Sur American Horror Story le Dim 9 Sep - 18:21
avatar
» METIER : Divertir les vivants et les morts

» AVATAR : Moi
» CAPSULES : 160
» MESSAGES : 30
» JE SURVIS DEPUIS LE : 16/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



American Horror Story


Vous étiez en train de vagabonder dans les rues d’Helena vers l’ancien hôpital psychiatrique, pour des raisons qui vous sont propres. L’un comme l’autre marcher en faisant attention de ne pas tomber sur des zombies. Malheureusement, vous n’avez pas fait attention à la menace humaine. Les rues étaient bien trop calme pour cela. Quant au ciel, il était devenu de plus en plus menaçant. Alors que vous marchez dans le but de vous mettre rapidement à l’abri. Vous avez tout deux étaient assommé. Dans les vapes, vous avez été transporté dans ce qui ressemble à une grande pièce très lugubre. Vous commencez tous les deux à vous réveiller, lorsque des projecteurs viennent, vous éblouir. Un homme est présent vers la porte de cette énorme pièce qui par le passé servait de douche collective. « Vous êtes sûrement en train de vous demander ce qu’il se passe ! Qu’est-ce que je fiche dans cet endroit ! Qui est ce type ! Je suis le maître des lieux et vous êtes ici pour nous prouver que vous avez envie de survivre. » Alors que vous remarquer que vous êtes attaché par la cheville droite, l’homme rajoute : « La première étape sera de vous détacher. Ensuite, les indications seront données par les haut-parleurs. Inutile de dire qu’une clé pour vous libérer de vos chaînes se trouve dans cette pièce. Et une deuxième vous sera utile pour sortir de cette pièce. Bonne chance et que le jeu commence. »h Le rire de l’homme à effet de glacer le sang. Il sort et referme la porte derrière lui. Vous êtes à présent seuls.

Informations

• Nous sommes le 09 septembre, le temps est obscurcit à l'extérieur à cause de l'orage et de la pluie. Impossible de savoir depuis combien de temps vous êtes ici.
• La première clé se trouve au milieu de la pièce. À mi-chemin entre vous deux. Impossible de l'atteindre par la main. Il faudra vous servir de votre environnement proche.
• La deuxième se trouve cacher dans le fond d'un placard. Aucun piège dans cette pièce.
• Vous n'avez aucune de vos armes sur vous.
• Le MDJ reviendra dès que la porte d'entrée sera ouverte.
Sur Re: American Horror Story le Sam 15 Sep - 10:57
avatar
» METIER : Chanteur du groupe de rock japonais Eternal Mind

» AVATAR : Masato David Hayakawa (coldrain)
» CAPSULES : 1305
» MESSAGES : 206
» JE SURVIS DEPUIS LE : 02/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur



American Horror Story


La seule chose dont se souvient Noham en se réveillant dans les vapes, c'est d'avoi reçu un violent coup sur la tête. Ses sourcils se froncent, ses yeux tâchent de s'habituer à l'obscurité de la pièce dans laquelle il se trouve. D'ailleurs, où est-ce ? Mais il n'a pas le temps de penser qu'une forte lumière, sans doute des projecteurs, vient l'éblouir, lui faisant pousser un grognement. Un homme est là, debout, mais Noham n'arrive pas à bien le distinguer. Il commence à parler alors que l'asiatique s'aperçoit qu'une chaîne relie son pied droit. Il entend qu'il est une sorte de "maître du jeu" et qu'ils sont là pour prouver leur volonté de survivre dans ce nouveau monde... 'Ils" ? Noham frotte ses yeux de sa main et se redresse pour s'asseoir peut-être plus confortablement même si ce confort est purement fictif.

L'homme s'est éclipsé, mais il a parlé d'une clef et à mieux observer, Noham l'aperçoit effectivement à quelques mètres d'où il se tient. Par réflexe, il cherche ses armes sur lui, mais il ne possède que ses vêtements sur le dos. Il abandonne un soupir, évaluant la distance qui le sépare de la clef et voit bien que même à plat ventre et le bras tendu, il ne pourra pas l'atteindre. Est-ce qu'il doit coopérer avec l'homme attaché en face de lui ? Le décoloré  se décide à prendre la parole :

« Eh, qu'est-ce qu'on fiche ici ? »

Bon, en discutant, peut-être qu'ils pourront trouver une solution ensemble si cet inconnu ne souhaite pas se la jouer solitaire. Il est vrai que la coopération dans ce monde n'est plus une qualité qui court les rues. Noham sent un frisson parcourir sa colonne vertébrale ; dans quelle situation vient-il de se fourrer ? C'est un véritable scénario de film d'horreur.
Sur Re: American Horror Story le Sam 27 Oct - 11:12
avatar
» METIER : Architecte

» AVATAR : Eddie Redmayne
» CAPSULES : 585
» MESSAGES : 21
» JE SURVIS DEPUIS LE : 03/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur


American Horror Story
“We will escape the Asylum"




Tu as mal, si mal, la peur t’obligerait presque à garder les yeux fermés.Tu crains d’avoir oublié, encore une fois. Le coup a été violent, sans prévenir. Toi qui sens toujours venir ce genre de choses, toi qui sans cesse est sur tes gardes, tu ne l’as pas vu venir. Mais tu peux faire le point, rapidement, dans l’obscurité. Il te suffit d’ouvrir les yeux. Fais le… Te souviens tu de ton nom ? De ton âge ? D’où tu viens ? De qui voyage normalement avec toi ? Si la réponse est oui à toutes ces questions alors tu ne crains rien. Rose…

C’est l’idée qu’elle soit là elle aussi qui me fait sortir de cet état d’inconscience. Mais ce sont les projecteurs qui m’aveuglent et me poussent à mettre la main devant mes yeux. C’est peine perdu pour soulager cette douleur lancinante qui s’est installée dans les tréfonds de mon esprit. Et alors qu’un homme se présente, je réalise. Ma cheville droite pèse plus lourds que d’habitude. Mon bras est lui plus léger. Je suis enchaîné, désarmé. Je n’aime pas cette idée, je n’aime pas ce qu’il se passe. L’apocalypse a vraiment engendré des dégénérés. La porte se referme et je profite de ce moment pour passer la paume de mes mains sur mes yeux. Dix secondes guère plus. Et déjà mon regard balaye la pièce.

Cette clé je ne peux que la voir mais aussi comprendre que je ne saurai l’atteindre. Ce constat posé, j’entend une voix qui m’interpelle à l’autre bout. Je n’étais donc pas seul. Ce n’était pas un vous de pseudo politesse, nous sommes deux dans cet enfer étrange. « Je n’en ai pas la moindre idée. Une expérience d’un taré, ou le jeu d’un sadique… Quoiqu’il en soit, je ne sais pas toi, mais je préfère ne pas m’attarder ici pour savoir…  » Douloureusement je parviens à me relever, en prenant appui au mur. La main sur mon crâne. « Pourquoi ils sentent toujours obligé de frapper comme des brutes… » Je commence finalement à avancer dans la salle, du moins sur la courte distance que me permet cette chaîne, cherchant quelque chose de suffisamment long pour nous permettre d’atteindre cette clé. « Il faudrait trouver une barre, une pince serait un luxe, mais je crois qu’il ne va pas falloir être trop gourmand… »

Au fond de moi, je suis rassuré, du moins pour quelques minutes. Milo et Rose semblent avoir été épargnés par ce dingue. Mais très vite je réalise que je ne sais pas ce qu’il y a au-delà de cette porte et l’urgence de le découvrir émerge dans mon esprit…



(c) AMIANTE
Sur Re: American Horror Story le
Contenu sponsorisé



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: