Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ?
Devil inside you :: Welcome to the family :: Hello my name is... :: Survivors accepted
Sur Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Lun 24 Sep - 23:46
avatar
» METIER : Institutrice

» AVATAR : Anne Hathaway
» CAPSULES : 626
» MESSAGES : 34
» JE SURVIS DEPUIS LE : 24/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Rachel Anne Weaver


27 ans - Américaine - Institutrice - Veuve - Clancy






CARACTÈRE
Mon caractère est celui d'une femme parmi tant d'autres. Nous sommes tous égaux et au final, nous ressemblons tous quelques peu.
Ma mère à toujours dit que j'étais une jeune fille, très douce, souriant souvent, bien que je ne le fasse plus si souvent désormais. Mais cela reste encré en moi, j'ai été mère, j'ai été institutrice et cette douceur que j'ai conservé envers les autres, les enfants comme les adultes fait entièrement partie de moi.
Mon éducation, ma vie a l'écart de ce monde ont également affirmé ma timidité, mon rôle de femme à toujours été d'être soumise à un homme que ce soit mon père ou mon époux. Travailler dur, me taire durant les offices religieux, éviter tout signe ostentatoire, vivre dans l'humilité. J'ai du mal à regarder des personnes inconnues dans les yeux. A leur dire ce que je pense, a m'affirmer. Avec le temps pourtant je change quelque peu, mais ma timidité reste ce qu'elle est.
Honnête, j'ai du mal à mentir et suis très mauvaise à cela. Je n'aime pas le conflit, mais la vérité est importante et il faut la dire, car cela permet d'avancer et de discuter. Bien sur, l'idée n'est pas d'imposer mes idées ou mes ressentis, mais de les partager, car le mensonge, même par omission est un péché aux yeux de Dieu.
La fidélité est une chose tout aussi importante à mes yeux. Que ce soit dans mes convictions, mes engagements ou mes relations. Veuve depuis quelques années je suis encore assez jeune pour me remarier et faire plusieurs enfants. Peut être trouverais je un jour un homme apte a m'épouser, mais je n'en suis pas certaine. En tous les cas être fidèle à ses idéaux est une des choses les plus importantes a mes yeux.
La gourmandise est un de mes vilains défauts. Je n'ai jamais su dire non à un pot de confiture, un gâteau ou une tarte. C'est un péché et je le sais, mais je ne peux m'en empêcher, la nature à fait de si bonnes choses, ma mère cuisinée si bien et m'as appris tant de choses, comment ne pas succomber à l'appel du sucré ?
La jalousie est également un de mes défauts. Peut être ai je un cœur trop romantique, peut être, suis je le genre de personne qui aime trop fort, mais je ne peux m’empêcher d'être jalouse face à ceux que j'aime. Une de mes amies avait elle aussi des vues sur mon époux avant que l'on ne vienne à se marier et malgré nos vœux de fidélités, je n'ai su faire sans rompre notre amitié, trop jalouse des regards qu'elle lui lançait autrefois. Mon époux était mien et l'idée qu'il puisse en aimer une autre ou être aimé d'une autre me blessais plus que de raison.


PHYSIQUE

• Physique & particularités : Que dire de mon physique si ce n'est qu'il est tout ce qu'il y a de plus banale. Je suis une femme et en ce sens j'ai les formes et attributs qu'une femme se doit d'avoir, bien qu'ils soient caché sous ma robe. J'ai de grand yeux couleur noisette, des yeux de biches selon mon défunt mari. Des lèvres rose et une peau de pèche. Je suis une femme comme tant d'autres, je ris et je pleure, je souris ou me fâche. Mes long cheveux brun sont quotidiennement attachés en un beau chignon que je cache sous une coiffe, bien qu'il m'arrive de temps à autre de ne pas en mettre. Je n'ai pas de tatouage. Mes oreilles ne sont pas percé et je n'ai pas de grain de beauté apparent. Pour ceux qui ne le sont pas, seul dieu et mon époux sont au courant.

• Arme principale : Un fusil à pompe, celui de son défunt mari qu'elle a emporté avec elle pour survivre à ceux qui errent dans ce monde, damnés revenus des enfers pour hanter et tuer les enfants de Dieu.

• Stuff secondaire : Une faucille, arme aiguisée et rudimentaire si il en est. Elle m'étais utile dans mon potager pour couper les racines et mauvaises herbes, aujourd'hui, elle m'est toujours utile lorsque je ne peux repousser les damnés.

• Objet de survie : Indiquer 3 objets de survie (ex : matériel chirurgical, Gilet pare-balle, masque à gaz, …).
-Lampe tempête
-Kit de premier secours
-Couverture Patchwork

• Objet confort/plaisir : Indiquer 5 objets confort/plaisir (ex : contraceptifs, bouteille de whisky, tabac, …).
- Bible
- Nécessaire a Tricot
- Savon fait main
-Pots de confiture maison
- Vêtements propres

• Objet personnels collier avec crucifix en argent, photographie de famille, mèche de cheveux dans un mouchoir en tissus, poupée en chiffon


HISTOIRE
Je suis née dans la ferme familiale, comme tous les enfants de la communauté à quelques exceptions prêt. Première née d'une fratrie qui compta quatorze enfant ma jeunesse n'a pas été ce qu'il y a de plus drôle ou récréative. Je suis une fille et en ce sens mes responsabilité me sont tombées dessus dès mon plus jeune âge.
Il me fallait aider ma mère avec les plus jeunes, les nettoyer, les nourrir, faire le ménage et les corvées que ma mère ne pouvait pas toujours faire avec son gros ventre. Plus j'avançais en âge et plus mes tâches s'accumulaient, bien qu'heureusement, je pouvais commencer à déléguer certaines tâches à mes plus jeunes frères et sœurs.
L'école était une bénédiction. Elle me permettait de quitter la maison durant un temps, de ne plus avoir de corvées, d'enfants pleurant, de couches à changer ou de langes à décrotter et laver.
Je m'y suis épanouie. Apprenant la lecture et l'écriture, les mathématiques, la géographie et l'histoire. Tout me passionnait, tout me donnait envie, bien que nos cours soient accès sur notre mode de vie, j'aimais cela. Apprendre sur les moissons et les animaux, l'histoire de notre pays, comment tenir des comptes, chaque chose était utile et je pouvais partager cela avec ma mère qui m'apprenait d'autres choses, tel que la couture, la cuisine et le tricot. J'aimais ces activités de soirées. Assise auprès du feu avec ma famille, nous parlions de nous journées,  chantions ou gardions simplement le silence, entouré de la chaleur de notre amour familiale.
Puis vint la période de mon  Rumspringa, période où mes parents m'incitèrent a aller découvrir le monde, choisir par moi même si je souhaitais me faire baptiser Amish ou vivre dans le monde extérieur. L'expérience ne fut pas désagréable. Avoir les cheveux libre, porter un pantalon en jean, rire et danser, ne plus avoir de corvées dès l'aube. Mais ma famille me manquait, mon village me manquait. Et après neuf mois dans le monde extérieur, je choisissais de revenir auprès des miens afin d'être baptisée et pouvoir ainsi devenir une vraie Amish.
Lorsque je fut âgée de dix huit ans, on me proposa une chose merveilleuse. Devenir institutrice. J'avais toujours eu de bon résultats et avec mes frères et sœurs j'avais cette habitude de leur faire classe sur des choses parfois bien différentes de ce que l'on peut apprendre en classe.
C'est ainsi que j'ai commencée ma carrière d'enseignante, allant chaque jour dans la salle de classe accolée à l'église pour enseigner aux enfants de notre communauté.
Et puis, le temps passa. La vie continuait son cours et depuis notre petite communauté reculée du monde, nous n'avions que peu d'informations sur ce qui se tramait.
Le vieux Jacob Miller possédait un magasin d'artisanat Amish dans une ville non loin de notre colonie et c'est lui, qui vint à nous parler de la guerre imminente. Nous n'avions que peu d’intérêt avec le monde qui nous entourés, mais une guerre était une chose importante et nous devions nous y préparer, faire des réserves de nourritures plus importante pour le cas où. Et puis le temps passa. En deux mille douze je quittais mon poste d'institutrice pour me marier. Je n'étais plus Mademoiselle Yoder. Je devenais Madame Weaver.
Aaron était un brave homme. Doux, gentil, j'étais heureuse d'être son épouse et de pouvoir quitter la demeure familiale. Pourtant, ce qui devait arriver en tant que femme mariée, arriva.  Neuf mois après notre mariage, j'accouchais d'une petite fille aussi belle que le jour. Je l'appelais, Sarah.
Un mois plus tard, le monde déclarais la guerre au monde. Des bombes explosèrent de partout, je me souviens voir au loin les champignon atomique s'élevaient dans le ciel, la peur qui m'enserrait le cœur alors que je serrais mon bébé d'un mois a peine contre mon cœur et l'hiver atomique qui commençait, obscurcissant le ciel, faisant pleuvoir une pluie de cendres sur notre monde.
Les choses changèrent rapidement. Après quelques mois, des membres de notre communauté commencèrent à tomber malade, les animaux mourraient, les terres étaient contaminées.  Malgré tous mes efforts pour la protéger, ma petite fille tomba malade...et rejoint le seigneur.
De cet instant, le monde sembla disparaître autour de moi. J'étais anesthésiée, survivant bien plus que je ne vivais, observant d'un regard vide, notre communauté se réduire. Mes parents moururent de maladie, comme une partie de mes frères et sœurs. Et puis, les damnés arrivèrent. C'était une punition sainte. Le pasteur nous l'a dit. Lorsqu'il n'y aura plus de places en enfer, les damnés, reviendrons sur terre se repaître de l'âme des vivants.
Cela commença avec des habitants des villes alentours qui venaient vers nous. Nous pensions qu'ils voulaient commercer, nous demander de l'aide. Mais lorsqu'ils plantèrent leurs dents dans la chair de Madame King, nous avons compris que quelque chose n'allait pas. Il fallu combattre, repousser les envahisseurs, libéré ceux  des nôtres qui avaient succombé et s'étaient relevés.
La guerre était arrivé chez nous et c'est les nôtres que nous combattions. Nos réserves de nourritures baissaient. Les champs et les vergers ne produisaient plus assez de nourriture et nos chevaux mourraient les uns après les autres de fatigue, de faim ou sous les dents des damnés.
En deux ans, la moitié de notre communauté avait disparu. Beaucoup d'enfants et de personnes agés . Plusieurs hommes et femmes dans la force de l'âge.
Nous survivions tant bien que mal, faisant autant face au vivants qu'aux morts, car les vivants avaient perdu la lumière. Attaquant notre village, cherchant à voler ce qui nous était nécessaire pour survivre. Nous leur aurions proposé notre aide, leur aurions offert le couvert et demandé de l'aide pour augmenter nos réserve, mais ils n'étaient pas de ce genre. Ils vinrent un soir dans notre maison et tuèrent mon mari. Moi, ils  m'attachèrent sur une table et me violèrent à tour de rôle, volant dans notre réserve, les bocaux de légumes, renversant la farine, se baffrant de confiture et autres plats que nous gardions. Lorsqu'ils partirent, je n'avais plus rien. Ma maison était sans dessus dessous. Mon époux mort. Ma dignité envolée.
Plusieurs hommes les chassèrent. Certains revinrent, d'autres non. Je retournais vivre chez une de mes sœurs. De quatorze enfants nous n'étions plus que quatre toujours en vie.  J'aspirais à mourir, a disparaître et pourtant, je ne pouvais me donner la mort, ni me laisser mourir. Ce serait une forme de suicide, une damnation éternelle pour mon âme. Alors je survivais, je continuais chaque jour, encore et encore, me demandant ce que le seigneur avait comme projet pour nous. Puis la grande grippe arriva. Cela devait être au début de l'année deux mille quatorze. La grippe décima un grand nombre des survivants de notre communauté et la décision fut prise de migrer, de partir dans un lieu plus sur. Je fit comme beaucoup, prenant le fusil de mon défunt mari et ma faucille, quelques affaires dans un baluchon et parti, disant adieu à ma vie, à mon village pour chercher de l'aide et survivre.
Après plusieurs jours de marche, je finis par arrivée aux portes d'une ville fortifiée. Clancy. J'avais visité cette ville du temps de mon Rumspringa, mais elle n'avait plus rien à voir avec ce qu'elle était. On me laissa entrer, mais pas ressortir. J'aurais aimé avertir les membres de ma communauté, mais on me l'interdit. Envoyant un groupe le faire. Ils revinrent avec des vivres, mais m'indiquèrent que plus personne n'était en vie. J'étais la seule survivante de la communauté Amish. Du moins, officiellement.
Je dû ainsi me faire à la vie en ville, travaillant pour gagner mon pain, tentant de vivre comme je le faisait autrefois, aidant comme je le pouvais de ce que je connaissait en jardinage, cuisine et taches ménagères. La vie continuait, le seigneur avait des plans, bien que je ne les connaissent pas et il me fallait m'y soumettre...


TON PSEUDO
Dans le monde réelle on m'appelle Léo. J'ai 29 ans, et je viens de France. J'ai découvert DIY grâce à Forumactif, et j'ai cédé à m'inscrire parce que le forum a un theme plaisant et original. Mon personnage est uninventé et je n'autorise pas le staff à tuer mon personnage si je disparais. Je suis prêt pour rejoindre l'aventure et mettre des fessées aux vilains garçons.  
PS : Le code du réglement est :



FICHE (c) SUNHAE DE LIBRE GRAPH


Dernière édition par Rachel A. Weaver le Mar 25 Sep - 23:18, édité 3 fois
Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Lun 24 Sep - 23:59
avatar
» METIER : Ancien prisonnier

» AVATAR : Tom Hardy
» CAPSULES : 343
» MESSAGES : 40
» JE SURVIS DEPUIS LE : 02/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue madame à culotte!
Si tu as besoin de quoique ce soit n'hésite pas! :D
Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Mar 25 Sep - 8:32
avatar
» METIER : Chanteur du groupe de rock japonais Eternal Mind

» AVATAR : Masato David Hayakawa (coldrain)
» CAPSULES : 955
» MESSAGES : 185
» JE SURVIS DEPUIS LE : 02/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche
Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Mar 25 Sep - 9:56
avatar
» METIER : Vétérinaire agricole

» AVATAR : Phoebe Tonkin
» CAPSULES : 1233
» MESSAGES : 110
» JE SURVIS DEPUIS LE : 16/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue parmi nous :D
Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Mar 25 Sep - 12:30
avatar
» METIER : Chasseur, il est la gâchette du duo formé avec son grand frère Lincoln

» AVATAR : Norman Reedus
» CAPSULES : 580
» MESSAGES : 39
» JE SURVIS DEPUIS LE : 17/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Les amish de mes amish sont mes amish

Bienvenue jolie madame
Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Mar 25 Sep - 13:27
avatar
» METIER : Ex collégienne

» AVATAR : Alycia Debnam Carey
» CAPSULES : 1785
» MESSAGES : 326
» JE SURVIS DEPUIS LE : 25/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue parmi nous !
Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Mar 25 Sep - 16:05
avatar
» METIER : Lycéen

» AVATAR : Chris Wood
» CAPSULES : 607
» MESSAGES : 37
» JE SURVIS DEPUIS LE : 12/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
J'adore l'idée de l'Amish
Excellent choix d'actrice et bienvenue sur Devil
Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Mar 25 Sep - 18:43
avatar
» METIER : faire comme maman
» AVATAR : Summer Fontana
» CAPSULES : 1217
» MESSAGES : 66
» JE SURVIS DEPUIS LE : 03/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur

bienvenuuuue !!!! :)
Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Mar 25 Sep - 18:43
avatar
» METIER : Institutrice

» AVATAR : Anne Hathaway
» CAPSULES : 626
» MESSAGES : 34
» JE SURVIS DEPUIS LE : 24/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Merci à tous pour votre accueil ^^
Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Mar 25 Sep - 20:37
avatar
» METIER : Serveuse dans un dîner à Helena

» AVATAR : alicia vikander
» CAPSULES : 880
» MESSAGES : 320
» JE SURVIS DEPUIS LE : 19/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Coucou :)

Je n'ai rien à redire sur ta fiche. Par contre, il me manque un élèment afin de pouvoir te validé. Il s'agit du code du réglement ^^ Une fois que tu l'aura trouver et mit dans ta fiche, préviens moi ♥️
Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Mar 25 Sep - 23:19
avatar
» METIER : Institutrice

» AVATAR : Anne Hathaway
» CAPSULES : 626
» MESSAGES : 34
» JE SURVIS DEPUIS LE : 24/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

@Blake Newman: Oops, pardon je suis une boulette sur patte j'ai totalement zappé de le mettre...alors que je trouvais la façon de le cacher super sympa et originale!
Bref c'est rajouté encore mes excuses messieurs/dames les admins :)
Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Mer 26 Sep - 10:42
avatar
» METIER : Ancienne profileuse

» AVATAR : Elizabeth Olsen
» CAPSULES : 1203
» MESSAGES : 95
» JE SURVIS DEPUIS LE : 23/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenu parmi nous! :D
Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le Mer 26 Sep - 17:18
avatar
» METIER : Serveuse dans un dîner à Helena

» AVATAR : alicia vikander
» CAPSULES : 880
» MESSAGES : 320
» JE SURVIS DEPUIS LE : 19/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Ne t'en fais pas, un oublie peut arrivé à tout le monde :)

Bravo, tu es validé !
Comme je t'ai dis, je n'ai rien à redire sur ta fiche ! Elle est vraiment bien et j'ai hâte de voir comment ta petite amish va évoluer à Clancy.
Maintenant que tu es validé, il va falloir que tu te trouves des potes de survie via les journaux de bord. Que tu te trouves une occupation par ici. Tu pourras faire du commerce avec les autres groupes dans le marché du forum qui se trouve ici. Te chercher des partenaires de rps ou répondre à des sujet libres. Tu pourras pimenter ton jeu grâce aux dés du forum.

Sur Re: Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ? le
Contenu sponsorisé


Rachel A. Weaver ≡ Amish un jour...Amish toujours ?
Devil inside you :: Welcome to the family :: Hello my name is... :: Survivors accepted



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: