There is a child sleeping near his twin
Devil inside you :: The world is our playground :: Lake Helena :: The ranch
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sur Re: There is a child sleeping near his twin le Dim 26 Aoû - 15:51
avatar
» METIER : Aucun

» AVATAR : Tom Holland
» CAPSULES : 1046
» MESSAGES : 77
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

There is a child slepping
Near his twin
Je lève les yeux au ciel. Il me prend vraiment pour un débile parfois… quand je dis que son couteau n’est pas fait pour ça je sais ce que je dis… Quoiqu’il aurait tendance à me faire douter ce crétin. A sa tapote je tourne la tête. Et encore une fois sa réponse me fait grimacer. « Bah bien sûr j’ai même de la moutarde que j’ai pris le temps de chier c’est bien connu… »

Je finis de retirer tout ce sang tandis que le frangin cuit la viande. Je reviens avec de l’eau et dans mon sac deux bières que j’avais planqué avant de partir. Je le laisse boire son verre d’eau en commençant par parler de Colleen. C’est plus simple de parler de lui et de sa famille que de parler de moi. Quand il dit que c’est une reine pour beaucoup je ne peux qu'acquiescer. Et il est plutôt évident que ceux du ranch ont plutôt intérêt à veiller sur elle et la petite sinon on sait tous de quoi il est capable dans le cas contraire.

Quand il dit qu’il est important de mettre un peu de distance quand on s’aime j’esquisse un signe de tête. Je croise son regard, je me surprends à me dire qu’il doit se dire que je fais ça pour la forme. Je soupire légèrement et finalement souffle « Je… Je suis désolé de… De ne pas avoir été super accueillant avec Colleen et pas un bon oncle pour Hope… Je… Je voudrais arranger ça… Je ne sais pas comment mais… Je le ferai » voilà c’est dit et comme à chaque fois j’ai l’impression que ma gorge se serre.

Ce n’est que lorsqu’il parle de Aidan que je sors les bières de mon sac et lui en tend une. J’observe sa réaction avant de souffler « Il était en mission à l’extérieur. Je lui ai laissé un message avant de partir… Qu’il sache où je suis sinon il va flipper. C’était pas la peine de me laisser plus de temps au final tu vois. » Et puis on avait jamais pris le temps de se dire au revoir ou ce genre de chose. A force de se cacher on avait pris quelques habitudes lui et moi. Étranges aux yeux des autres peut-être mais on ne peut plus normales pour nous...

La colère naît d'une peur qu'on veut faire changer de maître 
Pando
Sur Re: There is a child sleeping near his twin le Dim 2 Sep - 17:49
avatar
» METIER : Chasseur

» AVATAR : Charlie Hunnam
» CAPSULES : 1330
» MESSAGES : 333
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Adminstrateur
En ligne


Après ce moment rapide à l’intérieur à se débarbouiller, nous retournons dehors, prés du feu que j’avais démarré à l’aide de gnôle et de bois.

Lukas et sa délicatesse. Pour sûr, il ne fera jamais de la grande poésie. “ Moutarde et chier dans la même phrase… Mon frère ? Tu es un bourrin ! ” Je le laisse vaquer le temps que je mette à cuire le lapin, fruit de ma chasse. J’avise ma lame. Pas tranchant ? Sérieux ? Je l’ai affûté pas plus tard qu’hier… Je m’assieds sur un tronc faisant office de banc prêt du feu et entaille l’écorce. Pour sûr qu’il est tranchant. Le ciel est on ne peut plus dégager à cette heure. Je prépare deux assiettes de viandes et lorsqu’il revient, je lui donne la sienne. On s’engage sur le sujet Colleen et il présente ses excuses.

Je le regarde en coin. “ Pourquoi tu t’excuses au juste? Parce que tu les as rejeté ? Elena et toi étiez très proches. Elle te voyait comme un petit frère. Colleen te voit comme un homme car elle ne t’a pas connu aussi jeune que sa meilleure amie. Ce sont deux personnes différentes que tu as connu à deux moments de ta vie espacés l’un de l’autre. Quant à Hope… Bah… Tu sais, j’ai pas été le frangin idéal. Heureusement pour elle, elle a un père qui déchire. Donne toi le temps. Tu sais, les relations entre individus évoluent sans cesse et tu es en passe d’accepter la présence de ma famille. Il n’y a plus qu’un pas pour que tu apprennes à les connaître vraiment. C’est aussi simple que ça, frangin. ”

Après mon discours, je prends une cuisse de l’animal et commence à croquer dans la cher. Je lui pose des questions sur Aidan, et il me tend une bière. Ouch. Ça doit être compliqué pour lui d’en parler, s’il veut déjà se saouler. J’attrape la bouteille qu’il me tend et la décapsule avant de retourner à mon assiette écoutant ses propos. “ Je vois… Ce n’est… Ce n’est pas évident, pas vrai ? J’veux dire… Même avant, dans notre communauté, tu n’auras pas facilement admis votre relation et tu ne l’aurai jamais exposé. Papa… C’était un homme spécial et compliqué. Il avait ses bons et ses mauvais côtés. Et ça, ça en faisait partie. Même Elena et Colleen y sont passées en leur temps. Je veux juste que tu sache que tu n’auras pas à te cacher de moi. Et crois moi bien que le premier qui en fait une remarque aura à en découdre avec moi. Pas seulement parce que je ne supporte pas les trou du culs homophobes, mais également parce que t’es mon frangin et que… Bah y’a que moi qui ait le droit de te faire chier. ” Un largue sourire sur mes lèvres, je reprends ma bouteilles de bière et la lève attendant qu’il trinque.

Je trempe mes lèvres dans le breuvage et reprends “ Faudrait pas qu’on chiotte. Le temps à l’air de changer. ” Je désigne des nuages qui se forment. Du lapin à l’acide, très peu pour moi. Si on se prend une giboulée sur la gueule, ça fera tâche à notre retour.

Sur Re: There is a child sleeping near his twin le Mer 19 Sep - 19:54
avatar
» METIER : Aucun

» AVATAR : Tom Holland
» CAPSULES : 1046
» MESSAGES : 77
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

There is a child slepping
Near his twin
C’est un vrai rire qui s’échappe de mes lèvres, voir Riley jouer l’offusqué me fait toujours autant marrer. Je crois de nous deux, c’est moi qui aie le langage le plus fleuri. Mais là franchement j’ai été sage… « Genre t’es étonné ? N’importe quoi va ! » Je le regarde faire du coin de l’oeil, je sais que sa lame est importante pour lui, c’est bien pour ça que je ne fais que l’emmerder avec ça, parce que je sais que ça va l’embêter, le contrarier même mais c’est tellement drôle à observer. Je finis par revenir et m’installe près de lui. Bon je profite de ce moment pour tenter de rompre le silence qui vient de s’installer. Je dois être honnête avec lui, avec moi aussi je veux sortir la tête du trou dans lequel je me suis foutu.

Je présente donc mes excuses, on dirait presque un alcoolique qui tente de se repentir. Je me fait flipper tout seul. Et pourtant lui me demande pourquoi je m’excuse. Je sens ma gorge se serrer. J’esquisse un petit oui de la tête quand il me demande si c’est à cause du rejet que j’ai eu. Mais aussitôt il donne une explication, le justifie presque. Je reste un instant silencieux, écoutant ses propres excuses avec surprises. Pour autant que cela en soit, je ne sais pas vraiment comme l’expliquer ou le comprendre. « Je voulais juste te le dire c’est tout… » C’est le moment de tout se dire et ce n’est que le début.

Quand il parle de Aidan, je ne peux que avaler une gorgée de bière après un morceau de lapin. Passé du secret absolu à tout dire est une étape que je contrôle mal. Et quand il dit que ce n’est pas évident à gérer pour moi, je ne peux que soupirer comme si un fardeau s’éloignait « J’entend déjà le paternel me traiter de fillette mal dégrossi, parfois je me dis même qu’il m’aurait foutu dehors… Puis je devais être le fils, sa fierté, même encore maintenant je me dis que j’ai une place à jouer à tes côtés et que… » Mais je n’ai pas le temps de finir qu’il me dit que je ne dois pas le craindre, que je ne dois pas me cacher. Plus facile à dire qu’à faire… « Merci… Je vais essayer… Enfin j’essayerai aussi de ne pas choquer ton âme si sensible… » et à sa conclusion je ne peux que ricaner et trinquer avec lui « Et le pire c’est que c’est à vie ! »

Quand il parle du changement de temps, je lève les yeux au ciel et me relève donc avec lui. « Ouais en plus tu m’as pas fait la visite du propriétaire s’pèce de mal poli ! Je ne sais même pas où je vais pieuter cette nuit d’ailleurs ! » Bah quoi ? Il y a des priorités dans la vie manger dormir c’est même fondamental chez moi !

La colère naît d'une peur qu'on veut faire changer de maître 
Pando
Sur Re: There is a child sleeping near his twin le Ven 21 Sep - 17:28
avatar
» METIER : Chasseur

» AVATAR : Charlie Hunnam
» CAPSULES : 1330
» MESSAGES : 333
» JE SURVIS DEPUIS LE : 15/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Adminstrateur
En ligne


Je vois à quel point Lukas et moi sommes similaires. Nous préférons généralement régler les problèmes des autres plutôt que les nôtres. On se penche tellement sur notre groupe qu’on en oublie notre place. Il est encore pur, dans une certaine mesure. Bien sûr qu’il s’est déjà sali les mains pour nous protéger. J’aurai aimé pouvoir le protéger de tout ça en faisant plus. Et dire qu’il craint encore que l’esprit de notre père le juge… Je soupire. Je tente de le réconforter et il solde la discussion par une vanne.

Je comprends qu’il ne faut pas revenir là-dessus et change de sujet en annonçant que le ciel va nous tomber sur la tête. Il quémande un tour du propriétaire. Je me lève et finit ma bière d’une traite et lâche un “ Comme si tu ne connaissais pas l’endroit. Démerde toi, frangin. L’exploration ça forge le caractère. ” dis-je en tapotant son épaule et jetant un peu de terre sur le feu à l’aide de mon pied pour l’étouffer.

Je me dirige vers la maison et décide de l’aider quand même “ Y’a deux chambres à côté du salon. Ne te plante pas, ne dort pas dans la salle de bain. Quoique… ça peut être marrant. ” dis-je en souriant avant d’entrer et d’aller dans ma piaule.

J’ôte mon haut et regarde un instant le lac par la fenêtre. Je profite de cette solitude pour faire le point avec moi-même. Je pense en partie à Lukas mais aussi à ce que j’ai dû faire pour ce groupe. Ce sang qu’on a sur les mains. Cette part d’ombre grandissante en moi et qui m’effraye commence à dévorer mon frangin. Ce silence va finir par le tuer. Tout comme il me tue petit à petit.

Je plaque mes cheveux vers l’arrière. Nous ne sommes pas des survivants lambda. On a toujours vécu comme ça depuis notre plus jeune âge. On a déjà perdu des proches à cause de la survie. A commencer par Elena, ou le grand-père. Je soupire et avise mon lit. Ce n’est pas encore cette nuit que je vais avoir une véritable nuit de sommeil. Je me pose sur le petit bureau et à la lueur d’une bougie, je griffonne quelques mots sur mon carnet.



RP CLOS
Sur Re: There is a child sleeping near his twin le
Contenu sponsorisé


There is a child sleeping near his twin
Devil inside you :: The world is our playground :: Lake Helena :: The ranch

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: