We will always find ourselves — Clive
Devil inside you :: The world is our playground :: Helena, Montana, US :: Montana City
Sur We will always find ourselves — Clive le Jeu 13 Sep - 20:18
avatar
» METIER : Météorologue

» AVATAR : Katheryn Winnick
» CAPSULES : 842
» MESSAGES : 37
» JE SURVIS DEPUIS LE : 01/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur




We will always find
Ourselves
L’image de Clive ne veut disparaitre de mon esprit. Couché dans mon lit, tourné, j’ai les yeux dans le vide… Serrant la couverture contre moi. Une part de moi est terriblement heureuse de le voir, de savoir qu’il est en vie, qu’il va bien. Mais en même temps… ça me fait du mal, il doit être à Clancy avec sa famille, sa femme et son fils et moi ? Moi je n’ai plus rien. Sauf un « mari » qui essaye tant bien que mal de me récupérer mais sans succès.

Je décide de me sortir ces idées de la tête. Habillé je sors de ma chambre pour rejoindre les partis communes. Maintenant que nous pouvons sortir à l’extérieur je vais en profiter pour faire une petite excursion à l’extérieur. Je prépare mes affaires pour aller faire quelques relevés météorologiques, maintenant que je peux servir à quelque chose autant que je me bouge hors de cette cage géante que je ne peux plus voir désormais. Quand on reste 5 ans enfermés, on a besoin d’extérieur !

Je prépare mon sac avec un cahier et de quoi écrire. Mon épée bien accrochée dans mon dos, les cheveux attachés. Je décide de sortir seule, je n’ai pas envie d’être accompagné je ne vais pas très très loin. Un peu d’air frais et une nouvelle réflexion. Le travail il y a rien de mieux. Je marche une bonne heure, sans vraiment m’en rendre compte. Je regarde autour de moi, tout à changer. C’est impressionnant. Au fur et à mesure de mon chemin j’observe l’impact sur la nature, l’air, l’humidité… que ce soit sur la végétation ou les arbres. Beaucoup de chose ont changé et ça mérite un travail approfondi.

Accroupi, la main dans la terre pour essayer d’évaluer l’humidité qui remonte à la dernière pluie quand j’entends du bruit. Je me redresse, dégrénant mon épée de son fourreau. « Qui est là ?! » Si c’est un de ces monstres je lui tranche le crâne sans attendre, sur ma position j’attends, si c’est un animal tant mieux… je reviendrais avec quelque chose à manger. Quand soudain je vois Clive apparaitre. Ma main se dessert du manche… je baisse ma garde avec un soupir de soulagement.

« Clive … ? » Soulagé malgré tout de savoir que c’est lui et pas un monstre ou un de ces pillards. La pointe de ma lame vient retrouver le sol. J’appuis mon coude sur mon arme, mon autre main sur la hanche. « Tu as de la chance de ne pas être radioactif, je t’aurais coupé en deux. » Oui, certaine personne ne pourrait se dire, je suis si contente de te voir, se sauter dessus. Puis il y a nous, toujours froid, à s’envoyer des vacheries mais c’est notre manière de nous aimer.

Clive Brighton & Héla Thorsen
Ceux qui sont faits pour être ensemble finiront toujours par se retrouver.
Pando
Sur Re: We will always find ourselves — Clive le Mar 18 Sep - 19:06
avatar
» METIER : Sergent dans l'armée

» AVATAR : Travis Fimmel
» CAPSULES : 848
» MESSAGES : 62
» JE SURVIS DEPUIS LE : 12/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur

Ceux qui ne connaissent pas l'amitié ne connaissent pas l'amour, car l'amour véritable n'est autre chose que l'amitié, plus le désir.

Il était temps pour moi de sortir un peu de Clancy avant de péter un câble. Ils commencent à tous me taper sur le système depuis quelques semaines, que ce soit civils comme militaires ! J’avais ce besoin de me retrouver seul à arpenter les environs de la communauté. Mon renard Rox est en ma compagnie, la seule compagnie que je tolère en ce moment.  C’est bien la première fois que j’arrive à ce point d’agacement en cinq ans de survie. En même temps, je suis perçu comme le méchant leader alors qu’au finale, bien souvent, j’essaie de raisonner Carrington dont les ordres varient selon son humeur et surement ce qu’il se passe avec Kara. Par moment, j’ai l’impression d’être dans game of throne avec des histoires de cul qui finalement on des impacts sur les divers conflits. Puis, je dois bien avouer d’avoir revue Héla lors de la rencontre entre nos groupes, cela m’a fait remonter certain souvenir que j’aurais préféré totalement zapper de mon esprit.

Dans tous les cas, je suis heureux de la savoir vivante. Plonger dans mes pensées, écoutant le bruit gracieux des oiseaux qui chantent, je continue mon avancé dans la forêt pour finalement me retrouver dans les environs de Montana City. Parfois, je me demande ce qu’il se passerait si je me retrouverais face à mon épouse. Enfin ex-épouse. Celle-ci étant partit avec son amant ! Au bout d’un moment, je viens à sortir de mes pensés lorsque Rox vient à me faire comprendre qu’un éventuel danger était présent dans les parages. Je pose ma main sur ma hachette puis, je m’avance doucement avant d’entre une voix qui ne mets absolument pas inconnue. Je ne réponds pas et de sors de ma cachette pour qu’elle puisse enfin me voir.

Je l’observe sans rien dire en l’écoutant me dire qu’encore plus, elle m’aurait découpé en deux. Chose qui n’est m’étonnerait certainement pas devant de cette femme. J’hésite entre passer mon chemin, la laissé une nouvelle fois derrière moi ou de prendre le risque de la laisser revenir dans mon entourage. Après reste à savoir si son abruti de mari est encore présent. J’hausse les sourcils avant de lui répondre : « La déesse de la mort est sortie de son terrier avec son épée ! » Puis, un petit sourire vient à s’afficher au coin de mes lèvres alors que mon renard vient sentir les cuisses d’Héla. Finalement, je viens à m’approcher d’elle pour finale siffler mon renard et de reprends mon chemin. « Au lieu de tripoter la terre, tu peux m’accompagner. Où, je ne sais pas mais en tout cas j’y vais ! »
Pando
Sur Re: We will always find ourselves — Clive le Mer 19 Sep - 21:57
avatar
» METIER : Météorologue

» AVATAR : Katheryn Winnick
» CAPSULES : 842
» MESSAGES : 37
» JE SURVIS DEPUIS LE : 01/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur




We will always find
Ourselves
Je reconnais bien là Clive, déboulant comme un lourdaud avec son … son renard. Tien donc ! Je reste surprise de le voir avec un tel animal mais en même temps ça lui convient tellement mieux qu’un chien. A la fois domestiqué et sauvage. Je lève les yeux vers lui quand il ouvre la bouche devant sa phrase narquoise. Je le regarde, toujours avec ce même regard avant de sourire en même temps que lui. Il me fatigue déjà et c’est bon signe. « C’est long cinq ans sans voir la lumière du jour même pour une déesse. »

Ma main sur ma hanche s’avance en direction du renard, le laissant me sentir avant de caresser son museau doucement. Mais rapidement il siffle son animal de compagnie et s’approche de moi pour me proposer de le suivre ou de rester ici. Choix compliqué. Est-ce que tout ce qu’il vient de se passer ne serait pas un signe du destin, qu’il est peut-être temps de retrouver ses origines. A l’inverse je ne prends plus jamais se chemin joint en sa compagnie et toutes cette vie de nostalgie n’existe plus. Il ne me faut que quelque seconde de réflexion avant de ranger mon épée dans mon dos et emboiter le pas dans sa direction. « Et je ne tripotais pas la terre, sergent. » il fallait quand même que je lui dise pour le remettre à sa place.

Je n’ai rien d’une enfant qui joue dans de la boue, j’examine le sol rien de plus. Mais il a toujours trouvé le moyen de m’embêter avec ça. Quel chameau ! Je fini par tourner la tête dans sa direction, en arrivant à sa hauteur. Malgré tout ce qu’on pourrait dire, j’étais contente de le retrouver, et surtout en vie. « Je suis contente… que tu sois en vie. » Ca ne se voit peut-être pas. Du moins d’après les autres j’ai le regard et l’air froid. Il n’y a que mon entourage pour vraiment me comprendre et Clive faisait partie de ces gens, qui pouvait vraiment savoir ce que je ressentais à travers cet épaisse couche de glace.

« Comment va ta femme et ton fils ? » Après tout, cela fait cinq ans que l’on ne s’est pas vu… Son rejeton a du bien grandir. Pas un seul moment je n’imaginerai la réponse qu’il allait me donner.

Clive Brighton & Héla Thorsen
Ceux qui sont faits pour être ensemble finiront toujours par se retrouver.
Pando
Sur Re: We will always find ourselves — Clive le Dim 30 Sep - 0:42
avatar
» METIER : Sergent dans l'armée

» AVATAR : Travis Fimmel
» CAPSULES : 848
» MESSAGES : 62
» JE SURVIS DEPUIS LE : 12/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur

Ceux qui ne connaissent pas l'amitié ne connaissent pas l'amour, car l'amour véritable n'est autre chose que l'amitié, plus le désir.

Pour ce qui est du manque de lumière naturel, je veux bien croire la blonde. Pourtant, je ne prends pas la peine à répondre à Héla. Je reste un petit moment à l’observer, toujours aussi belle que par le passé. Pendant quelques instants, je me demande si je continue mon chemin avec ou sans elle. Est-ce que la laissé revenir dans ma vie est une bonne idée ? Excellente question, mais après tout… Je passe à ses cotés en l’invitant à me suivre si elle le désire. La réponse de la blonde, me laisse plutôt perplexe et j’hausse les sourcils. « Ça c’est ton avis ma belle. Il n’y a aucune honte à avoir tu sais ! » Bon okey, je suis un peu moqueur, mais Héla me connait. Elle sait que je dis cela pour l’embêter. Finalement la blonde vient à se joindre à moi. Je suis plutôt satisfait qu’elle est prise cette décision et lorsqu’elle vient à me dire qu’elle est heureuse de me savoir en vie. Je ne peux m’empêcher de lui adresse un sourire. « Je peux en dire de même pour toi. » Même si j’espère que son mari ne soit plus de ce monde.

Héla est l’une des rares vivantes qui me connais vraiment. D’ailleurs, je crois même que mon ex-épouse ne m’as jamais vraiment aussi bien connu que ma meilleure amie. Même si nous n’étions plus en très bon terme depuis… La Norvège. Héla a toujours su lire en moi et elle m’a bien blessé par la même occasion. Lorsqu’elle vient à me demander comment se porte ma femme et mon fils. J’eus un pincement au cœur. Pas pour Lydia mais, pour Louis. Celui qui a été ma raison de vivre depuis sa naissance et qui m’as été injustement arraché par la maladie. Je reste sans m’en rendre compte dans le silence pendant quelques minutes. L’esprit un peu trop dispersé dans mes pensées. « Louis est partie rejoindre un monde meilleur deux ans après la guerre. » Dis-je doucement. Parler de lui était encore un peu trop sensible. Surtout depuis que Dolorès a retrouvé son mari. Le petit Scott a maintenant son véritable père et je suis passé en second plan. Chose qui est parfaitement normal après tout, mais je me suis beaucoup attaché à ce petit monstre. « Pour ce qui est de Lydia, je n’ai aucune idée de ce qu’elle devient. Elle est partie avec son amant peut de temps après le décès de Louis. » Je me mis à rire nerveusement. « Je l’ai quitté ! Elle ne voulait pas, mais elle devait vraiment penser que je continuerais à être un mari cocu qui ne dirait rien. La pauvre, c’était mal me connaitre. Du coup, elle a quitté Clancy lorsque nous avons foutu son mec dehors. Bon débarra j’ai envie de dire. » Okey, j’affiche un grand sourire de satisfaction, mais ce fut plus fort que moi. « Donne-moi une bonne nouvelle ! Dis-moi que ton connard de mari est mort. » Exclamai-je avec grande joie dans mon regard. Bon, j’avoue que je serais surement déçu dans le cas contraire, mais bon. Je suis peut-être un véritable connard dans le fond.
Pando
[/quote]
Sur Re: We will always find ourselves — Clive le Sam 13 Oct - 14:30
avatar
» METIER : Météorologue

» AVATAR : Katheryn Winnick
» CAPSULES : 842
» MESSAGES : 37
» JE SURVIS DEPUIS LE : 01/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur




We will always find
Ourselves
Le silence s’est installé. Il n’eut pas vraiment besoin de parler pour que je comprenne que quelque chose s’était passé. Je ralenti le pas, observant son visage. Un visage et des traits que je saurais reconnaitre même dans l’obscurité la plus total. Sans même savoir encore pourquoi je regrette cette question. Et sa réponse ne me fait que plus de peine pour lui. Je ne sais pas quoi lui dire… perdre son enfant doit être une épreuve des plus terribles et quand tu penses pouvoir t’épauler sur ton compagnon de route pour la vie… celui-ci ce fait la malle… « Je … je suis désolé. » C’est tout ce que je ‘arrive à lui dire pour le moment. Le temps de réalisé la disparition de Louis. Il était adorable ce gosse, un vrai petit chenapan comme on les aime.

J’ai un pincement au cœur et je suis triste de ne pas avoir été là pour lui… On a chacun eux notre lot de souffrance il faut croire. Je ne dis rien à propos de Lydia, il n’y a rien à dire. Je suis déçu de son comportement et qu’on puisse faire sa à Clive. Trompé un homme en or comme lui… Ca me désole.

Je soupire de rire face à son exclamation, il n’a véritablement pas changé. « Et non désolé. Mais si cela peut te rendre heureux nous sommes divorcés » Je dis ce dernier mot entre guillemet avec ma main libre. « J’ai lancé une procédure peut de temps avant la guerre avec une ordonnance d’éloignement. Je ne sais pas encore ce qu’il m’a pris d’accepter de le prendre dans le bunker… » J’aurais pu, j’aurais dû être foncièrement mauvaise avec lui, et le laisser crever dehors mais légalement s’était encore mon mari.

Me voilà maintenant avec lui me courant après pour que je reste sa femme et autant dire qu’il peut encore courir des années. Après tout ce qu’il a fait rien qu’au Bunker pour que Danny l’enferme pour se calmer plus d’une fois… « Nous voilà de retour à la case départ il faut croire. » Dis-je en souriant. Peut-être que le ciel nous a permis de nous retrouver pour une bonne chose. « Tu avais raison, depuis le début au sujet de Mike. J’aurais dû t’écouter, je suis désolé. » Et ça ne me ressemble pas de m’excuser aussi facilement. Mais cela fait des années maintenant que je répète ce que je devrais dire à mon meilleur ami si j’avais la chance de le revoir en vie. Que c’est lui qui avait raison depuis le début ! C’est lui que j’aurais dû choisir.

Clive Brighton & Héla Thorsen
Ceux qui sont faits pour être ensemble finiront toujours par se retrouver.
Pando
Sur Re: We will always find ourselves — Clive le
Contenu sponsorisé


We will always find ourselves — Clive
Devil inside you :: The world is our playground :: Helena, Montana, US :: Montana City



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: