Héla ▬ Derrière les nuages, le ciel est toujours bleu
Devil inside you :: Welcome to the family :: Hello my name is... :: Survivors accepted
Sur Héla ▬ Derrière les nuages, le ciel est toujours bleu le Sam 1 Sep - 16:02
avatar
» METIER : Météorologue

» AVATAR : Katheryn Winnick
» CAPSULES : 842
» MESSAGES : 37
» JE SURVIS DEPUIS LE : 01/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Héla M. Thorsen


34 ans - Norvégienne - Météorologue - Marié - Bunker






CARACTÈRE
Je suis à la fois sensuelle que froide. Je tiens beaucoup de mon père, digne d’une valkyrie. Je suis une belle femme, je dégage une aura mais j’ai du caractère et une certaine prestance qui fait reculer. Si j’ai du sang américain il m’a apporté la beauté et une certaine douceur de vivre. Les traits de mon visage sont doux mais à l’inverse mon regard est froid comme la glace. Je suis quelqu’un d’extrêmement introvertie et réservé. Il est difficile de savoir ce que je pense, tout comme de lire en moi. Je ne dégage aucune émotion, aucune sensibilité. Beaucoup pense que je suis quelqu’un d’insensible mais c’est tout l’inverse. Une poignée peut réellement me comprendre, les gens qui me connaissent vraiment, qui m’aiment et me côtoie. Il y a certainement une petite part de timidité envers les autres, une protection. Au premier abord je suis froide, je suis distante. C’est simplement parce que je ne vous connais pas. Il suffit d’une ou deux fois pour que vous vous fassiez à la personne que je suis. Etant réservé, c’est vrai que je ne me confie pas vraiment à mon entourage. J’ai un caractère bien trempé. Je suis exigeante et j’aime la rigueur que ce soit avec moi-même comme avec les autres dans le travail. Je n’ai aucune patiente, du moins elle a ces limites. J’ai un sérieux problème avec l’autorité. J’ai du mal à me résoudre à obéir sagement à des ordres surtout quand je les trouve ridicules ! Je rentre souvent en conflits et m’énerve rapidement. Alors certain vous dirons que je suis chiante, et d’autre que je suis une femme passionné. Choisissez ce qui vous arrange ! Rancunière, j’aime aussi chercher la petite bête, juste pour embêter la personne en face qui m’a fait du tort.

Je suis toujours active et énergique, détestant la paresse ! J’ai toujours besoin de faire quelque chose. SI vous me voyez ne faisant rien c’est que je suis vraiment au bout de ma vie. Discrète, je n’aime pas m’afficher. Plutôt dans la simplicité, que ce soit dans ma vie, ma façon d’être. Je ne parle pas fort, ne rit pas fort. Le genre de fille qui passe assez inaperçu. Quand j’ai une idée en tête je suis tenace, je ne laisse pas tomber l’affaire aussi rapidement. J’ai l’esprit d’équipe, j’aime porter service dès que je le peux et souvent avec entrain. J’essaye d’avoir un entrain communicatif. Quant à mon sens de l’humour… il est plutôt cynique. J’aime rire, même si ça ne se voit pas. Mais rassurez-vous… Car oui même si on ne le dirait pas je suis quelqu’un de gentil ! Il faut juste gratter l’épaisse couche de glace. Derrière il y a une femme qui a raté son mariage, sa vie amoureuse et perdu son meilleur ami. Qui a l’impression d’avoir tout raté et se plonge du coup dans son boulot à corps perdu. Du coup … voilà. J’aime m’amuser, danser, prendre du plaisir à boire un bon verre, écouter de la musique… comme les gens normaux en sommes.


PHYSIQUE

• Physique & particularités : Je mesure 1m70, je dois peser dans les 52 peut-être 55 kg. Cela fait bien longtemps que je ne me suis pas pesé. J’ai une morphologie plutôt bien équilibré, élancé, taille et poids moyens. Une poitrine un peu plus développé avec un 80 C. Je suis blonde, les yeux bleu. J’ai toujours été une jeune femme élégante, j’aime les belles choses, mais je reste quelqu’un d’assez simple dans la vie comme dans mon apparence. Je ne me maquille jamais à outre mesure. J’aime avoir l’air sexy, je suis bien dans ma peau. J’ai confiance en moi et ça se voit dans ma façon d’être. J’ai une démarche sûre, je me tiens droite. Je donne souvent l’impression d’être hautaine ou d’avoir un regard froid mais ce n’est qu’une apparence. Je ne suis pas très expressive dans mon visage sauf pour ceux qui me connaissent extrêmement bien. Niveau musculature je m'entretiens, je fais du sport. Je pratiquais l'escrime et l'équitation plus jeune. J'ai une passion commune avec mon père qui sont les reconstitutions historiques, j'ai donc une bonne forme physique pour arriver à soulever les armes lourdes. Depuis la guerre je fais beaucoup de musculation en salle pour m'entretenir un minimum.  

Je possède un tatouage sur la cheville, une date en chiffre romain qui représente ma première rencontre avec mon meilleur ami et mon premier coup de foudre Clive. Il a le même, nous nous l’étions fait ensemble sur un coup de tête. Mes oreilles sont percés, je ne possède pas d’autre tatouage ou d’autre piercing.

J’ai une cicatrice sur l’arrière du crâne dû à une chute de cheval. On ne peut la voir que si je relève mes cheveux. Une brûlure sur la hanche droite causée par mon ex-mari avec une cigarette.

• Arme principale : Épée avec garde en lame tranchante + étui dorsal.

• Stuff secondaire : Tenue anti-radiation

• Objet de survie :
- Compteur Geiger
- Kit de premier soin
- Gourde de 1 L

• Objet confort/plaisir :
- Sac à dos
- Briquet
- Vêtement
- Lampe torche
- Lunette de soleil

• Objet personnels :
- Thermomètre électronique
- Hygromètre électronique
- Baromètre
- Pluviomètre à lecture direct
- Anémomètre
- Actinomètre
- Thermo-hygromètre
- Ordinateur portable
- Cahier
- Crayon à papier
- Photo de Clive
- Montre


HISTOIRE
Dès ma naissance j’étais une guerrière. J’avais l’âme d’une battante, sans rien lâcher, jusqu’au bout pour survivre.
Chap. I

Je suis Héla Meghan Thorsen, fille de Roald Thorsen, professeur d’escrime et ancien champion d’escrime de Norvège. Et de Lorraine White, professeur d’Histoire à l’université d’Oslo. Ma mère est américaine elle a toujours aimé voyager, elle a fait ces études d’histoires en Europe avant de s’installer définitivement en Norvège. Mes parents se sont rencontrés durant une reconstitution historique d’une bataille viking. Ma mère était avec ces élèves et mon père l’un des combattants. Il était passionné par le combat d’épée, les vikings, les anciennes traditions, son histoire. Ils ont discuté, bu une bière et ne se sont plus jamais quitté.

Née prématurément après 6 mois de grossesse, mon pronostic vital était engagé, tout le monde s’est battu autour de moi pour que je puisse pousser mes premiers cries. Et finalement j’ai continué de vivre, un pied de nez au destin. Mes parents ont décidé de m’appeler Héla, comme la douce déesse de la mort. En remerciement pour ne pas m’avoir accueilli dans son royaume aussi tôt.

Dès mon plus jeune âge, j’étais caractérielle, j’étais un parfais mélange de mes parents, à la fois rude et douce. Le feu et la glace. Dès l’âge de 3 ans, mon père me faisait participer aux reconstitutions vikings. J’adorais ça ! Me déguiser avec les vêtements d’époques, les coiffures et l’art de la guerre. C’était comme à la télé mais en mieux. Si je n’étais pas participante j’étais spectatrice avec ma mère. Nous avions toujours plein d’activité ensemble, ils nous arrivaient de faire du bateau en famille dans les glaciers. Rejoindre le pays pour aller voir la famille de mon père.

Ma vie était génial chez moi, la neige, ses paysages à perte de vues. C’était chez moi ici même si je savais qu’une part de moi venait d’Amérique. Je suis d’ailleurs totalement bilingue grâce à ma mère qui m’apprit l’anglais et le norvégien en même temps. Dans notre maison nous avions un couple de rennes et quelque biche. Et quand je voyais à la télévision les ranchs américain tel que Dallas… je préférai mile fois nos fermes hivernal !
Chap. II

Malheureusement, à l’âge de 10 ans, nous avons dû quitter ma Norvège adoré. Ma mère déclara un cancer du col de l’utérus. Depuis ma naissance mes parents essayaient d’avoir un autre enfant mais sans réussite. Elle fit face à un cancer du sein prit à temps quelque années après ma naissance mais celui-là sembler beaucoup plus grave. Mon père décida de rejoindre la famille de ma mère dans le Montana pour qu’elle soit entourée de sa famille. Espérant qu’elle se sente mieux, plus entourer et dans un environnement de confiance pour s’en sortir. Je comprenais que maman était malade, mais je n’en mesurai pas la gravité et l’importance. J’étais seulement triste de devoir abandonner ma maison, mon manteau neigeux et mes rennes. Dans l’avion je disais un dernier au revoir à la terre des vikings, la terre de mes ancêtres.

Mes grands-parents avaient prévu notre arrivé en louant une dépendance dans un ranch à Helena. Pour que ma mère soit à la campagne et puisse profiter également de la nature. Je détestai déjà ct endroit… Mon père me disait que j’allais m’y faire, il fallait que je fasse un effort. Mais je n’avais pas envie de faire d’effort. Je voulais rentrer chez moi ! C’est là que j’ai rencontré Clive, le lendemain de notre arrivé il est venu chez nous pour me proposer de faire un tour et de me montrer sa ferme. Autant dire que mon père était ravi que je sorte pour ne pas m’avoir à ronchonner dans les pattes. Ce n’est au ranch que j’ai pris goût mais à Clive. Si j’aimais finalement autant cet endroit c’est à cause de lui. Il est devenu mon meilleur ami. Nous étions toujours ensemble, jamais l’un sans l’autre à faire les 400 coups.

Ma mère fit face à son cancer, mes parents décidèrent de rester ici, pour le moment. Dès que Clive eut le permis nous sortions ensembles en ville sans être chaperonné. On a bu nos premières bières ensembles, tout comme nos premières cuites ! Beaucoup de nos amis pensèrent qu’on finirait ensemble. Alors on se regardait avant de simuler un vomissement ! Jamais de la vie, Clive est mon meilleur ami ! Et c’est pour la vie ce genre de chose ! On était des adolescents un peu foufou. J’aimai Clive, d’un amour sincère mais j’étais encore trop immature pour comprendre que j’étais amoureuse de lui, et que le temps ne faisait que nous rapprocher.
Chap. III

Pourtant ça me faisait peur. J’avais terriblement peur de le perdre, à tout jamais. Et si être avec lui me faisait perdre la personne que j’aimais le plus ? Alors il n’y avait qu’une seule solution, il resterait pour toujours mon meilleur ami. Oui, je l’ai friendzonné… c’est moche mais c’est la seule façon que j’ai trouvé pour le garder toujours dans mon cœur sans devoir un jour le perdre. C’est à l’âge de 20 ans que ma mère est décédée après une rechute de son cancer. S’était extrêmement dur pour moi. Je me suis éloigné de tout le monde et même de Clive. J’étais vraiment anéanti de m’avoir perdu… malgré les soins, malgré le temps, la motivation, on me l’avait malgré tout retiré. Alors que certain se renferme sur eux, ne peuvent affronter la lumière du jour… Je sortais chaque soir dans les bars pour me souler, prendre une bonne cuite pour simplement oublier ma tristesse.

Autant vous dire que Clive m’a récupéré une paire de fois soule, hilare ou en pleure, oubliant que je l’avais appelé pour savoir comment il allait mon copain, très loin de moi. Il me pardonnait beaucoup de chose même s’il me le faisait payer le lendemain matin à l’aube ou dans ces lettres… mais Mike il ne me l’a jamais pardonné ! Et moi non plus…
Chap. IV

J’ai rencontré Mike à un spectacle médiéval, j’étais l’une des participantes, sous l’apparence d’une guerrière nordique. Il était venu avec son neveu et avait été impressionné de ma dextérité avec une épée. Je pratiquais l’épée depuis mon jeune âge alors… pour moi s’était comme tenir une fourchette. On s’est revenu quelque fois, il était plus âgé que moi et ça me plaisait se côté plus vieux, comptable dans une société d’agro-alimentaire… mais quelle connerie de jeunesse… ! Je n’en avais jamais parlé à Clive… L’année qui suivit sur un coup de tête nous sommes partis à Las Vegas pour jouer au casino et nous marier. Je suis devenue officiellement madame Héla Ross à l’âge de 22 ans et lui 28 ans. Clive allait me tuer et je n’ai jamais autant redouté sa réaction car je savais qu’il détestait Mike. Mais il devait comprendre que s’était mon mari.

Il avait quelque souci avec l’alcool en soirée, il buvait un peu trop mais je ne m’en suis jamais vraiment alarmé. Le coup de foudre m’a aveuglé. Il s’amuse c’est tout. Nous avions prévus un voyage en Norvège lui et moi, mais nous nous sommes très vite disputé. Quand mon mari s’est mis à m’exposer et ces collègues comme un trophée. Regardez, j’ai une femme jeune et sexy. J’ai détesté ça ! La dispute est parti de là et n’a fini de s’envenimez, à peine trois mois de mariage. Je suis parti sans lui et à la place j’ai emmené Clive avec moi. Tout était payé si mon mari ne voulait pas en profitez et bien mon meilleur ami prendrait sa place. Mais je ne pensais pas qu’il prendrait bien plus que sa place…
Chap. V

J’ai fais visité à Clive mon pays d’origine, mon ancienne maison que mon père avait retrouvé. Ses vastes paysages verdoyant. Je lui montrais ma culture, ce qu’était vraiment ma vie avant de le rencontrer. Je lui montrais les plus beaux endroits pour voir les aurores boréales ainsi que les sources d’eau chaude caché dans la neige. Dans l’une d’elle, caché dans une grotte… nous avons beaucoup discuté, de nous et nous avons fini par faire ce qui allait de sens. On s’est embrassé et on a couché ensemble. Je ne regrette pas ce que j’ai fait. Mais j’aurais dû lui suivre en revenant au Montana. J’aurais dû quitter Mike pour lui mais j’avais envie de faire les choses bien avec lui… Essayait de réussir mon mariage. J’ai blessé le véritable amour de ma vie mais je ne pensais pas être une bonne personne pour lui… Il méritait mieux que moi.

Clive ne voulait pas lâcher l’affaire, j’ai compris qu’il était amoureux et je m’en voulais… Je l’ai repoussé, au combien de fois le cœur serré. Mike ne voulait plus que je vois Clive car ils se détestaient mutuellement et il voyait mon ami comme un ennemi. Il n’a jamais su ce qu’il s’était passé et heureusement. Au fil des années, mon mari devenait de plus en plus violent mais je ne disais rien à personne. Je voulais arranger mes problèmes seules. On se frappait mutuellement à la maison… Ma délivrance se terminé souvent avec un verre d’alcool aux lèvres. Ma vie se concentré autour de mon travail et mes études. Je ne sais même pas pourquoi je reste avec Mike … je dois l’aimer un peu, et puis je n’aime pas abandonner… J’aurais l’impression d’avoir raté une part de ma vie… Le lendemain notre relation est au beau jour pour redevenir le tonnerre.

J’ai perdu de vu Clive depuis quelque années… c’était dur au début mais après j’ai appris qu’il s’était marié. Il avait trouvé une gentille femme. J’étais contente pour lui. Sincèrement, je savais qu’il était heureux c’est ce qui m’importé. Une nouvelle dispute éclata dans mon couple au sujet d’enfants. Mike en voulait mais je ne me voyais pas avoir d’enfant maintenant et certainement pas avec un mari alcoolique. Il devrait changer pour que je lui offre ce cadeau. Le soir même nous étions convié à une fête donné par la famille de Clive au ranch. Il y avait tout le monde, tant de gens que je n’avais pas revu depuis longtemps. J’étais heureuse de tous les revoir. Après quelque verre, Mike a commencé à s’emporter… Je me suis approché, pour lui demander de se calmer sur les boissons. Sa seule réponse me demander de dégager en empoignant mes cheveux fermement. Sa prise lâché, je recule d’un pas et c’est Clive qui emboite le pas pour frapper mon mari. J’avais beau hurler, essayer de les séparer rien à faire… Mes bras venaient entourer le torse de Clive, ses bras mais c’est quelques hommes présent qui réussirent à le faire arrêter. Mike était au sol inconscient, je pleure parce que je n’aurais jamais voulu que ça se passe comme ça… Mais le pire se fut les mots de Clive… pire que des couteaux dans mon corps. J’en étais … il n’y a même pas de mot. Au travers de mes larmes je l’ai regardé partir, la boule au ventre.
Chap. VI

Je ne l’ai plus jamais revu. Quelque mois après ça, j’ai compris qu’il avait raison depuis le début. J’ai pris mes affaires et j’ai quitté Mike. Demandant le divorce. Je ne voulais plus être la femme de cet homme… Il a essayé pourtant de revenir et plus d’une fois. Jusqu’à ce que je l’attente avec mon épée devant mon appartement, je l’ai menacé de l’empaler s’il s’approcher. Il m’a promis qu’il reviendrait et qu’il ne me laisserait pas partir aussi facilement. Malheureusement pour moi, j’ai dû me le coltiner. A mon travail on était en alerte maximal, avec les attaques nucléaires, nous étions sur le qui-vive vis-à-vis des retombés météorologiques… Finalement ont dû agir très vite pour notre sécurité. Je n’étais pas un monstre, j’ai transmis les coordonnées de mon futur ex-mari pour qu’on aille le chercher pour le mettre à l’abri. Je suis retourné chez moi chercher quelque affaire en une heure avant d’être mis en sécurité dans un Bunker.
Chap. VII

Mai 2013, la vie s’est arrêtée pour nous tous. Du moins elle était devenu étrange… nous n’avions plus de contact sur l’intérieur, nous ne savions pas ce qu’il était advenu de la terre… des habitants, je faisais le deuil de mon père… très certainement mort pendant cette apocalypse. Je me suis rapproché de Mike, on comptait l’un sur l’autre les premiers temps. Il avait changé mais ça ne dura pas. On ne change pas aussi radicalement de comportement. Avant de partir il avait pris un stock d’alcool dans son sac, c’est d’ailleurs tout ce qu’il avait pris le fourbe. Dans le bunker je m’occupais du ravitaillement interne. J’aidais à gérer les stocks d’alimentations, la distribution. De temps en temps j’essayais de faire fonctionner mes appareilles mais le Bunker nous protégeais trop bien, strictement aucun contact sur l’extérieur.

Ça n’a pas duré avec Mike. J’ai une fois de plus décidé d’arrêter avec lui après un an. Un an de trop selon moi. Mais il ne le voyait pas du même œil. On était enfermé dans un Bunker et je n’avais pas vraiment le choix. Je me détournais de lui et il commença à me frapper, c’est là que Danny est intervenu pour la première fois. Plus d’une fois Danny dut séparer Mike de moi… Le menaçant même de l’enfermer ou même de le tuer s’il ne se calmer pas. Je partais souvent avec celui-ci pour me calmer. C’est quelqu’un de bien, un bon ami. Je sais que je peux compter sur lui ici et c’est réciproque. Il veillait sur ma sécurité avec Mike et celui-ci a fini plus d’une fois enfermé pour ces débordements. En échange je m’étais proposé de m’occuper de sa fille quand il en avait besoin. Cette petite est géniale et je prends beaucoup de plaisir à m’occuper d’elle. Elle apporte un peu de oie dans cet endroit privé de lumière. J’étais présente pour mon nouvel ami quand il a perdu son père tout comme il était là quand mon débile d’ex-mari essaye encore de me récupérer. On ressemble à deux loups prêt à se dévoré quand on se croise. Il essaye d’être un homme gentil, bienveillant en m’offrant son attention mais il finit toujours pas redevenir l’homme stupide qu’il est.
Chap. VIII

Danny prend la lourde décision d’ouvrir le Bunker… Je me suis ranger de son côté. On ne pouvait pas rester infiniment cacher ici, nous n’aurions bientôt plus rien à manger… 2018, je revois enfin a lumière du jour avec la désolation humaine en guise de paysage.



Joh
Dans le monde réelle on m'appelle Johanne. J'ai 25 ans, et je viens de France. J'ai découvert DIY grâce à des boulets <3, et j'ai cédé à m'inscrire parce que je suis faible. Mon personnage est un scénario et j'autorise ou pas (ça dépendra du proprio) le staff à tuer mon personnage si je disparais. Je suis prêt(e) pour rejoindre l'aventure et BAZINGA.  
PS : Le code du réglement est :



FICHE (c) SUNHAE DE LIBRE GRAPH


Dernière édition par Héla M. Thorsen le Mar 11 Sep - 20:12, édité 15 fois
Sur Re: Héla ▬ Derrière les nuages, le ciel est toujours bleu le Sam 1 Sep - 16:09
avatar
» METIER : Sergent dans l'armée

» AVATAR : Travis Fimmel
» CAPSULES : 848
» MESSAGES : 62
» JE SURVIS DEPUIS LE : 12/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
Bon sang ! Qu'est ce que tu est trop sexy

Re-Bienvenue sur le forum Et n'hésite pas à me harceler si besoin
Sur Re: Héla ▬ Derrière les nuages, le ciel est toujours bleu le Dim 2 Sep - 18:18
avatar
» METIER : Militaire

» AVATAR : Bob Morley
» CAPSULES : 1610
» MESSAGES : 178
» JE SURVIS DEPUIS LE : 10/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Rebienvenue parmi nous !! :D
Sur Re: Héla ▬ Derrière les nuages, le ciel est toujours bleu le Lun 3 Sep - 12:15
avatar
» METIER : Militaire

» AVATAR : Luke Pasqualino
» CAPSULES : 895
» MESSAGES : 29
» JE SURVIS DEPUIS LE : 23/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue a toi jolie blonde ;)
Sur Re: Héla ▬ Derrière les nuages, le ciel est toujours bleu le Mar 11 Sep - 8:35
avatar
» METIER : Scientifique spécialisée dans les gènes [ancienne pornstar]

» AVATAR : Natalie Dormer
» CAPSULES : 1071
» MESSAGES : 145
» JE SURVIS DEPUIS LE : 17/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
Coucou !
Le délai pour écrire ta fiche est passée... Est-ce que tu souhaites un délai en plus pour la terminer ?
En attendant ta réponse, je te passe dans « Imminent Death »

_________________
This is an whole

new world here
ANAPHORE
Sur Re: Héla ▬ Derrière les nuages, le ciel est toujours bleu le Mar 11 Sep - 20:41
avatar
» METIER : Lieutenant dans l'armée de terre.

» AVATAR : chris evans
» CAPSULES : 1047
» MESSAGES : 234
» JE SURVIS DEPUIS LE : 06/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
Bravo, tu es validé !
Ta fiche est parfaite, j'ai hâte de rp avec toi **
Maintenant que tu es validé, il va falloir que tu te trouves des potes de survie via les journaux de bord. Que tu te trouves une occupation par ici. Tu pourras faire du commerce avec les autres groupes dans le marché du forum qui se trouve ici. Te chercher des partenaires de rps ou répondre à des sujet libres. Tu pourras pimenter ton jeu grâce aux dés du forum.



Sur Re: Héla ▬ Derrière les nuages, le ciel est toujours bleu le
Contenu sponsorisé


Héla ▬ Derrière les nuages, le ciel est toujours bleu
Devil inside you :: Welcome to the family :: Hello my name is... :: Survivors accepted



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: