Sur Please, look at the flowers. le Mer 25 Juil - 17:36
avatar
» METIER : Lieutenant dans l'armée de terre.

» AVATAR : chris evans
» CAPSULES : 1037
» MESSAGES : 234
» JE SURVIS DEPUIS LE : 06/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
Dans quelques jours, nous allons devoir nous rendre à Clancy pour voir si le groupe militaire est toujours présent ou non. Pour l’instant, les habitants du Bunker n’ont aucune idée de ce que les militaires ont pu voir depuis à l’extérieur depuis l’ouverture des portes. La vérité c’est qu’à l’extérieur, il n’y a aucune trace de vie humaine, un peu comme le groupe était les derniers êtres humains sur terre. Seuls les morts marchent encore. Danny a fait la rencontre de deux marcheurs sur les trois qui ont été recenser par le groupe militaire. Les marcheurs ne sont aucunement dotés de la parole, qui se montre agressif fasse à l’homme et qui ne présente aucun signe de vie. Il n’a vraiment aucune idée de ce qui a bien pu se passer pendant, ses cinq dernières années. Danny commence à croire que la troisième guerre mondiale à sans aucun doute déclencher l’apocalypse. Et il a encore envie de croire qu’il reste des être humains à l’extérieur. C’est pour cela qu’il a décider de se rendre à Clancy, il sait que là-haut, un groupe militaire c’était charger de mettre des civils en sécurité. Il faut aller voir ! De ce fait, il a commencé à entrainer quelques personnes au sien du Bunker à se défendre avec une arme à feu ou même une arme blanche. Josie est l’une des premières à avoir commencer son entrainement.

La veille, il a discuté un peu avec sa petite protéger. Beth sait déjà utiliser des armes mais, il faut avant que Danny s’assure que sur le point là… Enfin qu’elle n’a pas perdu ses habitudes. Certes, tirer avec une arme n’est pas une chose que l’on oublie mais, bon. Danny préfère rester vigilant, c’est tout. Le chef du Bunker attendait son amie à l’étage réserver à l’armée en compagnie de son chien, Zeus. Au bout de quelques minutes, il aperçut la tête blonde de Beth. Un sourire naquit sur ses lèvres avant de lui dire : « Tu est prête pour revoir la couleur du ciel, Holloway ? » Interroge-t-il. Puis, il finit par rajouter : « Comment vas-tu ? » Zeus vient à la rencontre de Beth pour avoir des caresses, il lui monte d’ailleurs fièrement son ballon qui a réussi à percer. « Je crois qu’avant de commencer ton entrainement, Zeus va vouloir une petite partie de ballon ! »
Sur Re: Please, look at the flowers. le Mer 25 Juil - 18:59
avatar
» METIER : Ancienne profileuse

» AVATAR : Elizabeth Olsen
» CAPSULES : 1193
» MESSAGES : 95
» JE SURVIS DEPUIS LE : 23/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Les récits se faisaient de plus en plus présent dans les couloirs du bunker depuis qu'un groupe de militaire étaient sortie de la prison souterraine. Beth n'avait pu entendre que des bribes de conversation des principaux intéressés que déjà, elle imaginait marcher dans les rues, le vent dans les cheveux.  Parfois, elle s'imaginait à nouveau dehors, assise dans l'herbes fraîchement tondu, et juste regarder le ciel qui lui manquait terriblement. Elle avait aussi hâte de pouvoir sortir pour voir ce qu'était devenu le Montana après toutes ses années et, surtout, elle avait l'espoir de revoir Max, son mari.

La jeune femme tournait beaucoup en rond ses derniers temps et quand elle parlait avec Danny, elle espérait un sourire de sa part et une autorisation pour partir dehors avec la prochaine brigade. Elle s'en sentait capable, elle qui savait manier les armes et savait se défendre. Mais Danny le Surprotecteur avait toujours été présent et la demande ne se fit pas de suite. Comme elle l'avait espéré.

C'était un soir après avoir dîner, qu'il était venu la voir pour lui demander de se joindre à lui et à l'équipe pour la prochaine expédition qui les mènerait à Clancy, l'endroit où d'autres militaires avaient mit à l'abris des civils. Son coeur avait battu à tout rompre, espérant y voir Max ou même un membre de sa famille. Elle avait bien entendu accepter et le lendemain, elle aurait le droit à un entrainement avec son ami. Elle s'était couché les yeux pleins d'étoile, hâtive de voir la lumière du jour.

Elle était arrivée un peu avant l'heure de rendez-vous dans les bureaux, elle n'avait pas pour habitude de traîner par ici, quand elle venait, c'était surtout quand Danny le lui demandait. Quand elle le vit, un large sourire s'était affiché sur ses lèvres alors qu'il accompagnait ses salutations d'une phrase que jamais Beth n'aurait cru entendre. "T'as même pas idée, Warren." Ils ont toujours été ainsi, lui et Beth, à s'appeler par le nom de famille, mais ce n'était pas pour un soucis hiérarchique, bien au contraire.

Danny abandonna son air de chef tandis que Zeus courrait vers elle, Beth lâcha un petit rire, venant caresser la tête du chien. Elle connaissait l'homme depuis bien longtemps, bien avant que le Bunker soit ouvert, et la blonde adorait ce chien. "Salut Zeus!" avait-elle dit de façon joyeuse avant de regarde l'homme en face d'elle. "Je vais très bien! A vrai dire, j'ai hâte de voir le monde extérieur, je commence à étouffé ici." Le ballon du chien tomba à ses pieds et elle comprit rapidement, elle prit le jouet dégonflé de l'animal et se mit à courir vers le grand couloir, celui où elle jouait souvent avec le chien, riant, elle le lança, le chien courant pour le rattraper.

Pendant ce temps, elle regarda son ami. "J'ai entendu dire que le ciel était beau et l'air frais faisait un bien fou. Mais je ne comprend pas pourquoi tu souhaites nous entraîner, la guerre fait toujours rage?"


AVENGEDINCHAINS
Sur Re: Please, look at the flowers. le Dim 29 Juil - 17:21
avatar
» METIER : Lieutenant dans l'armée de terre.

» AVATAR : chris evans
» CAPSULES : 1037
» MESSAGES : 234
» JE SURVIS DEPUIS LE : 06/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
Comme d’habitude, Danny est en avance sur l’horaire fixé avec Beth. Il l’accueille avec un large sourire et ne peut que rire doucement lorsqu’elle lui répond. Ce qu’il apprécie avec son amie, c’est qu’avec elle, il peut mettre de côté sans étiquette de chef du Bunker. Et franchement, cela lui fait plus que du bien de pouvoir relâcher la pression. « Pourquoi, le contraire m’aurait étonné ? » Questionne Danny en rigolant. « Je comprends, prendre un peu l’air te fera le plus grand bien. » Termine-t-il. La jeune femme commence à jouer avec Zeus, qui n’attend que cela depuis qu’il a vu Beth. En revanche, la question de Beth déstabilise le chef du groupe. Pour le moment, personne n’est au courant de ce qu’il se passe à l’extérieure mise à part Emma. Et encore une fois, il se demande comment va pouvoir réagir son amie lorsqu’il va lui expliquer ce qu’il a vu dehors et qu’il n’y a finalement aucun signe de vie extérieur. Donc, non, la guerre ne fait plus rage, mais le monde à bien changer depuis la fermeture du Bunker. « Pour le moment, le ciel est parfaitement bleu et l’air est encore plus frais qu’avant. » Normal ! Il n’y a plus de circulation automobile et sûrement plus d’électricité à l’extérieur. « Dirons-nous, que je préfère être prudent pour le moment. Nous ne savons encore pas exactement ce qu’il nous attend à l’extérieur. » Annonce-t-il dans un léger murmure avant de rajouter : « Nous n’avons trouvé aucune trace de vie humaine depuis l’ouverture du bunker. »

Danny évite ainsi le sujet des Zombies que l’armée à rencontrer depuis leur sortie à l’extérieur. Il sera temps de faire ce genre de révélation à tout le monde, lors d’une réunion. Même s’il crève d’envie d’en parler à son amie. Le souci, c’est qu’il n’a aucune envie qu’elle se mets à paniquer. Déjà, qu’il avait encore du mal à croire à ce qu’il a vu à l’extérieur… Enfin bref. « On va te chercher une arme ? » Propose-t-il avant de rentrer dans une pièce destinée à l’entreposage des armes de l’armée. « Je te laisse choisir ce qu’il te fera plaisir. Elle sera à toi par la suite. » Danny laisse Beth regarder les différentes armes entreposées dans le local. Il ne compte pas lui imposer une quelconque arme… D’ailleurs, cela lui fait penser que… Danny se dirige dans le fond de la pièce pour récupérer une petite boite où a été ranger ses armes lorsqu’elle a intégré le bunker. « Il me semble que c’est à toi. »
Sur Re: Please, look at the flowers. le Dim 29 Juil - 23:01
avatar
» METIER : Ancienne profileuse

» AVATAR : Elizabeth Olsen
» CAPSULES : 1193
» MESSAGES : 95
» JE SURVIS DEPUIS LE : 23/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Quand Danny était devenu le chef du Bunker, Beth n'avait jamais réussit à se mettre en tête qu'un niveau hiérarchique s'était instauré entre eux, fort heureuse, son ami ne l'avait jamais réprimandé car, après tout, l'homme savait que la jeune femme considérait celui-ci comme un bon meneur. Beth avait toujours dit qu'il avait une prestance et les épaules pour porter un groupe de gens. Il n'y avait pas de "monsieur" ni de "oui chef" entre eux, juste un Warren et un Holloway qui était devenu comme une sorte de blague. Ils en avaient bien besoin avec ce qu'ils avaient vécut tous les deux.

Beth savait aussi que la relation qu'ils entretenaient faisait un bien fou à l'homme. Elle avait sourit doucement. "Tu me connais ". avait-elle dit doucement avant d’enchaîné. " Depuis que les portes sont ouvertes, je ne rêve que de sortir..." Elle n'avait pas besoin d'en dire davantage, Danny savait la raison de sa volonté de sortir. Gambader ou même souffler un bon coup était une des raisons qui cachaient véritablement l'envie qu'elle avait : retrouver Max.

Tout en jouant avec le chien, elle écoute attentivement Danny et elle imagine déjà le Montana de nos jours. Elle sourit doucement avant revenir vers le chef, surprise par la concession qu'il lui annonça. "Pas de traces de vie?" Cela ne rendait pas les choses faciles pour la jeune femme, cela signifiait qu'il n'y avait pas forcément de personnes qui attendaient devant le bunker...Max n'était pas dans le coin. Elle se pinça un peu les lèvres. "Tu ne crois tout de même pas qu'il n'y a plus personne à part nous...si?" . Elle craignait un peu sa réponse.

L'ami de Beth changea ensuite de sujet et elle le laissa faire, après tout, elle aurait tout le temps d'aller voir par elle-même cet extérieur ou le ciel était plus bleu que jamais et l'air plus doux qu'avant ,comme le disait Danny. "Allons-y!" avait-elle dit joyeusement, elle avait hâte de retrouver son arme qu'elle n'avait pas vu depuis la fermeture du Bunker.

La pièce était assez grande et il y avait beaucoup d'armes d’entreposées, mais la sienne, c'est Danny lui même qui lui tendit, dans sa boite d'origine. Elle prit la boite, son sourire avait fait place à une mine plus sérieuse, reprendre cette boite était très dur pour la jeune femme. "Tu sais que c'est la seule chose que je souhaite. Je me fiche des autres armes et couteaux tant que j'ai celle-ci..." avait-elle annoncer à son ami toujours en fixant la boite.

Elle ouvrit le contenant et trouva alors le revolver de sa famille, celui que son père avait donner à Max lors de leur mariage. L'émotion était si forte qu'une larme coula le long de la joue de Beth. Touchant du bout des doigts l'objet. "Tu te souviens quand nous t'avons annoncer notre mariage...Max était stressé car il avait peur que tu ne donnes pas ta bénédiction...Tu étais comme un frère pour lui..." Sa voix se mit à se tordre un peu plus dans sa gorge. "Et quand, lors de notre mariage, mon père lui à donner ce revolver...Il était si fier..."

Elle posa la boite contre elle, fermant les yeux doucement pour tenter de se contenir un peu, elle avait assez pleurer. "J'aimerais tellement le retrouver..."




AVENGEDINCHAINS
Sur Re: Please, look at the flowers. le Jeu 9 Aoû - 21:29
avatar
» METIER : Lieutenant dans l'armée de terre.

» AVATAR : chris evans
» CAPSULES : 1037
» MESSAGES : 234
» JE SURVIS DEPUIS LE : 06/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
En effet, Danny sait très bien que son amie à envie de retrouver l’extérieur. Et il pense qu’elle a aussi envie de tenter de mettre la main sur son mari, Max. Ce dernier manque aussi à Danny qui regrette amèrement de ne pas avoir retenu. Danny aurait aimé avoir son meilleur ami à ses côtés. Cela étant, il ne peut pas interdire à Beth de se lancer à la recherche de son époux. Car il compte en faire de même avec son épouse. Même s’il a commencé à tourner la page pour en écrire une nouvelle avec Emma. Lorsque son amie vient à lui poser de nouvelle question, il ose les épaules. Danny est ne sait pas exactement ce qui a bien pu e passer à l’extérieur. « La seule solution pour le savoir, serais de se rendre à Clancy… » Et c’est aussi pour cela que les militaires commencent à former les civils avec des armes.

Une fois dans la pièce des armes, Danny ne perd pas de temps avant d’aller récupérer une boite où se trouve l’arme de Beth. Celle-ci avait été précieusement ranger lors de son arrivé dans le bunker. Danny affiche un sourire lorsqu’elle vient à lui dire que la seule chose qu’elle souhaite dans cette pièce. C’est tout simplement dans cette boite. Le chef du bunker ne trouve pas de mots pour lui répondre. Lorsqu’elle vient à ouvrir la boite, laissant le revolver faire son apparition. Danny ne peut s’empêcher de sourire lorsqu’il entend Beth lui parler de l’annonce de leur mariage. Le père de famille était vraiment heureux pour ses deux amis. Et il se rappelle encore comme si c’était hier de la tête de Max lorsqu’il attendait une réponse de Danny. Bien entendu, il n’a pas trop traîné pour leur donner son consentement. Son regard vient à nouveau se poser sur la femme de son meilleur ami. Il s’approche d’elle pour la prendre dans ses bras. Puis il finit par se détacher d’elle.

« Je me rappel encore du jour où vous me l’avez annoncé. J’étais tellement heureux pour vous et impatient d’être à votre mariage que Dolorès a été obliger de me calmer à sa façon. » Dit-il en rigolant. « Tu était tout pour Max. Tu étais son monde. » Il se coupe un moment avant de lui dire : « Toi et Max vous êtes vraiment important pour moi. Ton mari me manque. » Danny vient à se mordre la lèvre inférieure avant de rajouter : « Je vais t’aider à le retrouver. Il est plus que temps qu’il reprenne sa place à tes côtés. Nous allons commencer par Clancy... Et nous continuerons nos fouilles... » En espèrent que nous ne sommes pas les derniers êtres humain sur cette terre !
Sur Re: Please, look at the flowers. le Lun 13 Aoû - 19:01
avatar
» METIER : Ancienne profileuse

» AVATAR : Elizabeth Olsen
» CAPSULES : 1193
» MESSAGES : 95
» JE SURVIS DEPUIS LE : 23/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Danny pas plus de réponses qu'elle sur ce qui avait pu se passer durant ses années d'enfermement, il n'y avait pas de doute sur le fait qu'ils y aurait des surprises, après, Beth espérait que cela soit des bonnes. En tous cas, elle serait présence pour Danny et lui prêterait main forte s'il le fallait. Elle avait été entraîner pour les combat, il y a bien longtemps et c'était comme le vélo , cela ne s'oubliait jamais totalement.

Voilà des années qu'il n'y avait pas eu autant de tristesse entre Danny et Beth. Ils avaient laisser la routine s'installé sans dire d'autre mots sur la perte de leurs amants respectifs. Cette petite boite venait de rallumé une flamme dans le coeur de la jeune femme et elle savait que c'était tout aussi dur pour Danny. Ils se prirent dans les bras, le chef du bunker n'était pas aussi sentimentale d'habitude, mais avec Beth, il y avait des moments où il s'autorisait à enlever ce masque d'homme fort. Après tout, elle l'avait vu dans différentes passes.

Puis, après s'être prit dans les bras, ils commença à parler, à se remémorer la demande en mariage, du moins, quand ils lui ont annoncés. L'atmosphère pesante de la pièce fit craquer Beth, des larmes commencèrent a couler sur sa joue, elle es enleva d'un geste rapide de la main alors qu'il lui annonçait qu'il l’aiderait à le retrouver. "Je t'aiderais à retrouver Dolorès aussi... Elle doit bien être quelques part, c'était une femme forte..." Ils étaient tous les deux désespéré de revoir un jour les gens qu'ils aiment. Pour Beth, Max était sans doute mort sinon il serait revenu, mais elle espérait, au fond, qu'il soit toujours vivant.

Un silence s'installa et Beth poussa un soupire. "Bon, et si on arrêter de penser à tout ça et qu'on allait s'entraîner?" Il fallait avancer, sans quoi, elle aurait toujours du mal à sourire.

AVENGEDINCHAINS
Sur Re: Please, look at the flowers. le Jeu 23 Aoû - 18:55
avatar
» METIER : Lieutenant dans l'armée de terre.

» AVATAR : chris evans
» CAPSULES : 1037
» MESSAGES : 234
» JE SURVIS DEPUIS LE : 06/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
Pour Danny, le mari de Beth a toujours eu une grande place dans sa vie comme dans son cœur. Danny espère vraiment qu’il n’est pas décédé, qu’il est dans les parages et qu’il fait de son mieux pour survivre. Peut-être qu’avec un peu de chance, il serait à Clancy ou dans un groupe de survivant. De toute façon, il est impossible qu’ils soient les seuls survivants des USA ou même de la planète. Ce n’était jamais vraiment évident de parler de tout cela… L’absence de Dolorès et de Max est vraiment difficile à supporter, surtout lorsque les souvenirs refont surface. Le lieutenant Warren n’aime pas voir son amie en larmes. En même temps qui aime voir une femme pleurer ? Déjà pas lui. Lorsqu’elle vient à lui dire qu’elle lui apportera son aide pour remettre la main sur son épouse. Danny affiche un léger sourire avant de lui répondre : « Si une femme est capable de survivre dans un tel monde, c’est bien elle. Et j’ai aucun doute sur le fait qu’elle doit chercher le Bunker. » Dolorès a toujours été le style de femme forte avec une volonté de fer. J’en eus la preuve par le passé lorsqu’elle m’a attendu pendant toutes ses années où j’étais sur un terrain hostile. Elle a été une mère parfaite et elle a réussit à surmonter sa grossesse en solitaire. Le silence commence à s’installer dans la pièce, Danny est parti dans ses pensées mais, pas pour très longtemps. Beth finit par le ramener sur terre. Le rire du militaire se fait entendre dans la pièce : « C’est vrai qu’il vaut mieux que l’on joue au Avengers à l’extérieur ! Sinon, on risque d’avoir quelques soucis ici. » Danny s’imagine en mode superhéros, cela pourrait marrant pour aller affronter le monde extérieur. « Allez, nous sommes partis. »

Danny ouvre la pièce où sont ranger les armes pour prendre la direction du tunnel qu’il donne accès au sasse de décontamination ainsi qu’à la sortie. Les deux amis commencent à gravir les plusieurs marches avant d’arriver à la porte finale. Le blond vient à regarder « Attention à tes yeux, ma belle ! » Dit-il en ouvrant la grosse porte métallique. Le soleil et l’air frais vient aussitôt accueillir les deux amis. Danny finit par sortir pour laisser Beth prendre enfin l’air frais !
Sur Re: Please, look at the flowers. le Dim 2 Sep - 18:24
avatar
» METIER : Ancienne profileuse

» AVATAR : Elizabeth Olsen
» CAPSULES : 1193
» MESSAGES : 95
» JE SURVIS DEPUIS LE : 23/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Danny et Dolores était un couple que Beth aimait beaucoup, parfois, elle prenait exemple sur eux tant l'amour se montrait entre le blond et la brune. Dolorès était la meilleure amie de Beth et le fait qu'elle ne soit pas dans la bunker attristait la jeune femme. Cependant, elle tentait de toujours garder espoir comme Danny le faisait pour Max. Le chef du Bunker indiqua que sa femme était du genre  increvable et Beth eu un sourire. "Je suis totalement d'accord avec toi, elle est forte." Beth aussi était forte mais Danny ne le voyait pas ou ne voulait pas le voir.

Mais remuer me couteau dans la plaie n'est très certainement pas une bonne chose, ainsi, c'est Beth elle-même qui sonna le début de l'entraînement, elle avait un besoin fou de voir le ciel, de sentir l'air dans ses cheveux et de voir à quoi ressemble la ville après des années enfermé sous terre. Danny poussa alors la porte d'entrée en lui indiquant de faire attention à la lumière du jour et il eu bien fait.

Le soleil éblouissait la profileur qui, instinctivement, porta sa main à son front comme pour se protéger un peu les yeux le temps qu'ils s'habituent de nouveau au monde. Elle fait un pas, puis deux et enfin, elle se retrouve à l'air libre. Au début, elle manque de s'étranglé tant elle prit une grande inspiration pour sentir l'air traversé ses poumons. Un large sourire s'installa sur ses lèvres et elle dépassa rapidement Danny en riant.

Ses yeux étaient enfin habitué , ça lui faisait un bien fou de pouvoir être enfin là où elle avait rêver d'être depuis tant d'années. Pourtant, elle découvrit rapidement que  tout était désert, elle se retourna vers Danny. "La guerre à tout détruit..."


AVENGEDINCHAINS
Sur Re: Please, look at the flowers. le Dim 16 Sep - 0:28
avatar
» METIER : Lieutenant dans l'armée de terre.

» AVATAR : chris evans
» CAPSULES : 1037
» MESSAGES : 234
» JE SURVIS DEPUIS LE : 06/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
L’extérieur ne ressemble plus vraiment à ce que l’on a connu par le passé. Même si a certain endroit, la guerre, les radiations et le temps à tout dévaster… Certain endroit sont à présent à couper le souffle. Je pense que cette guerre à eut du bon comme du mauvais. Et on ne peut pas mettre de côté les zombies qui sont là ! Et ils sont une menace assez importante même si mère nature l’est encore plus à présent. Maintenant que les portes sont ouvertes, je ne peux plus vraiment cacher à tout le monde ce qu’il se passe à l’extérieur et c’est vraiment difficile. Mon amie va enfin pouvoir voir les rayons du soleil, qu’elle n’a pas revu depuis cinq longues années.

Avant d’ouvrir la porte, je viens à prévenir mon amie qu’il fasse attention car la luminosité extérieur risque de l’éblouir d’un coup. En même temps, c’est normal, les yeux de tous les habitants du bunker ce sont habituer à celle de la lumière intérieure à celui-ci. Lorsqu’elle vient à sortir du bunker, Danny referme derrière lui pour avancer avec elle. Lorsque celle-ci s’est acclimater au changement de luminosité, elle vient à se tournée vers moi avec un regard qui veut tout dire. Je soupire avant de lui dire : « A certain endroit oui… Mais dirons qu’à d’autre endroit… Enfin la nature à reprit ses droits et la vue est magnifique. » J’évite encore une fois de lui parler des zombies mais, je pense que je vais devoir lui en parler tout de même. Pour le moment, je veux qu’elle profite de ce moment ! Qu’elle respire l’air frais, qu’elle profite de sentir les rayons chauds du soleil venir caresser sa peau. « Allez vient avec moi te dégourdir un peu les jambes. Ça te fera du bien puis, tu commenceras à tirer un peu pour reprendre ton arme en main. »

Je fis un signe au deux militaires postés devant la porte d’entrée puis, je commence à prendre une direction au hasard. Avant, c’était un énorme champs ici, maintenant… C’est juste de la terre qui commence seulement a reprendre une végétation normale.
Sur Re: Please, look at the flowers. le Lun 17 Sep - 18:22
avatar
» METIER : Ancienne profileuse

» AVATAR : Elizabeth Olsen
» CAPSULES : 1193
» MESSAGES : 95
» JE SURVIS DEPUIS LE : 23/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Beth avait toujours imaginé que la nature avait reprit ses droits durant ses années où elle était dans le bunker, mais elle ne s'imaginait pas dans un environnement aussi apocalyptique. Elle ne cache pas sa surprise à son ami qui lui annonce rapidement qu'à certain endroits, c'est comme elle l'imagine. Elle aimerait voir ses vues magnifiques pour tenter de garder une bonne image de la planète et de se dire que ce qui était arrivé était une bonne chose et une bon recommencement.   Regardant Danny, elle posa sa main sur son front pour éviter le soleil qui lui brûlait un peu les yeux. "Tu as déjà été loin?" lui avait-elle alors demander.

Peut-être pourraient -ils faire de l'escalade tous les deux, un moment perché dans le temps où ils souriraient et ne se soucieraient de rien, observant juste la vile perchés à quelques mètres du sol. Il l'invite alors à le suivre et elle trottine jusqu'à ses côtés. Elle ne peut pas décrocher son sourire de ses lèvres tant elle est heureuse d'être là avec son ami mais il garde sa raison première de leur venue en ligne de mire.

Elle hoche la tête, elle tirera, il n'y a aucun soucis, elle est certaine qu'elle n'a rien perdu, après tout, c'est un peu comme le vélo, ça ne s'oublie pas, non ? Beth marche alors aux côtés de Danny et regarde les environs, c'est vrai que tout à changé ici, tout semble renaître peu à peu mais cela prendra forcément du temps. Elle pousse un long soupire avant de regarder son ami. "Je pense que la Terre avait besoin de toutes ses catastrophe, même si ce paysage est chaotique, les petite pousses dans le champs montrent qu'elle renait peu à peu..."

AVENGEDINCHAINS
Sur Re: Please, look at the flowers. le Ven 5 Oct - 23:58
avatar
» METIER : Lieutenant dans l'armée de terre.

» AVATAR : chris evans
» CAPSULES : 1037
» MESSAGES : 234
» JE SURVIS DEPUIS LE : 06/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
Lorsque son ami lui demande s’il a été loin dans ces expéditions, Danny hausse les épaules. Ça dépend de ce qu’on appelle loin aussi. « Pour le moment, nous partis dans les zones proches du Bunker. Le plus loin fut Helena. Et encore Danny et ses hommes ne sont pas aller très loin dans la ville. C’est aussi pour cela que Danny choisis de mettre les civils au courant de ce qu’il se passe à l’extérieur. De savoir s’ils sont prêts à sortir et de prendre des armes afin de trouver une trace de vie humaine. Finalement, le chef du complexe militaire propose à son amie de le suivre pour se dégourdir les pieds un minimum. Et ainsi, il pourra entrainer son amie aux tirs. Enfin, celle-ci c’est tirer avec une arme à feu, mais il doit s’assurer à ce qu’elle s’en sorte bien après toute ses années sans prendre une arme en main.

Un sourire aux lèvres, Danny regarde à nouveau son amie tout en continuant à marcher. Les propos de la blonde sont assez bien partagés avec ceux de Danny. L’être humain n’as pas arrêter de détruire la terre depuis plusieurs siècles, mais avant la guerre… Celle-ci ne fait qu’à présent que reprendre ses droits sur son monde. Les survivants du Bunker finiront par ressentir les changements de températures ainsi que les changements dans la nature. « L’être humain à toujours été la créature de cette planète-là plus meurtrière et dévastatrice. La planète ne fait que reprendre ses droits et c’est plutôt cool. Si tu es sage, je t’emmènerai à un endroit en particulier. »

Au bout d’un moment de marche, les deux amis tombent sur une ancienne maison abandonnée et qui est au bord de l’effondrement. L’idée de Danny n’est surement pas de rentré à l’intérieur de la demeure. Mais en revanche… « Tu vois cette porte ? Je veux que tu tire entre les deux vitres de celle-ci. Imagine-toi qu’il s’agit d’une cible. » Le militaire se met sur le côté de son amie pour la laisser tirer sur cette porte. Soit Beth tira dans le morceau en bois, soit elle tira dans l’une des vitres.
Sur Re: Please, look at the flowers. le
Contenu sponsorisé



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: