Ch1. Just come home
Devil inside you :: Go Back and forward :: In the past
Sur Ch1. Just come home le Sam 11 Aoû - 20:22
avatar
» METIER : Aucun

» AVATAR : Tom Holland
» CAPSULES : 1046
» MESSAGES : 77
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Ch1. Just come
Home
Je n’arrive toujours pas à comprendre ce qu’il vient de se passer. Tout semblait plus simple, plus facile lorsque Elena était là. Le vieux était chiant, mais avec Riley c’était différent… Maintenant il n’est quasiment plus là. C’est étrange de faire ce constat là. Après tout c’est encore récent je le sais. Mais je continue de le chercher aux alentours. Je n’ai pas le droit d’aller trop loin. Le vieux veut m’avoir à l’oeil. Pour s’assurer de ça, il m’a claqué son vieux chien à surveiller, et m’a mis dans la main une batte de baseball pour que je joue un peu. Je n’ai pas envie de jouer à ça, j’ai juste… Envie de retrouver Riley, de lui parler. Même si je sais que lui refusera de m’adresser plus de trois mots.

Je reviens du cimetière, je pensais l’y trouver, mais il n’y est pas. J’ai posé une fleur, il paraît que c’est ce qu’il faut faire. Le chien du père me regarde assis, sagement. Il ne sert vraiment à rien ce vieux sac-à-puces. J’ai essayé de lui faire pister le frangin.Tout ce qu’il a fait c’est de se diriger vers sa gamelle et de boire. Alcoolique comme son maître… Je reviens au campement, et le vieux commence à gueuler parce que je suis “en retard” que j’ai mon boulot à faire “comme tout le monde”, me hurlant qu’il ne “nourrit pas des bouches qui n’en branle pas une.” Mon regard noir se pose sur le lui. Mais je suis incapable de lui tenir tête. Je ne parviens même pas à m’excuser. Je baisse les yeux et fixe le chien qui s’est allongé. J’entend le vieux soupirer « Bon allez c’est bon, va t’occuper des chevaux et ensuite tu vas te décrasser. C’est bientôt l’heure de bouffer… T’as que la peau sur les os… » Mon estomac se serre. Je n’ai pas envie de manger face à lui, seul. Je lui ai tenu tête, je sais qu’il m’en veut encore pour ça, mais Riley avait raison, maintenant tout le monde le sait. Mais maintenant il est trop tard. Je lève les yeux au ciel. J’ai encore le temps avant de manger. C’est l’heure des corvées.

Je prend le chemin de l’écurie, c’est mon tour de retirer le foin des boxes pour en mettre du nouveau. Ca pue j’ai horreur de ça, le vieux le sait. C’est sa petite vengeance… Ca aussi je le sais. Je place un foulard sur mon nez et ma bouche. J’ai posé mon sweat sur une selle. La pelle en main je charge la brouette. Ca fera de l’engrais pour les récoltes. Rien ne se jette qu’il disait le grand-père. Je t’en foutrais, c’est pas lui qui ramasse la merde aujourd’hui… Dernière pelle et la brouette est pleine. Ca pèse trois tonnes ce truc, j’ai du mal à le faire avancer. Mais je dois être fort pour remplacer Riley. Au moins le temps qu’il se remette et qu’il revienne.

Je n’avais pas prévu le trou qui bloque la roue, fait basculer cette saloperie et tout se retrouve à terre. Le clebs a éviter le fumier de justesse. Moi ? Je serre les poings et frappe dans le métal de toutes mes forces. C’est lui prend pour tout le reste « Va te faire foutre saloperie !! » Le bruit résonne devant l’écurie à chacun de mes coups de pieds. Je vois du coin de l’oeil une des femmes du camp approcher, mais je crois qu’elle a compris, je n’ai pas envie qu’elle soit là, je n’ai pas besoin d’une mère. J’ai besoin de hurler de frapper s'il le faut. Les poings ont remplacé mes pieds. Bientôt j’ai mal, je sais que je saigne, mais même ça ne m’arrête pas. Ce qui m’arrête ? Le manque de force. Je ne suis qu’un enfant aux yeux des autres, je n’en ai que la force. Mais aucun des leurs ne peuvent comprendre cet instant. J’ai 12 ans, et ma rage finit par sortir en larmes. Je ne suis qu’un enfant qui joue à être un homme, assis sur sa brouette. Je ne serai jamais aussi fort que Riley je le sais… Maintenant je le sais… sauf que lui ne rentre pas, et que je n’ai plus le choix que de devenir un homme.

La colère naît d'une peur qu'on veut faire changer de maître 
Pando
Sur Re: Ch1. Just come home le Mar 14 Aoû - 18:37
avatar
» METIER : Chasseur

» AVATAR : Charlie Hunnam
» CAPSULES : 1330
» MESSAGES : 333
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Adminstrateur




« Lorsque je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi. » Ce sont ces mots que je répète en boucle. Une prière que mon grand-père m’a demandé de lui lire sur son lit de mort. Je pose le fusil contre un arbre, sortant ce livre qu’il m’a légué, m’asseyant sur un rocher. Je contemple un instant ce que ce monde a à m’offrir. Puis je me rappelle qu’il m’a aussi tout pris. J’ouvre le livre et murmure ces quelques mots que je lis “ Lorsque tu iras à la guerre contre tes ennemis et que tu verras des chevaux et des chars, et un peuple plus nombreux que toi, tu ne les craindras point ; car l’Eternel, ton Dieu, qui t’a fait monter du pays d’Egypte est avec toi… ” Je souffle et m’arrête un instant dans ma lecture. Je referme rageusement le livre et me lève, balançant le livre dans le lac en hurlant “ Et t’es où, putain de merde ?! T’es où ?! ” L’onde parvient jusqu’à la rive. C’est tout ce qu’il reste de ce bouquin. Merde. Merde. Merde !

J’ôte ma veste et cours dans l’eau, plongeant lorsqu’elle est assez profonde. Elle est trop trouble pour y voir quelque chose. Je me laisse guider par mes souvenirs de l’endroit où ce livre a atterri. Je me glisse à son niveau et l’attrape d’une main avant de remonter et prendre mon souffle une fois la surface atteint. Je prends un instant pour me remettre de cette baignade glaciale.

Je regagne la berge et avise l’état du livre. Je n’ai plus qu’à le laisser sécher… Mais ici, il va s’embourber. Je regarde mon campement sommaire, prés de ma Harley. Cela fait une paye que je ne suis pas rentré. Depuis qu’elle est…

Je me dois de regagner ma maison. Au moins pour y reprendre des fringues et des forces. Je reviendrai plus tard. Je range mes affaires dans mon sac, éteint le feu du pied et enfourche ma bécane, alors que je suis loin d’être sec.

Le froid est d’autant plus mordant lorsque le vent balaye mon visage et mes vêtements humides. J’arrive devant la grande porte du ranch. J’entends hurler qu’il s’agit du fils du vieux Pierce. Ils l’ouvrent et me laisse passer sans que je leur dise bonjour. Du coin de l’œil, je vois Lukas, en prise avec une brouette, plein de fumier sur le visage. Je détourne assez vite mon regard du sien et stationne ma bécane devant la maison. Je descends de ma moto et m’approche de la porte, en prenant soin de garder mon fusil en main un fois que je le sors du fourreau.
Sur Re: Ch1. Just come home le Sam 1 Sep - 23:03
avatar
» METIER : Aucun

» AVATAR : Tom Holland
» CAPSULES : 1046
» MESSAGES : 77
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Ch1. Just come
Home
J’ai les yeux rouges, les larmes brûlent mon visage à moins que ce ne soit le fumier, je ne sais plus. J’ai entendu les hommes hurler à l’entrée du campement. Je n’ai pas prêté attention au reste, je me fous de savoir qui rentre. Je ne parviendrai pas à me charger de ce fumier dans cet état. Je dois rentrer à la maison avant, nettoyer mon visage et y voir plus clair. Je prend le temps de remettre la brouette sur pied, et fonce vers la maison. Il n’y a qu’à cette seconde que je réalise , que je comprend et le vois. Il est sur le pas de la porte. Ma course s’est ralentie nette. J’ai reconnue sa moto et ai eu peine à le voir lui. Je pensais être heureux de le voir, de le trouver là. Et puis je comprend. Il est trempé, il ne restera pas, probablement. Je suis un enfant, mais mon grand-père disait que j’étais loin d’être un demeuré. Il suffit que je vois sa tête. Et puis… Il n’est pas venu, il a vu que je galérais, que j’étais dans merde, littéralement. Il n’est pas venu m’aider, trempé et dégueux pour dégueux… C’était son rôle de venir… De ne pas me laisser… Cette pensée me bloque la gorge, me coupe la respiration et m'asphyxie. J’ai mal à chaque respiration. Et je ne peux que lâcher un pauvre « Riley ? »

Bien sûr que c’est lui ça ne pourrait pas être le pape… Ou alors il a pris un sacré coup dans la gueule. Je me sens con, je me sens sale, et je me sens égale à un gosse de 5 ans. Je ne peux même pas essuyer mon visage, je ne peux même pas faire en sorte d’être plus présentable et quand bien même je ne sais pas si j’y arriverai. « T’étais… T’étais où ? » Il était où ? C’est tout ce que je parviens à murmurer alors que des larmes coulent sur mon visage. J’ai les poings serrés et j’enfonce même mes ongles dans la paume de mes mains pour tenter de stopper celles qui naissent une nouvelle fois dans mes yeux. Mon corps se tend plus durement qu’un arc. Et finalement je n’arrive plus. J’ai douze ans, et j’ai mal, bien trop mal pour pouvoir gérer.J’ai mal de l’absence de mon frère, de la mort d’Elena, de ne pas avoir compris plutôt, d’avoir échoué à l’aider. J’ai mal de son indifférence, et de sa colère qu’il retourne contre moi. Il m’en veut mais j’ignore pourquoi, je ne sais pas gérer ça. Je ne sais pas gérer la Mort sans lui. Quand Grand-Père est mort il avait été là pour m’expliquer, m’aider à passer cela. Mais maintenant je dois faire seul, avec un père qui est passé au-delà de ça, et un frère qui me repousse. Les quelques larmes que j’avais deviennent sanglots, je me mords la lèvre jusqu’au sang et ne fais que répéter en boucle « Je suis désolé… » Je dois bien être coupable de quelque chose non ?

La colère naît d'une peur qu'on veut faire changer de maître 
Pando
Sur Re: Ch1. Just come home le Lun 3 Sep - 20:27
avatar
» METIER : Chasseur

» AVATAR : Charlie Hunnam
» CAPSULES : 1330
» MESSAGES : 333
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Adminstrateur


J’entends une voix s’élever de derrière moi. Celle de mon petit frère qui me questionne. Je me fige un instant. Je prends mon inspiration, gardant les yeux fermés jusqu’à ce qu’il me dise qu’il est désolé. Je me tourne vers lui “ Alors ce type que t’appelle « papa » a réussi à te faire croire que c’était de ta faute, pour que tu t’excuse de la sorte ? ” Ouai, ça me fout en rogne. Je me détourne une nouvelle fois et rentre en furie dans la maison, salopant le sol avec de l’eau. Je trouve notre père en train de descendre une bouteille dans la cuisine avec deux de ses amis, alors que le frangin bossait et s’en voulait pour tout. Je devine que Lukas a dû me suivre, mais je dois avoir une explication avec le paternel.

“ Je ne te salue pas, vieille merde ! ” Dis-je à l’encontre de notre père, le regard mauvais et les bras croisés sur mon buste. Les deux hommes présents se lèvent. Notre père semble quant à lui beaucoup trop calme. “ Alors c’est là tout le respect que tu as pour moi, mon fils ? ” “ Du respect ? Depuis quand devrais-je en avoir pour toi ?! ” L’un des deux homme s’approche de moi et pose sa main sur mon plexus. Je décroise les bras et tape dans sa main. “ Toi tu ne me touche pas où je te… ” “ Al, Jordan, tirez-vous. C’est une histoire de famille. ”

Les deux hommes s’exécutent. Il regarde Lukas “ Toi aussi, fiston, va te laver et va te coucher. ” “ Tu ne vas nulle part, Lukas. Pas tant qu’on n’aura pas eu une bonne discussion avec ce… Ce connard qui nous sert de père. ” “ Oh tu peux m’en vouloir, Riley, mais pas à ton frangin. Il pleure nuits et jours ton absence. Je sais plus quoi en faire, il est devenu bon à rien… ” “ Oh crois moi, même à son âge, il est déjà bien meilleur homme que tu ne seras jamais ! Lui au moins, il n’a pas causé la mort d’Elena et de notre fils ! ” dis-je en tapant du poing sur la table, contenant difficilement mes nerfs. Je peux voir toute la noirceur du monde dans son regard qui n’est qu’un reflet du mien. “ T’attends quoi pour te lever et me donner une correction, hein ? Lukas n’y est pour rien. Si tu continues de t’en prendre à lui, je te jure que ça va chier, putain ! ”
Sur Re: Ch1. Just come home le Mer 19 Sep - 18:52
avatar
» METIER : Aucun

» AVATAR : Tom Holland
» CAPSULES : 1046
» MESSAGES : 77
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Ch1. Just come
Home
C’est un regard plein de larmes mal retenues que je pose sur Riley. Je ne comprend pas sa phrase, bien sûr que notre père n’a pas eu des mots tendres avec moi, mais l’absence de Riley ne fait qu’ajouter à cet impression de culpabilité. Lorsqu’il rentre finalement dans la maison, trempant le parquet déjà vieux, je sais exactement comment ça va finir. Il va s’engueuler avec le père, monter se changer et repartir comme il est arrivé. Au final ? Je serai seul, et c’est moi qui devra nettoyer les traces de son passage dans la maison. Néanmoins avec naïveté, je pensais pouvoir empêcher cela aussi. Mais le temps que j'atterrisse Riley était déjà planté face au paternel. Je reste légèrement en retrait. Du haut de mes douze ans, je n’ai pas la force de me battre contre leurs colères respectives.

Et alors qu’ils s’affrontent déjà Al, et Jordan quittent la pièce en posant leurs mains sur mes épaules. Signe d’encouragement ou tentative raté de réconfort je ne sais pas encore. Et au fond je m’en fous. De toute façon le Père veut que je dégage aussi. Ce que j’allais faire quand la voix de Riley résonne de nouveau, m’ordonnant lui de rester. Le coup de poignard s’enfonce quand il ose dire que je pleure chaque jours et que je ne suis bon à rien. Je ne peux que hurler un « TU MENS !!! » Oui je pleure, parfois, mais je fais mon boulot, chaque corvée et celle de Riley en prime avec l’espoir ténu qu’il le remarque. Qu’à son retour il n’aie pas à le faire pour qu’on passe du temps ensemble, mais à chaque fois il se barre. Malgré tout lui aussi prend ma défense, et ce qu’il dit me regonfle à bloc. Mais à ce poing qui s’abat sur la table je ne peux que sursauter légèrement. Notre père lui se relève et le verre de la bouteille répond à ce coup de poing. Regard contre regard « Et tu vas faire quoi hum ? Dans deux jours, trois tu vas te barrer de nouveau ? Tu vas même pas t’retourner. Et lui là il va rester là à te chialer et à te chercher. C’est tout c’qu’il sait foutre… Une vraie plaie… Alors tu vas pas me dire toi, comment moi, je dois l’éduquer. Parce que depuis qu’votre mère est plus là c’est moi qui m’en charge… Compris ! »

Moi ? J’engrange, j’accumule, leur haine, leurs mots, cette violence qui ne veut pas se manifester mais qui est belle et bien là. Je déborde, je suis pire qu’une cocotte minute. Et si Riley lui tenait tête à notre père, moi ? Moi je hurle, un cri sorti de nulle part pire qu’un démon. Poings en avant je suis passé près de mon frère pour aller frapper le torse de notre père. «TU MENS ! tu mens tu mens ! J’fais tout c’que tu demande !! » Oui je cherche Riley, mais si aujourd’hui ça a empiété sur mon boulot, je fais toujours très attention d’être là à l’heure. Mais pour toute réponse ? Je n’ai que sa main qui s’abat sur moi et m’éjecte somme si je n’étais qu’un moucheron sans importance.

La colère naît d'une peur qu'on veut faire changer de maître 
Pando
Sur Re: Ch1. Just come home le Ven 21 Sep - 17:51
avatar
» METIER : Chasseur

» AVATAR : Charlie Hunnam
» CAPSULES : 1330
» MESSAGES : 333
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Adminstrateur


Les paroles de mon père me font me consumer d’une haine insondable. Mais je n’ai pas le temps de rétorquer que Lukas se jette sur le vieux pour le frapper et hurler. La scène qui suit était inévitable. Il se prend un revers de la main. Je réagis aussitôt et m’interpose entre eux, levant mon poing pour menacer ce tortionnaire. “ Touches le encore une fois devant moi. Vas-y. Fais le. Je ne suis plus ton fils depuis que tu as tué ma femme. ” Je renifle et largue un mollard en plein visage de notre vieux qui semble se prendre une douche froide. “ Un jour, fils, tu comprendras que ce que j’ai fait tout ça pour vous. ” “ Pour l’instant, tout ce que je vois c’est que tu t’en prends à mon frère. J’vais encore m’tirer ouai. Mais ce coup-ci j’vais pas revenir, putain. Et ne m’appelle plus comme ça. T’en as perdu le droit. ” Je me retourne et tends la main à Lukas pour qu’il se relève.

“ On s’casse. ” C’est tout ce que je peux lui offrir. Un peu de répit. Et j’entends notre père qui se rassieds doucement pour se servir un nouveau verre. “ Tu crois encore que la vie ne te réserve que de bonnes surprises ? Elle ne t’en a pas assez fait baver ? ” Sans prendre la peine de lui faire face, je lui réponds “ Maman est morte. Ce sont des choses qui arrivent aux gens qui vivent. Ce n’est pas une raison pour en faire payer à tous ceux qui te tendent la main. ” Je m’arrête un instant et lui fait face cette fois. “ C’était pas une raison pour laisser celle que j’aime mourir avec notre enfant. ” Ces mots étaient accompagnés de larmes.

Oh qu’il ne compte pas se rattraper à grand coup de pitié et quelques paroles gentilles. Notre relation a atteint un point de non-retour. J’attrape la bouteille qu’il picole et m’évapore de la pièce, laissant livre choix à mon frère de me suivre ou non. Je gagne la pièce qui nous sert de salon et bois une gorgée directement au goulot avant de prendre ma tête entre mes mains et de me laisser aller à cette peine.
Sur Re: Ch1. Just come home le Hier à 20:07
avatar
» METIER : Aucun

» AVATAR : Tom Holland
» CAPSULES : 1046
» MESSAGES : 77
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Ch1. Just come
Home
La douleur me rend sourd, je n’ai jamais eu aussi mal, sa main s’est abattue quelque part entre ma tempe et ma mâchoire. Non sur toute la longueur en fait. Je secoue un court instant ma tête avant de me rendre compte que Riley s’est mis sur le chemin qui s’était tracé entre mon père et moi. Je peine un peu à me redresser mais j’y parviens et frotte ma joue et alors qu’ils s’engueulent de nouveau je secoue une nouvelle fois la tête. Je suis vraiment sonné… Je vois finalement sa main apparaître dans mon champs de vision. Levant les yeux je m’en saisi et me redresse sur mes deux pieds. A ses mots m’incitant à quitter la pièce je le regarde et regarde le paternel. Avec un peu de naïveté j’aimerai qu’il me dise de rester là, avec lui. Mais je sais qu’il ne le fera pas. Il ne l’a jamais fait et préfère rester avec sa bouteille à provoquer la colère de Riley.

Et au fond… Moi aussi j’aimerai faire comme mon aîné, me barrer, tout laisser derrière moi. Mais je sais que je n’ai que ça. Que le Ranch. Que cet endroit et ce qu’il fait de moi. Et pourtant déjà mon corps se met en mouvement, un léger mouvement en arrière. Mon corps qui se détourne, et tout s’emballe. Les mots du paternel, ceux de Riley et la bouteille disparaît tout comme mon frère vers le salon. Mon regard sombre se plonge dans celui de mon géniteur avant que je ne fasse ce qu’il m’avait incité à faire : quitter les lieux.

Je retrouve Riley dans le salon, je le vois boire et à sa façon de s’intaller je comprends sans grandes difficultés. Je ne suis pas à l’aise avec ce genre de trucs, j’essaye, difficilement de me souvenir de ce que Elena faisait quand je me faisais mal, les souvenirs de notre mère sont devenus de plus en plus troubles dans ma mémoire. Silencieux je m’approche donc et maladroitement je passe mes bras autour de son cou. Je pose mon front sur le haut de sa tête. C’est pas un câlin, ça je sais pas faire, c’est plus… Enfin j’essaye de le rassurer. Je sais très bien ce qu’il va se passer ensuite, je ne peux pas l’éviter, alors autant faire en sorte que ça se passe “bien” « Va te falloir des provisions pour repartir ? » Si je peux l’aider à avoir un meilleur paquetage que la dernière fois alors autant le faire… En disant cela je me suis redressé, et assis à ses côtés, croisant mes mains devant moi, accoudé à mes genoux, j’ai soudain l’impression d’être plus vieux. Peut être parce que je prend exemple sur lui. Je ne sais pas…

La colère naît d'une peur qu'on veut faire changer de maître 
Pando
Sur Re: Ch1. Just come home le
Contenu sponsorisé


Ch1. Just come home
Devil inside you :: Go Back and forward :: In the past



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: