Shawn P. Hopkins - I've got blood on my name
Devil inside you :: Welcome to the family :: Hello my name is... :: Survivors accepted
Sur Shawn P. Hopkins - I've got blood on my name le Dim 2 Sep - 19:28
avatar
» METIER : Ancien prisonnier

» AVATAR : Tom Hardy
» CAPSULES : 343
» MESSAGES : 40
» JE SURVIS DEPUIS LE : 02/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur



SHAWN P. HOPKINS


33 ans - Américaine - Voleur - Célibataire - Lonely






CARACTÈRE
Shawn est un coupable avéré. Si l’on cherche un responsable à cette fin du monde, c’est sans doute lui. Mais il fuit. Il ne sait pas faire front au remords qui l’assaille, au sang qu’il a sur les mains. Ne pensez pas que c’est un lâche, pour faire ce qu’il a fait, il faut du courage voire de la témérité. Ce qui l’a beaucoup aidé c’est son sang-froid et sa façon qu’il a d’être inconséquent. C’est un homme d’action étant guidé par son instinct. Menteur a bien des égards, il est sa première victime à ce sujet. Et son esprit bagarreur il l’a acquis dans la rue ce qui l’a beaucoup aidé en prison. Mais sous ce masque de haine et de colère se cache un être sensible en proie à ses démons.


PHYSIQUE
• Physique & particularités : Shawn est musclé et assez imposant tant par sa taille que sa corpulence. Il a le portrait de la madone sur le bras gauche, ainsi qu’un tribal à l’opposé. Sur le pectoral droit il a des masques de joker, ainsi qu’une inscription sur le ventre, où il y est écrit « Till I die SW » en hommage à son meilleur et seul ami, Stan Wellsinski. Le corps marqué par de nombreuses plaies, celles-ci ne sont bien souvent que superficielles et de passage. Sauf un cran sur le sommet du crâne, bien souvent caché par ses cheveux.

• Arme principale : Fusil de chasse Haw San à double canon + canon scié + mire.

• Stuff secondaire : Tenue antiradiation

• Objet de survie :
- Kit de premier secours
- Compteur Geiger
- Gourde

• Objet confort/plaisir :
- Tabac + feuilles
- Veste en cuir renforcée
- Sac à dos militaire
- Vodka artisanale
- Sac de couchage

• Objet personnels :
- Chevalière
- Clefs de voiture
- Crâne humain
- Pièce en or


HISTOIRE
« Monsieur Hopkins, en vertu des pouvoirs qui me sont conférés par le gouvernement de l’état du Montana, vous êtes condamné à mort par injection létale. » Le regarde de l’homme s’assombrit. Il baisse la tête, observant le sol du box des accusés. Il ne peut confronter le regard des familles des victimes. Comment a-t-il pu merder à ce point-là ? Est-ce normal qu’il perçoive sa vie lui défiler devant les yeux ?

On agit souvent par mimétisme, et son seul exemple n’a été que son père, un officier de police violent infidèle et alcoolique. Il n’a toujours éprouvé que haine contre lui, mais vous savez ce qu’on en dit ? Les chiens ne font pas des chats. Il était destiné à mener une vie similaire… Voire pire.

Il a commencé à brutaliser ses camarades. D’abord pour l’argent du déjeuner, et commencer à les faire chanter, faisant parler ses poings et ses menaces. Ça lui a valu plusieurs conseils disciplinaires et renvois. Jusqu’au jour où ça en a coûté la vie de sa mère. Elle s’évertuait sans cesse à le ramener sur le droit chemin. Les cris de la jeune femme énervèrent son époux. Ce dernier a sorti son arme de service et l’a abattue. Comprenant son acte, il a placé son arme dans la main de sa femme avant de se faire oublier, s’inventer un alibi, laissant le garçon seul.

Ne voulant rester dans cette maison représentant une vie qui ne lui appartenait plus, l’adolescent se mit à courir loin, très loin, les larmes aux yeux. Il vécut quelques temps avec un petit groupe de SDF. La faim, le froid et la maladie les emmenaient un à un. Il savait qu’il pouvait faire : jouer les pickpockets. Au début, il volait de la nourriture sur des étales ou des médicaments dans les pharmacies. Puis très vite, il comprit qu’il n’aurait plus besoin de ce jeu s’il arrivait à se faire de l’argent. Ainsi commença la carrière de voleur d’Hopkins, détroussant les personnes grâce à sa discrétion. Mais c’était trop peu.

Sa fiancée de l’époque comprenant la noirceur en Shawn décida de mettre un terme à leur relation. Se retrouvant seul dans son appartement payé par de l’argent sale, quelque chose se brisa un peu plus en lui.

Sa façon de baratiner aidant, il décida de se mettre à mentir et arnaquer d’abord des personnes âgées. Mais c’était sans compter sur son appétit démesuré et l’appât du gain. Il se mit alors à jouer de ses charmes, repérant les femmes seules et en mal d’amour dans les boites de nuit. Il se rendait chez elle pour finir la nuit, et avant le lever du soleil, il prenait tout ce qui pouvait avoir de la valeur pour fuir.

Mais un jour pas fait comme un autre, alors qu’il était en train de fouiller dans les affaires d’une infirmière étudiantes, il se fit surprendre par la colocataire de cette dernière et son amie. Il les abattit assez violemment, réveillant sa victime au passage. Il dû l’abattre également. Ravagé par l’acte qu’il venait de commettre, il se fit arrêter sans s'opposer aux policiers et en est arrivé à ce point : plusieurs chefs d’accusation pèsent contre lui. Le meurtre de ces trois jeunes femmes, mais également celle de sa mère. Vols avec récidives. Abus de faiblesse. Certaines de ses ex, ayant compris ce qu’il risquait, ont décidés de mentir et témoigner pour viol. Si elles peuvent en tirer un bon prix, comment les blâmer ?

Et à l’âge de 23 ans, il se retrouve dans cette cellule. Son rendez-vous quotidien est cette profileuse qui tente d’établir sa psychologie. Au début, il observe le silence. Puis au fil des mois, sa langue se délie et il rentre dans son jeu, commençant par une séduction. Il est doué pour ça. Elle va flancher.

Tout est planifié. Il doit se faire exécuter. L’heure approche. Il se sait aux portes de la mort. Il a même eu le droit à son dernier repas. Son compagnon de cellule, jaloux, s’est mis en tête de lui voler, lui disant qu’il n’en avait plus rien à faire. Il a frappé Shawn avant de lui cogner le crâne contre le rebord des toilettes. Shawn s’est relevé et à assommé son camarade de chambre avant de manger tranquillement son repas.

Allongé dans son lit, il ne se doute pas que Lucifer va déchaîner l’enfer sur terre pour protéger son plus fidèle soldat : lui. Il joue avec la pièce en or qu’il a réussi à garder jusqu’ici. Il s’enfonce dans un sommeil sans rêve.

Ce n’est qu’en plein milieu de la nuit que les alarmes éclatent. Les gardiens courent dans tous les sens, faisant évacués certains détenus. Il s’interroge. Son compagnon de cellule devient intenable en sommant qu’il doit sortir aussi. Lorsque Shawn lui demande ce qu’il se passe, le type se marre et lui dit que c’est la fin de toutes choses. Qu’ils vont tous y passer s’il reste ici. Que les bombes approchent. Il lui montre la TV dans la guérite des gardiens. Shawn fronce les sourcils et se retourne dans son lit.

Ces bombes ont bien pété, mais elles l’ont épargné lui et sa culpabilité. Et quelques jours plus tard seulement, alors que l’obscurité a gagné le ciel, la panne d’électricité ouvre les cellules. Bien sûr que les autres prisonniers se tirent, mais pas Shawn. Il est resté. Et alors qu’il s’amuse encore avec sa pièce, son compagnon se tient prés de sa couchette. Il dit à Shawn qu’il n’y a plus de gardiens pour le protéger maintenant. Shawn a un sourire en coin.

Il se réinstalle sur le lit, les mains couvertes de sang, et s’amuse à faire passer sa pièce de l’index à l’auriculaire et inversement. Il jette un coup d’œil à la tête décapitée de son compagnon de cellule sur les chiottes.

Ayant la prison pour lui et quelques personnes dans le même cas, Shawn y passe une année entière, à dévorer les livres de la bibliothèque. Il s’est même attribué une autre cellule. Bien sûr, il n’a jamais abandonné son trophée : la tête de ce salopard. Il a d’abord vu les yeux pourrir et la peau flétrir. Peu à peu, les vers se sont attaqués à la chair. Au final, il ne reste plus grand-chose de reconnaissable sur ce crâne. Le cerveau aussi a dû finir par se liquéfier. Il est désormais complétement seul dans cette immense prison de Yellowstone, au sud du Montana

Mais lorsqu’il le dernier bouquin qui l’intéressait a été terminé, il était temps pour lui de partir. Il prend un sac à dos dans les vestiaires des hommes et trouve une belle veste en cuir. Il pique les clefs de ce qui semble être une Camaro. Il enfile une tenue antiradiation trouvée sur un cadavre, mort par strangulation. Le vieux Joe s’était bien vanté il y a quelques mois qu’il avait buté un extraterrestre dans les douches. Il n’oublie pas le compteur Geiger et se met en quête de paix.

Il passe les deux années suivantes d’abris en abris, à tenter de fuir ses démons, assaillis par sa propre folie. Et rester enfermé devient une véritable torture pour lui. Il croise des survivants qui lui racontent qu’ils ont entendus parler de plusieurs communautés aux alentours d’Helena. Il n’est pas intéressé. Il veut errer dans le silence. Il tue les survivants et les détroussent avant de reprendre la route avec sa caisse. Il arpente le désert de sel, le seul endroit où l’on voit les pillards et les morts-qui-marchent venir à des kilomètres. Puis il repense à ce que lui ont dit ces survivants.

Une nuit, il cauchemarde. Il se revoit dans cet appartement d’Helena, mettant fin à la vie de ces deux jeunes femmes. Il rouvre les yeux en sueur, haletant. Il sait ce qu’il a à faire : revenir sur les lieux où il a commis tant d’atrocité et se racheter, laver son nom et ôter le sang de ses mains. Il met alors le cap vers l’ouest et roule jusqu’à ce que sa voiture tombe en panne d’essence. Il continue alors sa route à pied, dégommant les cadavres à l’aide de la crosse de son fusil, et évitant les vivants. Il n’appartient ni à ce monde, ni à celui des morts-qui-marchent. Il appartient au monde de sa propre folie.

Il passe encore deux années à traverser l’état, faisant plusieurs haltes et des détours, mais il parvient enfin à arriver à Helena. La capitale du Montana n’est plus que l’ombre d’elle-même, victime des combats incessants entre pillards et militaires, le tout saupoudré de mort. Il parvient à infiltrer un ranch en pleine nuit et leur voler de la nourriture pour se repaître. Il a atteint son objectif, attendant qu’une nouvelle tombe.

Et alors qu’il pense qu’il n’y a plus rien pour lui dans ce coin du monde, il prend la route de Louisville. C’est à cet instant précis qu’il voit un convoi rouler. Ces tarés ont encore de l’essence ? Ils vont se faire voir par les morts… Mais tout change lorsqu’il aperçoit sa profileuse. Ce fantôme du passé, unique élément de douceur dans sa transition entre sa vie actuelle et celle d’avant. Il a trouvé une raison de rester. Elle l’aidera à se laver de ses péchés.


MORTUUS REX
Dans le monde réelle on m'appelle Maxime. J'ai 27 ans, et je viens de France. J'ai découvert DIY grâce à mon imagination, et j'ai cédé à m'inscrire parce que j’ai participé à la création du forum. Mon personnage est un scénario et j'autorise le staff à tuer mon personnage si je disparais. Je suis prêt(e) pour rejoindre l'aventure et Alea Jacta Est.
PS : Le code du réglement est :



FICHE (c) SUNHAE DE LIBRE GRAPH



Dernière édition par Shawn P. Hopkins le Lun 3 Sep - 0:34, édité 1 fois
Sur Re: Shawn P. Hopkins - I've got blood on my name le Dim 2 Sep - 21:00
avatar
» METIER : Serveuse dans un dîner à Helena

» AVATAR : alicia vikander
» CAPSULES : 880
» MESSAGES : 320
» JE SURVIS DEPUIS LE : 19/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Bienvenue enfin Re Bienvenue parmis nous !
Tu vas faire une heureuse pour le coup ** Par contre pour Danny... xD

Sur Re: Shawn P. Hopkins - I've got blood on my name le Dim 2 Sep - 23:18
avatar
» METIER : Ancien prisonnier

» AVATAR : Tom Hardy
» CAPSULES : 343
» MESSAGES : 40
» JE SURVIS DEPUIS LE : 02/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Merci bien!
Sur Re: Shawn P. Hopkins - I've got blood on my name le Lun 3 Sep - 8:28
avatar
» METIER : Ancienne profileuse

» AVATAR : Elizabeth Olsen
» CAPSULES : 1203
» MESSAGES : 95
» JE SURVIS DEPUIS LE : 23/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenu officiellement ! Pour moi tout est bon, le persos est même mieux que je ne le pensais ! Pauvre Danny il va vivre un cauchemar lol
Sur Re: Shawn P. Hopkins - I've got blood on my name le Lun 3 Sep - 10:09
avatar
» METIER : armurière

» AVATAR : margot robbie
» CAPSULES : 766
» MESSAGES : 117
» JE SURVIS DEPUIS LE : 29/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Bravo, tu es validé !
Ton personnage m'as l'air vraiment intéressant ! Amuse toi bien avec ton nouveau perso :)
Maintenant que tu es validé, il va falloir que tu te trouves des potes de survie via les journaux de bord. Que tu te trouves une occupation par ici. Tu pourras faire du commerce avec les autres groupes dans le marché du forum qui se trouve ici. Te chercher des partenaires de rps ou répondre à des sujet libres. Tu pourras pimenter ton jeu grâce aux dés du forum.

Sur Re: Shawn P. Hopkins - I've got blood on my name le Lun 3 Sep - 14:39
avatar
» METIER : Militaire

» AVATAR : Luke Pasqualino
» CAPSULES : 895
» MESSAGES : 29
» JE SURVIS DEPUIS LE : 23/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re Bienvenue a toi, j'aime ce personnage tout en finesse et en subtilité, c'est tellement toi ;p
Sur Re: Shawn P. Hopkins - I've got blood on my name le Mar 4 Sep - 10:32
avatar
» METIER : Ex collégienne

» AVATAR : Alycia Debnam Carey
» CAPSULES : 1785
» MESSAGES : 326
» JE SURVIS DEPUIS LE : 25/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Rebienvenu !! :D
Sur Re: Shawn P. Hopkins - I've got blood on my name le
Contenu sponsorisé


Shawn P. Hopkins - I've got blood on my name
Devil inside you :: Welcome to the family :: Hello my name is... :: Survivors accepted



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: