sorte, tu risques d’y arriver ! ” Bien sûr que c’est une blague. Et mon sourire ne fait que confirmer le ton léger de ma phrase. “ Comme tu le sais, je n’étais pas là pour l’accouchement. Elle est tombée enceinte avant que tout ça ne commence et on a été séparé les deux premières années. Donc je n’ai rien choisi du tout. Mais… Je crois que Hope est vraiment le prénom idéal. On a besoin de notre enfant. Elle est notre espoir. Donc… Ouai, je crois que je n’aurai pas mieux fait que ta sœur. ”

Je fini de jouer avec ma clope et l’allume avant d’aviser sa prothèse. “ Tu sais, tu devrais aller voir Donnie. Elle fait des miracles en bricolage. Je suis sûr qu’elle pourrait améliorer ta prothèse. ” Je réalise que parler de ça, ça ne doit pas être évident et je grimace “ Pardon… Je ne voulais pas aborder ce sujet à la légère… Je veux juste t’aider… Laisse tomber. Encore une bourde à inscrire sur ma longue liste de maladresse. Oublies ça, tu veux ? ”

Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le Jeu 11 Oct - 20:02
avatar
» METIER : Interne en chirurgie orthopédique

» AVATAR : Amber Heard
» CAPSULES : 1017
» MESSAGES : 41
» JE SURVIS DEPUIS LE : 10/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Entretient d'embauche après embauche
Quand Joy fait peur à son beau-frère parce qu'elle s'inquiète pour sa sœur alors qu'elle est majeure et vaccinée et mère d'une petite fille.
•••
Je ne peux m'empêcher de sourire lorsque je le vois aussi étonné de voir que je lui propose mon aide. Soit il me voit comme un monstre, soit il n'en a simplement pas l'habitude. Je parie pour un peu des deux. Il ne fait cependant aucun commentaire ce dont je lui suis... profondément reconnaissante. Je n'avais aucune envie de lui expliquer pourquoi je lui proposais de l'aider. Surtout que j'en sais moi-même plus ou moins rien.

- On fait la paire tiens...

C'est tout ce que je trouve à dire, alors que j'acquiesce à ses propos. C'est une bonne façon de penser, du moins je pense. Le côté "t'as très bien pu buter qui tu veux pour arriver là tant que Colleen est contente ça me va" me plait bien.

Je ris avec lui lorsqu'il manque de s'étouffer avec son café. Oups. Ou comment tuer son beau-frère en dix minutes de conversation.

Et effectivement, j'étais plus ou moins au courant. Plus ou moins je dis bien. J'ai passé ces derniers jours à me remettre de mes années d'errance, à parler de Colleen à Colleen et rien d'autre. Pourtant, nous n'avons que peu évoqué ces dernières années l'une sans l'autre. Probablement parce que c'est encore trop tôt pour en parler. Du moins... c'est encore délicat.

Mais d'après ce qu'elle m'a dit, je m'en doutais un peu.

Héhé, pas conne. J'ai fait médecine quand même.

- Oui je suis d'accord, elle est douée pour ce genre de choses...

Moi je l'aurais sûrement appelée Némésis ou Athéna ou un autre prénom mythologique absolument impossible à porter et complètement pédant. Ou alors Philomène ou Eugénie. J'ai un don incontesté pour choisir les prénoms.

Y a qu'à voir Dumbo.

Et puis voilà qu'il se met à parler de ma prothèse. Bon. Ce fut brutal. En même temps personne n'a encore jamais osé me faire la moindre remarque sur cette dernière. Mis à part quelques... originaux. Je préfère ça que des regards insistants et qui dégoulinent de pitié.

- T'inquiète pas, t'as fait aucune bourde. Je vais quand même pas t'envoyer promener alors que tu connais quelqu'un susceptible d'améliorer ce truc.

Je tente un sourire rassurant, puisque le but de l'opération est bien là, le rassurer. Lui faire comprendre qu'il n'a rien dit de mal et que je ne vais pas me mettre à pleurer d'un instant à l'autre.

- Où est-ce que je peux la trouver ?

Je n'ai pas encore eu le temps de me repérer dans ce bordel, et puis c'est l'occasion d'enterrer définitivement ce petit malaise naissant.
©️ 2981 12289 0
Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le Dim 14 Oct - 16:53
avatar
» METIER : Chasseur

» AVATAR : Charlie Hunnam
» CAPSULES : 1704
» MESSAGES : 355
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Adminstrateur


Joy reconnait la compétence de Colleen d’avoir donné le prénom idéal à notre enfant, ce qui me vaut un sourire. Et c’est loin d’être le seul talent que mon aimé a. Il n’y a presque rien de sexuel dans cette pensée, mais cette phrase semble l’inclure, donc il vaut sans doute mieux que je la garde pour moi. Et comme un idiot, voulant prolonger le temps à discuter avec Joy, je me retrouve à balancer sur sa prothèse, ce qui ne semble pas l’offusquer plus que ça. Je suis rassuré en voyant son sourire et écoutant sa phrase. Au contraire, elle semble intéressée de s’adresser à Donnie. Je désigne la direction où se trouve son habitat et réponds simplement “ Dans un des bungalows. Les premiers. Tu verras, il y a toujours plein d’outils sur sa terrasse. Sans mentir, elle bricole tout le temps des trucs. Tu sais qu’on lui doit l’eau courante ? ” J’espère avoir suffisamment dévié du sujet principal pour ne pas qu’on s’étende sur ma bourde.

Je finis par écraser ma cigarette, sentant mon chien entrer dans la pièce et s’approcher doucement de la blonde pour lui faire signe de lui donner de l’attention ou autre chose. Je lève les yeux au ciel et me penche en arrière. J’ouvre un placard et en tire un sachet de friandises spéciales canidés, avec le copyright du ranch. Je tire deux-trois biscuits du sachet et les dépose sur la table, informant Joy “ Si tu veux te faire un nouvel ami… Il en raffole. ” Je connais suffisamment mon animal pour savoir quel désir l’anime. Je fronce les sourcils et reprends “ Tu devrais en prendre aussi pour Dumbo. Peut-être qu’il appréciera aussi ? ”


Qui l’eut cru que dans un ranch, on soit gaga d’animaux ? Tout le monde ? ça me semble logique. Je passe un moment à marquer une pause. Il y a encore peu, je parlais de ma culpabilité à vivre à l’abri tandis que d’autres meurent à l’extérieur. Je ravale ma salive, la mine déconfite, et souffle à Joy “ Comment c’est dehors ?... Est-ce-que… Est-ce-qu’il y a encore de l’espoir, à l’extérieur ? Est-ce-que les gens s’en sortent et survivent, qu’ils soient en groupe ou solitaire ? ” Tout ce que je connais de l’apocalypse, c’est ce que j’ai vu, et en dehors de Clancy, du bunker, et des pillards, je n’ai pas réellement eu l’occasion d’aller voir ailleurs ce qu’il s’y passe.

Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le Sam 20 Oct - 19:46
avatar
» METIER : Interne en chirurgie orthopédique

» AVATAR : Amber Heard
» CAPSULES : 1017
» MESSAGES : 41
» JE SURVIS DEPUIS LE : 10/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Entretient d'embauche après embauche
Quand Joy fait peur à son beau-frère parce qu'elle s'inquiète pour sa sœur alors qu'elle est majeure et vaccinée et mère d'une petite fille.
•••

Intéressant.

Je ne connais encore personne dans ce foutu ranch mis à part Riley et Colleen. C'est peut-être l'occasion de me faire des amis non ? Ou si il s'agit d'une véritable connasse, et bien peut-être qu'elle acceptera quand même de bidouiller ma prothèse. Dans tous les cas je suis gagnante.

- L'eau courante... même quand tu le dis comme ça j'arrive pas à y croire.


Cet endroit ressemble au paradis à bien des égards, et c'est vrai que l'eau courante y est pour beaucoup. Je crois qu'ils l'ont aussi à Clancy, mais je n'y suis pas restée suffisamment pour en profiter. Mais maintenant que j'ai retrouvé Colleen... je n'ai plus aucune raison de m'en aller. Alors...

À moi la flotte et les matelas confortables.

Et puis un chien entre dans la pièce. Un gros chien, semblable à celui de ma sœur. Dumbo était pas super content en le voyant d'ailleurs, il a plutôt l'habitude d'être le plus impressionnant. Sauf que là, avec un demi loup...

Pauvre Dumby, il est complexé maintenant.

Il passe son temps à dormir depuis qu'on est arrivés. En même temps, il n'en a pas eu beaucoup l'occasion ces dernières années, c'est normal qu'il se repose. Alors je l'ai laissé dormir ce matin. Le chien de Riley pose son museau sur ma cuisse et me regarde avec de grands yeux larmoyants, l'air de vouloir me quémander quelque chose.

Tous les mêmes les chiens. Ils sentent ma faiblesse. Ils savent que je les trouve trop mignons pour résister.

Je souris à Riley en prenant un des biscuits qu'il a déposé sur la table. Le gros toutou n'a déjà d'yeux que pour eux. Je lui en donne un sans plus de cérémonie, sachant très bien que c'est dur d'avoir faim tout le temps. Et puis je suis totalement incapable de refuser quoi que ce soit à un canidé.

Je finis ma distribution de biscuits et après lui avoir longuement gratter la tête, le chien revient auprès de son maître. Voilà, je n'ai plus aucun intérêt à ses yeux. Il a compris qui avait les biscuits.

- Dumbo aimera sûrement, Dumbo a passé son temps à bouffer des graviers ces dernières années.


Ou à partager mon maigre repas qui n'avait absolument rien d’appétissant. Oui, ces biscuits lui plairont sans aucun doute.

- Comment il s'appelle ?

Je lui désigne son chien du menton, désireuse d'apprendre quel est le prénom du gentil toutou qui m'a gentiment arnaqué.

Et puis Riley aborde un sujet bien moins joyeux que celui des meilleurs amis de l'Homme. Je déglutis une fois, tentant de trouver les bons mots et de rassembler ma salive. Mon beau-frère a parlé d'un ton plus bas, plus secret. Comme si parler des atrocités qui se produisent tous les jours à l'extérieur était semblable à un blasphème dans cet endroit paradisiaque. Au fur et à mesure que je me rappelle mes années d'errance, qui semblent à la fois si proches et si lointaines, les larmes me montent aux yeux. Je suis quelqu'un d'optimiste, quelqu'un qui préfère voir le bien alors qu'il ne semble plus en avoir. L'espoir.

Mais parfois, c'est tellement difficile.

Je détourne les yeux un instant pour éviter qu'il ne voit mon trouble et tente un sourire un peu brouillon.

- Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.


C'est un peu facile, mais à quoi bon lui parler de toutes les horreurs que j'ai pu voir ? Il en sait déjà suffisamment. Je décide tout de même de m'expliquer plus amplement, ne tenant pas à le laisser là avec une pauvre citation clichée utilisée à tout va par tout le monde.


- Il y a des choses horribles là dehors. Mais les gens vivent. Même quand on est pire que dans la merde, qu'on pense qu'il vaudrait peut-être mieux s'allonger là et laisser le soleil nous cramer la gueule jusqu'à ce qu'on se relève plus, il y a toujours quelque chose qui nous fait changer d'avis. La survie ça réveille la bonté de certains, pour d'autres c'est le contraire. C'est comme ça on y peut rien. Mais ta fille aura un monde où elle pourra vivre heureuse et en sécurité. J'en suis persuadée.


Je presse rapidement son poignet et reprends ma main, croisant mes bras et reposant mon dos sur le dossier de la chaise. Façon un peu maladroite de lui communiquer... mon soutien ?

Non.

Ma foi, peut-être.
©️ 2981 12289 0
Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le Jeu 25 Oct - 23:17
avatar
» METIER : Chasseur

» AVATAR : Charlie Hunnam
» CAPSULES : 1704
» MESSAGES : 355
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Adminstrateur


J’adore voir de telles étoiles dans les yeux des gens qui apprennent que l’eau courant est disponible au ranch. Je ne peux qu’en sourire. Je dois tout de même ajouter une précision supplémentaire. “ Par contre, il vaut clairement mieux éviter de la boire. Se laver avec c’est bien, mais ne surtout pas la consommer. En tout cas, pas sans l’avoir purifier avant. On va travailler sur un système de purification mais… Jusqu’à nouvel ordre ne la bois pas, d’accord ? ” Oui, je sais, j’insiste… Mais je ne me le pardonnerais jamais si elle venait à se rendre malade à cause de la flotte.

Une intrusion canine et un biscuit plus tard, voici que Joy a déjà un nouvel ami parmi notre groupe. J’apprécie sincèrement retrouver ma belle-sœur. Elle ne le sait sans doute pas, mais elle compte réellement pour moi. D’autant plus lorsqu’elle m’informe que son chien va aimer ce petit cadeau. “ Berk, si on en croit Hope. Mais officiellement, il s’appelle Berserk. Le mâle alpha du ranch ! ” répondis-je simplement à sa question.

Je me renseigne aussi sur comment ça se passe à l’extérieur. Ce sujet me tracasse, sincèrement. Elle me sort d’abord une de ses phrases toute faites qui ne me convient qu’à moitié. Je devine clairement cet optimisme qu’elle s’est efforcée de garder intacte pour pouvoir continuer à avancer. Puis elle revient à la charge en me disant qu’il y a des choses horribles dehors. Je détourne le regard. J’écoute son discours évoluer. Je ne décèle rien de bon. Tout semble s’amplifier avec cette fin du monde, ce qui m’angoisse sincèrement.

Jusqu’au moment où elle me parle de mon enfant. Je relève les yeux, lui affichant clairement mon angoisse que même son geste ne suffit pas à effacer. “ J’espère… C’est si dur de la regarder droit dans les yeux et de faire semblant que tout se passe bien, certains jours. Alors qu’au fond de moi, je sais qu’il y a encore plein de gens dehors qui ne cherchent qu’à survivre et se retrouvent à lutter contre d’autres hommes et femmes… Comme si nous n’avions pas assez d’ennemis avec ces morts-vivants et la nature qui reprends ses droits… ” Je m’arrête un instant, ravalant ma salive et reprends “ Je suis désolé que tu n’aies pas pu arriver ici avant et que tu aies eu à vivre tout ça, Joy. Quoiqu’il en soit… Je suis heureux de te compter parmi nous. Ça va t’étonner mais… tu m’as manqué. ”
Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le Mer 31 Oct - 3:20
avatar
» METIER : Interne en chirurgie orthopédique

» AVATAR : Amber Heard
» CAPSULES : 1017
» MESSAGES : 41
» JE SURVIS DEPUIS LE : 10/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Entretient d'embauche après embauche
Quand Joy fait peur à son beau-frère parce qu'elle s'inquiète pour sa sœur alors qu'elle est majeure et vaccinée et mère d'une petite fille.
•••

Je ne peux m'empêcher de sourire légèrement quand mon beau frère m'apprend que l'eau n'est pas potable. Je l'avais remarqué en fait, il faut dire que la couleur n'inspire pas vraiment confiance et... l'odeur non plus. Et il faut aussi dire que j'ai appris à distinguer quand l'eau est potable et quand elle ne l'est pas en cinq ans de vie quasi sauvage. J'ai fait quelques erreurs, et je m'en suis voulu, mais j'ai pas recommencé. Mais... peu importe, je trouve ça adorable. C'est vraiment... gentil et... étonnant.

Je commence à approuver de plus en plus son mariage avec ma sœur.

- D'acc, je m'en souviendrai. Merci Riley. Et bon courage pour ton histoire de purification d'eau... je peux pas trop vous aider pour ça...

Non, vraiment pas. J'ai toujours eu deux mains gauches quand il s'agissait de réparer des trucs non humains.

J'apprends ensuite que le chien qui a gentiment voulu m'arnaquer de quelques biscuits s'appelle Berserk et que ma nièce le surnomme Berk. Elle a déjà de l'humour cette petite.

- Berk le mâle alpha... je crois qu'il s'entendra pas trop avec Dumbo. Du moins pour l'instant. Il a toujours été le big boss avec moi tu vois, alors ça lui fait un peu bizarre de croiser plus gros que lui. Mais... il s'y fera.

Je l'espère en tout cas, parce que je n'ai aucune envie de retrouver mon chien agoniser sur le parquet.

Oui, parce qu'il n'a clairement aucune chance. Mais je le dirai jamais devant lui, ça lui ferait trop de peine.

La discussion s'alourdit ensuite et j'ai alors toutes mes réponses. Je n'ai besoin de rien de plus, tout est dans son regard. Il est fou d'inquiétude pour Hope. À la seconde où je l'ai mentionnée, ça s'est vu. Tout de suite. Impossible de tricher dans de telles conditions, et je suis alors persuadée qu'il fera tout pour la protéger, tout comme il fera tout pour protéger ma soeur.

Et ça me suffit.

- Ouais, je sais, c'est dur. Mais il faut tenir ok ? Parce que... ça s'arrangera. Je le sais. C'est un nouveau monde, où tout est à bâtir. Il est cruel des fois, et magnifique d'autres fois. Tout comme l'ancien. Ça ira pour elle, j'en suis sûre.

Je tente un petit sourire qui tombe lorsqu'il m'annonce que...
Je..
Lui ai...
Manqué...
Moi ?

Il va me faire chialer le con.

- Si tu savais ce que j'aurais donné pour entendre ça il y a peu... parce que... ouais c'était pas facile...

Je détourne mes yeux, qui sont un peu humides je l'avoue, et masque mon trouble d'un rire assez sincère malgré tout. Non, c'était pas facile. Et même si je n'aime pas me plaindre, ça fait du bien de pouvoir le dire à quelqu'un qui peut le supporter.

- Moi je suis contente que tu sois marié avec Colleen. J'ai toujours su qu'elle finirait avec toi et... j'en suis contente de ça aussi. T'es exactement celui qu'il lui fallait et je suis désolée d'en avoir douté. Je pense... que tu peux être fier de l'homme que t'es devenu.

Voilà, c'était l'instant émotion. J'espère qu'il a tout enregistré parce que ça risque pas de se reproduire.

- Bon, maintenant, je dois te demander ce que je peux faire pour me rendre utile. Parce que, je veux me rendre utile.

Et c'est vrai, hors de question que je sois l'handicapée du ranch qui en fout pas une. Je veux les aider, ces gens que je connais pas. Et peut-être que ça m'aidera moi aussi au passage.
©️ 2981 12289 0
Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le Sam 10 Nov - 14:57
avatar
» METIER : Chasseur

» AVATAR : Charlie Hunnam
» CAPSULES : 1704
» MESSAGES : 355
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Adminstrateur


“ Ne t’en fais pas. Avec Donnie dans les parages et ce genie du Bunker qui pense pour ce qu’il reste de l’humanité, il y a fort à parier que nous n’ayons pas besoin de grand monde sur ce projet. ” Un sourire s’affiche sur mon visage pour effacer tout soupçon de culpabilité que pourrait ressentir ma belle-sœur. Ironiquement, elle reprend le surnom de Hope pour désigner mon chien en ajoutant son grade derrière. Elle craint un conflit avec son propre canidé. Je vais devoir tenir ces cabots à l’œil, mais sans les isoler non plus. Ils devront apprendre à cohabiter ensemble. Je tente une fois de plus de la rassurer “ De toi à moi, je laisse le statut de mâle alpha officiellement à Berserk… Mais j’ai dû prendre l’ascendant sur lui. Donc je suis officiellement l’alpha de la meute. Oui, oui… ” Bien sûr cela tient plus d’une boutade, puisque je ne me déplace pas à quatre pattes pour m’intégrer à ce groupe, mais elle doit savoir que je reste maître de Berserk d’une certaine façon et que je peux influencer l’opinion de mon chien loup.

Elle veut me rassurer concernant Hope mais un père reste toujours inquiet pour sa progéniture, non ? En tout cas, je le suis pour mes proches. En particulier Hope, Colleen et Lukas. Je peux d’ores et déjà ajouter Joy à la liste. Elle n’est pas innocente dans ma réconciliation avec sa sœur. Je remercie des propos d’une geste de la tête et lui annonce que je lui ai manqué. J’écoute la réponse qu’elle me sert avec un supplément liquide lacrymal. Si j’étais un peu plus tactile, sans nul doute, j’aurais contourné cette table pour lui offrir un câlin. Mais honnêtement, je ne veux pas mettre en évidence plus que ça sa tristesse. Certains perçoivent les émotions comme étant une faille, une faiblesse. Je me contente de l’écouter en évitant la pitié dans mon regard. Cette même pitié qui me brûle de l’intérieur.

Mais elle clôt sur une note clairement positive : je suis le mari idéal et un homme ayant réussit selon elle. Un sourire timide tombe sur mes lèvres même si je tente de le masquer en baissant le visage. “ J’en avais besoin aussi, Joy… Merci. ” Mais elle reprend son statut de femme forte de caractère, se lançant déjà sur le sujet de sa fonction au sein des nôtres. “ Si je me souviens bien, t’étais partie pour être chirurgienne, non ? Entre ta sœur qui s’occupe des bêtes et qui de temps en temps soignent des humains et moi qui n’ait d’expérience que ce que j’ai appris sur le terrain, on ne peut pas dire qu’on ait réellement un médecin compétent par ici. Je m’occupe déjà de gérer nos stocks de soins et de retaper nos membres, mais j’avoues que je ne cracherai pas sur un coup de main… Voire pourquoi pas s’occuper de ça directement ? Je te laisse ma casquette de cadre de santé sans aucun problème. Sauf si… ”

J’imagine qu’avec les horreurs qu’elle a vu, recoudre des plaies et amputer si besoin ce n’est pas l’idéal. Avant de tirer trop de plans sur la comète, je préfère savoir son avis sur la question. “ Sauf si tu veux une reconversion professionnelle. On ne crache pas sur des gardes en plus, ni même de l’aide dans les champs… ”
Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le Dim 11 Nov - 5:13
avatar
» METIER : Interne en chirurgie orthopédique

» AVATAR : Amber Heard
» CAPSULES : 1017
» MESSAGES : 41
» JE SURVIS DEPUIS LE : 10/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Entretient d'embauche après embauche
Quand Joy fait peur à son beau-frère parce qu'elle s'inquiète pour sa sœur alors qu'elle est majeure et vaccinée et mère d'une petite fille.
•••

Riley m'annonce que s'il laisse officiellement le titre d'alpha à Berserk, il est en réalité le seul et unique chef de la meute. L'image me fait sourire, même si je comprends ce qu'il veut dire. Ça devrait régler mon problème, puisque si Riley peut faire en sorte que son chien ne saute pas à la gorge du mien, je devrais pouvoir raisonner Dumbo. Je ne pense qu'il acceptera de se soumettre, mais peut-être de cohabiter.

- Oh, je vois ! Riley l'alpha donc, très bien. Je pense que Dumbo t'apprécieras, surtout si tu lui files des biscuits.

J'apprends aussi que mon aide ne sera pas nécessaire, ce qui me rassure puisque je ne sais vraiment pas ce que j'aurais pu faire si Riley s'était montré intéressé par l'offre. En même temps, je m'en doutais un peu, mais je préfère m'assurer que tout est en règle. De même, je suis contente de voir que le sujet "Riley et Joy s'entendront-ils ?" est définitivement clôt. Il a prouvé plus d'une fois qu'il était apte à veiller sur ma soeur, c'était idiot de ma part d'en douter. Mais... Colleen est le dernier membre de ma famille et ma petite soeur. Je ne cesserai jamais de m'inquiéter pour elle. Je comprends qu'il soit heureux de l'entendre, puisque même si j'ignore ce qu'il a bien pu se passer dans cet endroit depuis que l'enfer a commencé, je peux l'imaginer. Et je sais très bien qu'il a forcément pris des décisions qu'il regrette. Moi aussi.

- C'est normal.

Ça l'est. Mais enfin, un sujet plus intéressant ou plutôt moins délicat vient remplacer celui-ci : ma place au ranch. J'apprends que ma soeur s'occupe des animaux, pas étonnant du tout, et que c'est Riley qui bidouille les humains. Pas très étonnant non plus, même s'il est certain qu'il n'a jamais fait médecine. Il est débrouillard et il ne faut pas vingt ans d'études pour faire un bandage. Pourtant, il me propose tout de même sa place.

Déjà.

Il me propose aussi une autre activité, sans doute parce qu'il ne souhaite pas m'imposer quoi que ce soit. Mais la vérité, c'est que j'aimais ce que je faisais et que c'est toujours le cas. Je suis bonne dans ce que je fais, et c'est à peu près le seul domaine où j'excelle réellement. Alors non, ça ne m'intéresse pas.

- Je suis nulle pour me défendre, alors pour défendre les autres... mais je veux bien aider dans les champs occasionnellement. Pour le reste du temps, je vais garder la médecine. Mais je vais pas prendre ta place, du moins pas tout de suite. Je pense que ces gens te font confiance, et c'est à moi de faire mes preuves maintenant. On verra dans quelques mois si je suis à la hauteur, pour l'instant... ce sera un honneur de t'appeler chef.

Je réfléchis un instant.

- Mais tu peux t'attendre ce que je sois insupportable. Du genre, je vais probablement mettre toutes ces jolies phrases de côté dans la réalité et proprement contester chacune de tes décisions. Parce que c'est moi, et que je suis jamais contente. Faudra me pardonner, ça ne veut pas dire que je ne t'apprécie pas, ça veut juste dire que j'aime n'en faire qu'à ma tête.

Et je suis aussi, bien trop exigeante. Surtout en ce qui concerne la médecine.

Ouais, il va en baver.
©️ 2981 12289 0
Sur Re: Entretient d'embauche après embauche le
Contenu sponsorisé


Entretient d'embauche après embauche
Devil inside you :: The world is our playground :: Lake Helena :: The ranch



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: