Sur Not my last day on Earth le Sam 15 Sep - 17:48
avatar
» METIER : Ex collégienne

» AVATAR : Alycia Debnam Carey
» CAPSULES : 1785
» MESSAGES : 326
» JE SURVIS DEPUIS LE : 25/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Not my last day on Earth


Ft. Yann Cooper


Cher journal,

Depuis la cabane de garde-chasse, nous avons migré dans une petite maison en ruine en bordure de forêt et non loin de la ville d’Helena. Chaque soir, je me plais à regarder le soleil se coucher au-dessus de cette ville sans vie. Ca a un côté nostalgique qui me rappelle les quelques soirées que je passais avec mon amie, April. Il nous arrivait de nous allonger dans son jardin, parfois même dans le mien, pour observer le ciel se teindre des couleurs orangées et rosées annonciatrices de la nuit noire. Lors de ces soirées-là, elle et moi on se racontait nos secrets, on se faisait un résumé mutuel de notre longue journée d’école.  
J’ai beaucoup trop tendance à me remémorer mon passé alors que je devrais me contenter d’avancer, apprendre à vivre avec ce lourd bagage en ne gardant pour objectif qu’un avenir meilleur. Mais c’est plus fort que moi, surtout en ce moment. Depuis le début, je compte les jours aussi bien que je le peux et, si je ne me suis pas trompée, l’anniversaire de ma mère approche. Elle aussi, elle me manque. Et j’ai prévu quelque chose pour fêter ce jour, bien qu’elle soit absente pour la cinquième année consécutive. Pas de gâteau, pas de cadeau, une simple offrande à la nature. Je n’ai jamais vraiment cru en un Dieu, peu importe lequel mais un lancer de ballon, ou même quelques feux d’artifices, ça serait un bel hommage pour ma mère. Et surtout, ça me ferait du bien. Ce serait comme un tête à tête avec sa présence invisible… Je recherche le réconfort maternelle et je ferais ce que je peux pour l’avoir rien qu’une poignée de seconde.




Mon journal retrouve sa place initiale, au fond de mon vieux sac que je trimballe depuis des années maintenant. Ma métaphore écrite du bagage ne l’était pas complètement, une grande partie de mon passé se trouve dans mon sac et ce sac aussi en fait partit. Je soupire doucement, il est temps que j’aille en ville pour effectuer ce que je souhaite.

Zoe, Glenn, aucun d’eux ne sait que j’ai l’intention de partir pour Helena. Je préfère ne pas les mettre en danger puisque j’ai pleine conscience que la ville est bondée de Z. Si je dois mourir, je veux que cela m’arrive seule. Pas question que j’entraîne deux personnes avec moi, pas même ce boulet de Glenn. Dans le fond, je l’apprécie malgré qu’il soit lourd et malchanceux. Pas sûr que Zoe le garde avec elle si je venais à mourir… Cette pensée me fait sourire. Je l’imagine chasser le pauvre Glenn à coup de pieds dans le derrière, même si je suppose aussi qu’elle ne serait pas capable de laisser un ado tout seul en pleine nature, livré à lui-même.

Je chasse mes pensées d’un geste mental et quitte notre abri. Je n’en ai que pour une dizaine de minutes de marche avant d’arriver à bon port. Nous sommes situés assez près de la zone commerciale de la ville et ça tombe bien ! Là-bas, je ne devrais pas peiner à trouver quelques ballons et de l’hélium. Je veux offrir à ma défunte mère un bel envol de ballons multicolore, elle qui aimait les couleurs, elle sera servie… Puis je me souviens qu’elle ne le verra pas et que si je fais ça, c’est uniquement pour avoir bonne conscience et alléger mon regret d’être partit sans prévenir personne. Je suis quasiment certaine que je vais fondre en larme à l’instant même où j’aurais mis la main sur des ballons… Enfin, si j’arrive à survivre aux Z. Je les entends déjà grogner, le pas traînant sur les routes en mauvaises états de la ville morte. Seulement voilà, j’ai besoin de tourner dans la première rue à droite… Mais face à moi, une marée de morts vivants. Je ne sais pas combien ils sont, mais plus d’une vingtaine c’est certain. Ils ne m’ont pas encore vu, ni même sentis et je me dépêche vite de rentrer dans le premier bâtiment que je vois. Mais un malheur n’arrive jamais seul…

Plongée dans l’obscurité totale, je sors ma lampe torche aussi rapidement que je le peux pour éclairer les lieux. Me voilà dans un vieux parking et pas seule qui plus est. Le faisceau lumineux de ma lampe ainsi que le bruit de la porte qui s’est refermée brusquement après mon entrée vient d’attirer l’attention de quelques zombies sur ma personne.

« -
Et merde. »

Je ne pourrais pas utiliser mon arc si je veux continuer à éclairer la zone, alors je m’empare de mon couteau suisse et m’approche d’un des morts… sans remarquer que deux autres sont beaucoup trop près de moi pour que je ne puisse me tirer d’affaire seule. Je vais mourir, c’est certain.



by FRIMELDA
Sur Re: Not my last day on Earth le Dim 16 Sep - 10:43
avatar
» METIER : Lycéen

» AVATAR : Chris Wood
» CAPSULES : 607
» MESSAGES : 37
» JE SURVIS DEPUIS LE : 12/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
No more last day
on earth
Helena n’est plus la même que par le passé. Elle est devenue que l’ombre d’elle-même avec une végétation reprend le dessus et des bâtiments qui menace de tomber à n’importe quel instant ! Je sais que c’est rare de mettre la main sur quelques choses de vraiment intéressant à présent dans cette ville mais, je continue à arpenter les rues de la vie dans l’espoir de trouver quelques choses ou même de faire la rencontre de nouveau survivant à ramener au Ranch. J’aurais dû faire cette sortie en compagnie de Lara et de notre pote Steve mais, finalement j’avais envie d’être seul et je suis parti au petit matin. Par moment, j’espère tomber sur une personne qui appartient à mon passé. Cela me ferait le plus grand bien de me dire que je ne suis pas le seul à avoir survie dans mon entourage. Mais, depuis cinq ans, je n’ai jamais remis la main sur la moindre personne…

Tandis que j’arpente les rues d’Helena, je me m’aperçois très rapidement qu’un groupe de zombie est regrouper en face de moi. Le bordel ! Et il va se soit que je ne peux pas tous les achevés. Finalement, je rebrousse chemin et je rendre dans un endroit assez sombre. Je prends ma lampe torche pour m’apercevoir qu’il s’agit d’un parking souterrain. Je m’avance doucement dans le bâtiment pour au finale m’apercevoir qu’il reste pas mal de véhicule à l’intérieur. Et je pense qu’il est sur plusieurs étages. Bon, j’ai de quoi m’occuper ! Je m’avance vers le premier véhicule pour chercher à l’intérieur si un truc peu m’intéressé mais, visiblement… Il n’y a absolument rien. Je sors de l’habitacle pour regarder dans une nouvelle voiture et la seule découverte que j’y fais, c’est un biberon. Ce n’est pas avec cela que je vais pouvoir faire quelques choses. Je le repose donc où je viens de le trouver et d’un cou, j’en une porte se fermé d’un coup et des râles qui surgissent. Je crois que je ne suis plus vraiment seul dans ce parking.

Je me dirige alors vers l’endroit d’où vient les râles et rapidement, je m’aperçois qu’une fille est en difficultés avec trois zombies. Elle arrive à en achever mais, elle n’a surement pas fait attention aux deux autres qui sont beaucoup trop prêt d’elle. Fait chier ! Je m’avance vers eux, je sors mon arbalète pour tirer dans le crane du plus proche de la jeune femme puis, je tire sur le deuxième ! Une fois le danger mis de côté, je m’approche de la demoiselle en récupérant mes fléches :

« Vous allez bien ? »
Demandai-je pour m’assurer qu’il n’y a aucun souci pour celle-ci. « Faut croire que les morts se sont passé le mot aujourd’hui. »

Mon regard se pose alors sur la demoiselle. Je reste muet pendant quelques secondes, je reconnais les traits de ce visage. Certes, elle a bien grandi à présent mais, je ne peux que reconnaitre la jeune Ellie.

« Ellie ? C’est bien toi ? »
J’ai vu tes peurs se cacher près de notre passé. Et laisse-moi seul, laisse-moi loin de tes côtés. Mais oublie-moi, parcours ces flots, efface mes pas... 
Pando


Dernière édition par Yann Cooper le Mer 19 Sep - 19:45, édité 1 fois
Sur Re: Not my last day on Earth le Dim 16 Sep - 16:02
avatar
» METIER : Ex collégienne

» AVATAR : Alycia Debnam Carey
» CAPSULES : 1785
» MESSAGES : 326
» JE SURVIS DEPUIS LE : 25/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Not my last day on Earth


Ft. Yann Cooper


Je savais qu’en venant ici, j’aurais une chance énorme de ne jamais rentrer chez moi vivante. Mais j’ai été trop bornée et aujourd’hui, dans ce parking où personne ne trouvera jamais mon corps, je vais me faire dévorer par les mâchoires affamés des Z. J’ai peur. Qui n’aurait pas peur de mourir ? Moi qui pensais souvent que mourir serait un apaisement, que de toute façon on passe tous par là un jour, je ressens cette terreur de la mort. Je ne veux pas finir ma vie ici, en ce jour, si proche de l’anniversaire de ma mère. Je veux vivre mais seule, je n’arriverais à rien. Finalement, peut-être que j’aurais dû emmener avec moi au moins Glenn, parce que Zoe n’aurait sans doute jamais accepté, c’est certain.
Alors que ma lame s’enfonce dans le crâne du zombie qui s’effondre dans un dernier rugissement, les deux autres qui se rapprochaient dangereusement de ma personne s’effondre à leur tour. Je ne suis donc pas seule ici ? Prise au dépourvue par cet inconnu, je le vois avancer vers moi pour récupérer ses flèches sur les deux cadavres sans vie. Il vient de me sauver la vie, sans même me connaître.

« -
Je vais bien, grâce à vous. »

Encore un peu sonnée par ce qui vient de se passer, je ne réalise que maintenant que je suis vivante, entière et saine et sauve. Mon regard se pose davantage sur le nouvel arrivant et mon passé refait subitement surface. Il ne m’est pas inconnu, bien au contraire. Il a une part importante dans la majorité de mon passé… Yann. Yann Cooper. Lui aussi, a l’air de m’avoir reconnu bien que je sente un certain doute dans sa voix, comme s’il peinait à croire que je sois bel et bien en vie sous ses yeux. Je ne peux que comprendre ce sentiment qui le traverse actuellement pour le ressentir moi-même. Ce n’est pas tous les jours qu’une personne que l’on a connu par le passé refait surface. C’est même extrêmement rare. Il s’agit de la première fois que ça m’arrive et une grande hésitation me traverse. Je suis figée, incapable de parler pendant quelques secondes avant que ma conscience ne me donne une grande claque, me faisant réagir enfin. Comment ne pourrais-je pas le reconnaître ? Oh, il a un peu changé. Il fait bien plus mature que par le passé, sa barbe aide beaucoup à cela. Mais je pourrais le reconnaître entre mille, il était le frère de ma meilleure amie, le premier garçon dont je sois tombée amoureuse bêtement. Ça me fait bizarre de le revoir après cinq ans.

« -
Yann ? »



by FRIMELDA
Sur Re: Not my last day on Earth le Mer 19 Sep - 19:45
avatar
» METIER : Lycéen

» AVATAR : Chris Wood
» CAPSULES : 607
» MESSAGES : 37
» JE SURVIS DEPUIS LE : 12/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
No more last day
on earth
Lorsque j’avais fait cette promesse à ma petite sœur, jamais je n’aurais pu envisager un jour de pouvoir la tenir. Ellie aurait pu être n’importe où dans le Montana, elle aurait pu être morte ou même transformé en zombie. Au finale, la demoiselle est en face de moi, je viens de la sauver d’une mort certaine et surtout seule. Je n’ai aucune idée de ce qu’elle a pu vivre depuis la troisième guerre mondiale. Certes la petite fille a bien grandi pour devenir une magnifique jeune femme mais, je n’ai pas eu de mal à la reconnaitre. Si April était encore de ce monde, elle serait sans aucun doute heureuse de voir sa meilleure amie encore en vie. C’est vraiment étrange de retrouver une personne qui appartient à son passé, surtout que je me rappel encore comment la petite fille pouvait me regarder et méprisé mes petites-amies.  D’ailleurs… Je n’ai aucune idée de comment lui apprendre le décès de ma sœur et de ma tante. Surtout que je sais très bien qu’elle me posera surement la question…

« Il me semble que c’est bien moi ! »

Dis-je avec un léger sourire. Et sans chercher à comprendre, je m’approche d’elle pour la prendre dans mes bras. Comme pour m’assurer qu’il s’agit bien d’elle et que je ne suis pas tout simplement entrain d’avoir une hallucination. Je finis par me séparer d’elle pour plonger mon regard dans le sien :

« Tu sais, j’ai longtemps pensé que je ne reverrai personne de mon ancienne vie. Ça me fait plaisir de te revoir… D’ailleurs… Tu survis seul ou tu es avec un groupe ? »

En tout cas, je suis sûre et certain qu’elle ne fait pas partie du ranch. Sinon, je l’aurais croisé depuis bien longtemps ! Nous ne sommes pas vraiment nombreux là-haut. Juste assez pour nous occupés de tout ce qu’il nous sert à survivre. Soudain, j’entends des râles venir de la porte qui se trouve derrière Ellie. Je crois d’ailleurs, que ce qu’il y a à l’extérieur tenter de rentré dans le parking. Il vaut peut-être mieux que l’on bouge rapidos car je n’ai aucune idée de si la porte pourra tenir bien longtemps. Et oui, c’est fini l’époque où l’on s’installe sur la terrasse d’un café pour discuter pendant quelques minutes.

« On bouge ? Ça serait bête de mourir maintenant, tu ne crois pas ? »
J’ai vu tes peurs se cacher près de notre passé. Et laisse-moi seul, laisse-moi loin de tes côtés. Mais oublie-moi, parcours ces flots, efface mes pas... 
Pando
[/quote]
Sur Re: Not my last day on Earth le Mer 19 Sep - 21:32
avatar
» METIER : Ex collégienne

» AVATAR : Alycia Debnam Carey
» CAPSULES : 1785
» MESSAGES : 326
» JE SURVIS DEPUIS LE : 25/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Not my last day on Earth


Ft. Yann Cooper


Il me confirme que c’est bien lui et ça me fait doucement sourire. Il n’est pas un mirage, il se tient réellement debout devant moi, plus vivant que jamais et ça fait plaisir à voir. Je suis même assez surprise qu’il me prenne dans ses bras alors que je m’apprêtais à le faire. A croire qu’il a lu dans mes pensées ! Toujours est-il que je lui rends son étreinte, fermant les yeux un bref instant. Avant que je ne tombe amoureuse de lui par le passé, il était un peu comme un grand frère à mes yeux et j’aimais beaucoup jouer au football avec lui dans le jardin de la famille Cooper quand April était à son cours de danse. Il m’a manqué et je ne m’en rends pas uniquement compte maintenant qu’il se trouve devant moi. Bien au contraire, les fois où je songe à mon passé ne sont pas rare et Yann fait partit de ce passé, alors il n’est pas rare non plus que j’ai quelques souvenirs passés à ses côtés.
Puis il se détache de moi et je recule d’un pas, posant mon regard sur lui. Sans un mot, je l’écoute parler, partageant ses pensées sans trop de problème. A moi aussi, ça me fait plaisir de le revoir.

« -
J’ai longtemps pensé la même chose, mais te voilà ! »

Je lui souris avec une certaine douceur que peu de personne me connaissance. Pendant un court instant, j’ai la sensation de redevenir une adolescente normale qui discute avec une vieille connaissance.

« -
Je ne suis pas seule… J’ai laissé ma sœur et un ami derrière moi pour venir ici. Je sais, c’est risqué et si tu n’avais pas été là, je serais déjà morte. Mais… c’est bientôt l’anniversaire de ma mère. »

Je baisse les yeux, comme si j’allais me faire réprimander dans les secondes qui vont suivre mais notre attention commune est bien vite attirée par le bruit des morts que j’ai laissé dehors. Ils sont nombreux et Yann a raison, il vaut mieux ne pas traîner ici trop longtemps si nous tenons à notre vie.

« -
Je te suis, je ne connais pas les autres issues. »

Etant entrée par la porte que les moisis essaient de forcé en s’agglutinant de tout leur poids, je ne sais pas où se situe les autres sorties de ce vaste parking. Je fais confiance à Yann, aveuglément sans doute mais seul lui peut me guider hors d’ici.





by FRIMELDA
Sur Re: Not my last day on Earth le Mar 25 Sep - 17:29
avatar
» METIER : Lycéen

» AVATAR : Chris Wood
» CAPSULES : 607
» MESSAGES : 37
» JE SURVIS DEPUIS LE : 12/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
No more last day
on earth
Parfois, le destin nous réserve de bonne surprise. Je ne m’étais vraiment pas attendu à tomber sur la jeune Ellie en venant dans ce parking complétement pourri ! D’ailleurs, je me demande s’il va encore tenir bien longtemps. Cela étant, ce n’est pas ma principale préoccupation pour le moment, c’était Ellie. En même temps, cela fait tellement plaisir de la revoir. Après l’avoir pris dans mes bras pour la serre contre moi, un instant. Comme pour me persuader qu’elle est bien réelle, que je ne suis tout simplement pas entrain de rêvé. Je finis par me séparer d’elle en lui adresse un tendre sourire. Celle-ci vient à me dire qu’elle n’est pas seule, qu’elle a laissé sa sœur et un ami derrière elle. Puis elle vient à s’expliquer comme si j’allais la réprimer sur le fait quelle soit venue seule dans cet endroit. Certes c’est dangereux, mais après… Est-ce qu’on peut vraiment lui en vouloir ? Je suis tout simplement heureux de lui avoir sauver la vie et d’avoir été là au bon moment. Cependant lorsqu’elle me parle de l’anniversaire de sa mère… Je comprends que celle-ci n’est pas avec elle. Mais, si elle est avec sa sœur… Je pense que leur retrouvaille se sont bien déroulé. Ça me rappelle la dernière conversation que j’avais eus avec la miss… Le soir où elle a débarqué à la maison lorsqu’elle venait d’apprendre qu’elle n’était pas fille unique. J’avais essayé de la conseiller au mieux, mais je ne m’étais pas attendue qu’elle parte pour chercher ses sœurs. Je lui en ai voulu au début, car d’une part je me suis vraiment inquiété pour elle et de l’autre, je me suis retrouvé à devoir cacher ce que je savais.

Je reste dans le silence sur ce qu’elle vient de me dire. Par contre ce sont les zombies qui viennent à nous rappeler à l’ordre. Il vaut peut-être mieux que l’on se tire rapidement de cet endroit si nous n’avons pas envie de finir comme eux.

« Je suis passé de l’autre côté lorsque je suis arrivé. Viens. »

Pas le temps de discuter encore plus longtemps que nous commençons à courir lorsque la porte derrière nous céder sous le poids des rôdeurs. Merde ! J’active le pas pour rejoindre l’entrée du parking. Une fois arrivé là-haut, je regarde Ellie puis, je jette un coup d’œil derrière nous. Le cadavre ambulant continue de nous suivre et heureusement pour nous… Il n’y a visiblement pas de spéciaux entre eux. Et d’autre arrive à notre hauteur à l’entrée du parking. En essayant de trouver une nouvelle porte de sortie… Je viens à voir une porte blindé qui doit donné sur le centre commercial. Enfin, j’espère.

« Là ! »

Je me dirige vers la porte, j’essaie de l’ouvrir mais c’est avec du mal qu’elle finit par nous laisser entrer. Je referme la porte derrière nous.

« Regarde si tu ne trouve pas un truc pour qu’on puisse la bloquer. »

Visiblement, je ne me suis pas tromper nos sommes bien dans le centre commercial mais dans une arrière-boutique.
J’ai vu tes peurs se cacher près de notre passé. Et laisse-moi seul, laisse-moi loin de tes côtés. Mais oublie-moi, parcours ces flots, efface mes pas... 
Pando
Sur Re: Not my last day on Earth le Mer 26 Sep - 13:58
avatar
» METIER : Ex collégienne

» AVATAR : Alycia Debnam Carey
» CAPSULES : 1785
» MESSAGES : 326
» JE SURVIS DEPUIS LE : 25/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Not my last day on Earth


Ft. Yann Cooper


Dans un hochement de tête, j’avance en courant derrière Yann, ne risquant pas un coup d’œil derrière moi lorsque la porte s’ouvre dans un fracas. Bientôt, les grognements terrifiants et inhumains des morts envahissent le parking, ne nous laissant que très peu de temps pour rejoindre un endroit qui sera davantage plus sûr qu’ici. En effet, bien qu’ils ne courent pas, et fort heureusement pour nous, ils sont si nombreux qu’à force de se pousser pour tous rentrer en ce lieu, leurs cadavres arrivent bien assez vite derrière nous, beaucoup trop vite. Cependant, je fais confiance à Yann et nous ne tardons pas à gagner l’étage supérieur de cet immense parking, les zombies toujours à nos trousses.
Mais voilà, plus rien ne se passe bien de nos jours. Arrivés près de l’entrée, de nouveaux morts vivants viennent à notre rencontre. L’un d’entre eux et si près de moi que je me vois dans l’obligation de le tuer d’un coup de couteau dans le crâne. Je ne prends pas le temps ni la peine de le regarder s’écrouler sur le sol, je dois filer et vite ! Je rejoins donc Yann en quatrième vitesse après avoir récupéré mon couteau, arme qui m’est fort utile dans des situations où je n’ai pas le temps de sortir mon arc.

« -Attends, je vais t’aider. »

C’est tout ce que je trouve à dire, comme si parler pouvait me rassurer un minimum pour la suite des événements. Le timing est serré, nous donnons tous nos moyens pour que la porte blindée s’ouvre et elle finit par céder, nous laissant entrer.
Nous voilà à l’abri. Mais pour combien de temps ? Quand Yann me demande de regarder autour de moi si je ne trouve pas quelque chose pour bloquer la porte, je m’exécute sans chercher à savoir. Je n’ai pas envie que cette petite horde soit de nouveau derrière nous ! Je commence donc à farfouiller autour de moi jusqu’à mettre la main sur une étagère de rayon quasiment vide. De toute mes forces, et sans doute aidée par l’adrénaline du moment, je la tire et la pousse pour qu’elle retombe et bloque la porte des morts. L’accès leur est désormais interdit.

« -C’était moins une ! »

Dis-je, essoufflée. Mon regard se porte sur mon vieil ami et une question me frappe soudainement. Je ne lui ai pas demandé s’il était seul et surtout, si April a elle aussi eu la chance de s’en tirer vivante dans tout ce merdier.

« -Comment va April ? »




by FRIMELDA
Sur Re: Not my last day on Earth le Sam 29 Sep - 21:40
avatar
» METIER : Lycéen

» AVATAR : Chris Wood
» CAPSULES : 607
» MESSAGES : 37
» JE SURVIS DEPUIS LE : 12/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
No more last day
on earth
Les zombies ne nous laisseront surement jamais de répit et je dois trouver très rapidement une issue de secours si, je ne veux pas que l’on serve de quatre heures à ses zonards. C’est à ce moment que mon regard se pose sur une porte blindée, celle-ci doit surement donner sur le centre commercial. Je ne cherche donc pas très longtemps avant de forcer la porte avec l’aide de la brune, pour qu’on se mets à l’abris. Toutefois, je me retrouve à maintenir la porte pendant que la demoiselle s’active à trouver quelques choses pour bloquer la porte définitivement.


En quelques minutes, la brune s’active pour finalement trouver une étagère qu’elle poussé pour finalement la faire tomber devant la porte. J’eus à peine le temps de me pousser, mais j’ai tout de même senti une barre métallique de l’étagère venir frapper mon crâne. Ce n’est pas bien grave, le principal c’est que la porte soit enfin bloquer. Les zonards ne pourront ainsi pas venir nous déranger dans cet endroit. Enfin j’espère que nous n’aurons pas d’autre surprise. Je porte ma main sur le dessus de ma tête, je sens une petite bosse et une douleur assez vive. Tant pis, ça finira par passé à un moment donner. Mon regard se pose sur Ellie avec un léger sourire.

« Tu m’étonne ! »

Répondis-je. En revanche, je ne me suis pas attendu à une telle question de sa part… Enfin, pas maintenant. Pas aussi rapidement. Mon cœur se resserre et je ne sais pas comment lui annoncer que son amie est décédée, il y a quelques années à présent. Que je suis le dernier de ma famille à être en vie actuellement. Enfin, je n’ai aucune idée d’où se trouve mon père et enfin… Ce n’est pas vraiment un souci pour moi.

« On devrais aller voir ce qu’il y a dans la boutique. »

Dis-je simplement en passant à côté de la brune. J’ouvre la porte qui donne accès à l’avant de la boutique, visiblement, nous n’aurons pas de compagnie. Je fais un signe de tête à la jeune femme pour qu’elle m’accompagne. Cependant mon silence concernant ma sœur… Enfin il va tout de même falloir que je lui en parle.

« April… » Dis-je doucement avant de rajouter. « Elle a eu beaucoup moins de chance que nous. Elle est décédée quelques mois après la fin du monde avec Margaret… Elles ont été mordues par des zombies alors que nous étions censé être en sécurité dans un camp à Clancy. Je suis le dernier survivant de ma famille. Faut croire que j’étais destiné à finir le seul survivant de la famille. »

Cette hypothèse reste dans ma tête depuis la mort de ma famille. Surtout que la mort est venue chercher ma mère, lors de la naissance de ma petite sœur.

« D’ailleurs… April m’avait donné un truc pour toi. Elle était persuadée que nos chemins se recroisèrent un jour à nous trois. Je ne l’ai pas sure moi, je ne pensais pas te retrouver aujourd’hui. » Dis-je en rigolant. « Il est chez moi… Enfin dans mon campement. Le Ranch des survivalistes. »
J’ai vu tes peurs se cacher près de notre passé. Et laisse-moi seul, laisse-moi loin de tes côtés. Mais oublie-moi, parcours ces flots, efface mes pas... 
Pando
Sur Re: Not my last day on Earth le Dim 30 Sep - 16:04
avatar
» METIER : Ex collégienne

» AVATAR : Alycia Debnam Carey
» CAPSULES : 1785
» MESSAGES : 326
» JE SURVIS DEPUIS LE : 25/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Not my last day on Earth


Ft. Yann Cooper


Le sourire qui illuminait le visage de Yann s’efface. Son expression faciale est triste et je comprends immédiatement que quelque chose de grave est arrivé à April. Il ne me donne pas de réponse, pas tout de suite du moins, préférant changer de sujet en me passant à côté comme si je n’existais pas. Mon cœur se serre, je le regarde avancer sans un mot avant de le rattraper.  Et c’est à cet instant qu’il répond à ma question. Elle est morte et je ne peux m’empêcher de verser quelques larmes en silence. April était ma meilleure amie, une sœur avec laquelle j’ai passé les plus beaux moments de mon enfance. Je me souviens de nos fêtes d’anniversaires, des secrets ridicules qu’on pouvait s’échanger dans son jardin alors que nous étions en train de jouer avec nos poupées barbies. J’étais un vrai garçon manqué mais pas avec elle, elle savait faire remonter cette part de petite fille que j’avais en moi. Si April n’avait pas fait partit de mon passé, je n’aurais pas vraiment eu d’amie durant mon enfance. La savoir morte, qui plus est en ayant été mordu par un de ces monstres, ça me brise le cœur. Mais elle n’est pas la seule que Yann ait perdu, leur tante est également décédée.

« -Yann… Je suis sincèrement désolée… »

Si je n’avais pas fuguée alors peut-être que j’aurais pu être présente pour lui ce jour-là. Peut-être même que j’aurais pu faire en sorte qu’April et Margaret ne se fasse pas mordre. Mais avec des si et des peut-être ont refait le monde.
Doucement, je me rapproche de mon ami, le regardant de mes grands yeux bleus humides. Je renifle, triste. J’imagine que d’apprendre le décès de ma seule véritable amie alors que l’anniversaire de ma mère, elle aussi sans doute morte, approche à grand pas ne fait qu’accentuer ma tristesse actuelle. Je regrette mon élan de curiosité.

« -Elle aimait faire des cadeaux, je ne suis même pas étonnée. »

Je retrouve le sourire, un sourire perdue au milieu de ces larmes qui roulent le long de mes joues sans que je ne puisse rien n’y faire.

« -Excuse-moi. »

Je m’excuse de pleurer, c’est ridicule mais j’ai horreur d’avoir l’air aussi faible. Pourtant, la dernière fois que Yann et moi avons discutés, j’étais dans un état semblable de colère et de tristesse. Je venais d’apprendre l’existence de mes sœurs et c’est à lui que je me suis confié, sa sœur n’étant pas chez eux.  



by FRIMELDA
Sur Re: Not my last day on Earth le Sam 6 Oct - 19:54
avatar
» METIER : Lycéen

» AVATAR : Chris Wood
» CAPSULES : 607
» MESSAGES : 37
» JE SURVIS DEPUIS LE : 12/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
No more last day
on earth
Il est encore très difficile pour moi de parler de la mort de ma sœur et de ma tante. J’ai plein de regret en ce qui les concernent et je n’ai pas su les protéger… Alors que l’homme de la famille, c’était moi. J’ai manqué à ma responsabilité, je m’en voudrais toujours autant. Pourtant, elles font tout de même ma force dans ma survis. Je n’ai pas envie de les décevoir en venant les rejoindre trop tôt. Puis, je viens te retrouver Ellie sans même l’avoir cherché. Et je sais que ma petite sœur m’en voudrais s’il arrive la moindre chose à sa meilleure amie. Je tente de me ressaisir tout en entendant les paroles de mon amie. Je me fais force pour ne pas craquer en la voyant pleurer. Je m’approche d’elle en passant mes mains sur son visage puis, je finis par lui dire doucement :

« Ne t’en fais pas… Tu ne pouvais pas savoir que ma sœur est décédée… »

Je viens la prendre instinctivement dans mes bras, déposant un tendre baiser dans sa chevelure. Cela fait du bien de la sentir auprès de moi. Ellie a bien changer depuis la dernière fois que je l’ai vu mais, ce qui n’as pas changer, c’est son attachement à ma petite sœur. Je finis par me défaire de ses bras puis, je la regard.

« Maintenant, il faudra que tu continue de survivre du mieux que tu peux… Pour elle. Comme je le fais depuis sa mort. » Je la toise un moment avant de rajouter avec un petit sourire : « Puis, faudra que tu passe au ranch pour prendre sa fameuse boite. Sinon, elle risque de venir me hanter le reste de ma vie. »

Je lui aurais bien dit de venir s’y installer aussi mais, je n’ai pas envie qu’elle se sente dans l’obligation de rejoindre le Ranch. Surtout si elle ne vit pas seule. Après, c’est sûr que je pense qu’il sera bien plus simple pour elle de survivre dans une communauté. Je n’ose même pas imaginer la survie dans le monde extérieur. Déjà que c’est assez compliqué même dans une communauté…

« Si tu veux… On peut essayer de trouver des trucs pour célébrer l’anniversaire de ta mère ? Il doit bien avoir une boutique pour ce genre de chose ici. »
J’ai vu tes peurs se cacher près de notre passé. Et laisse-moi seul, laisse-moi loin de tes côtés. Mais oublie-moi, parcours ces flots, efface mes pas... 
Pando
Sur Re: Not my last day on Earth le Dim 7 Oct - 11:44
avatar
» METIER : Ex collégienne

» AVATAR : Alycia Debnam Carey
» CAPSULES : 1785
» MESSAGES : 326
» JE SURVIS DEPUIS LE : 25/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Not my last day on Earth


Ft. Yann Cooper



Les doigts de Yann chassent mes larmes une par une avec soin. Même dans le passé, il n’aimait pas me voir aussi triste. Cette fois-là, avant que je ne fugue, il m’avait serré contre lui et, sans jamais m’interrompre, il m’avait écouté d’une oreille attentive. A cette époque, nous ne ressentions pas la même chose l’un pour l’autre mais nous étions proche malgré tout. A ses yeux, j’étais une seconde petite sœur alors que pour moi, la place qu’il avait dans mon cœur de jeune fille était bien différente. Mais je lui faisais confiance et aujourd’hui, c’est toujours le cas. Je laisse ses bras m’encercler, me ramenant contre lui alors qu’il tente de me réconforter et cela fonctionne. Je ferme les yeux, ravalant mes derniers sanglots. Je dois rester forte, ce n’est pas dans mon habitude de craquer aussi facilement.  Puis il se détache de moi et je fais de même, croisant son regard. Il parle, je l’écoute puis je ne peux retenir un petit rire quand il mentionne le fait qu’April pourrait le hanter si je ne viens pas chercher son cadeau.

« -J’en prends note et je passerai alors, afin de t’éviter ce petit tracas ! »

Je passe une main dans mes cheveux, les chassant vers l’arrière pour ne plus couvrir mon visage. Maintenant que j’ai retrouvé Yann, j’ai l’impression de pouvoir être celle que je suis sans avoir à me cacher. Je retrouve mon insouciance presque perdue. La Ellie Dawson du passé n’a jamais été bien loin, cachée quelques part au fond de moi et aujourd’hui, elle revient doucement.

« -C’est gentil de vouloir m’aider, allons jeter un œil. Ca nous donnera l’occasion de discuter un peu plus comme ça. »

Je souris doucement et avance sagement dans la boutique qui, par chance, est vide de toute présence cadavérique. Avec tous ce qui vient de nous poursuivre dans le parking, je suis soulagée de ne pas avoir à me battre de nouveau contre les infectés. Un peu de repos bien mérité ! Sans vraiment connaître la boutique, je farfouille au milieu des rayons et un petit sourire malicieux se glisse sur mes lèvres quand je débouche dans un rayonnage réservé aux déguisements en tout genre. Je tends la main, saisit un chapeau de cowboy et une paire de lunette violette que j’enfile. Un peu plus loin, je mets la main sur un boa à plume rouge et je l’enroule autour de mon cou avant de retourner vers Yann.

« -Tu aimes ma nouvelle tenue ? Ca va faire fureur, je le sens ! »



by FRIMELDA
Sur Re: Not my last day on Earth le
Contenu sponsorisé



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: